D – Compétitives

Ce dictionnaire, que j’ai élaboré au fil des années est loin, bien entendu, d’être exhaustif : le nombre de séquences possibles, en compétitives, est de 53 644 737 765 488 792 839 237 440 000 ! Il doit beaucoup à l’ouvrage d’Hervé Pacault et Philippe Brunel, Grand dictionnaire des enchères après intervention, Editions Prat, 2005, ainsi en général qu’aux articles du Bridgeur. Si la séquence que vous voulez n’existe pas, profitez de la boîte de dialogue en bas pour me la demander. Je m’efforcerai de l’intégrer, si elle s’avère présenter un intérêt général.
Remarque : lorsque deux séquences sont très proches de nature (Ex : 1 – 1♠ est souvent analogue à 1♣ – 1), cherchez plutôt dans la rubrique la moins chère (dans l’ordre de la hiérarchie des couleurs, s’entend) ou la plus pertinente.
Mode d’emploi : voir préambule, abréviations. Un clic sur le début de séquence choisi ci-dessous ouvre de 1 à 3 pages selon les développements étudiés. En principe, seules les 4 premières enchères de la séquence sont indiquées, les développements ultérieurs se retrouvent sur la ou les pages sélectionnées.
Remarque : le Dictionnaire est en cours de construction…

Préambule, abréviationsOuvertures en 3ème.
1♣-?,
1♣-P-P-?, 1♣-P-P-X1♣-P-P-11♣-P-P-1, 1♣-P-P-1♠1♣-P-P-1SA, 1♣-P-P-2♣1♣-P-P-2SA

1♣-P-1-?, 1♣-P-1-X1♣-P-1-1, 1♣-P-1-1♠, 1♣-P-1-1SA, 1♣-P-1-2♣, 1♣-P-1-2
1♣-P-1-?, 1♣-P-1-X, 1♣-P-1-1♠, 1♣-P-1-1SA, 1♣-P-1-2♣, 1♣-P-1-2
1♣-P-1♠-?, 1♣-P-1♠-X, 1♣-P-1♠-1SA, 1♣-P-1♠-2♣, 1♣-P-1♠-21♣-P-1♠-2
1♣-P-1SA-?, 1♣-P-1SA-X1♣-P-1SA-2♣, 1♣-P-1SA-2
1♣-P-2♣-?, 1♣-P-2♣-P1♣-P-2♣-X, 1♣-P-2♣-2
1♣-P-2-?,
1♣-P-2-?,
1♣-P-2♠-?,
1♣-P-2SA-?,
1♣-P-3♣-?,
1♣-X-?,
1♣-X-P-?1♣-X-P-P
1♣-X-P-1, 1♣-X-P-1, 1♣-X-P-1♠, 1♣-X-P-1SA,
1♣-X-P-2♣, 1♣-X-P-2, 1♣-X-P-2, 1♣-X-P-2♠,

1♣-X-XX-?, 1♣-X-XX-P1♣-X-XX-1, 1♣-X-XX-1, 1♣-X-XX-1♠,
1♣-X-1-?1♣-X-1-P, 1♣-X-1-X, 1♣-X-1-1, 1♣-X-1-1♠, 1♣-X-1-1SA,
1♣-X-1-?, 1♣-X-1-P, 1♣-X-1-X, 1♣-X-1-1♠1♣-X-1-2♣,
1♣-X-1SA-?, 1♣-X-1SA-P,
1♣-X-2♣-?1♣-X-2♣-X,
1♣-X-2-?, 1♣-X-2-P, 1♣-X-2-P, 1♣-X-2♠-P,
1♣-1-?,
1♣-1-P-?, 1♣-1-P-P, 1♣-1-P-1, 1♣-1-P-1♠, 1♣-1-P-1SA, 1♣-1-P-2♣, 1♣-1-P-2SA, …,
1♣-1-1-?, …, 1♣-1-1-P, …,
1♣-1-2♣-?, …,
1♣-1-?,
1♣-1-P-?, 1♣-1-P-P, …,

, 1♣-1-1♠-2, …,
1♣-1-1SA-?,
1♣-1♠-?,
1♣-1♠-P-?, 1♣-1♠-P-P, …,
1♣-1♠-X-?, 1♣-1♠-X-P, …,
…, 1♣-1♠-2-P, …,

1♣-1SA-?, …,
1♣-1SA-P-P, …,
1♣-2-?, …,
…, 1♣-2-X-P, …, 1♣-2-X-3, …,
1♣-2SA-?, …,
…, 1♣-4♠-4SA-P, …,
1-?,
1-P-P-?, 1-P-P-X, …, 1-P-P-1SA, …,
1-P-1-?, …, 1-P-1-2♣, …,
…, 1-P-2-P, …,
1-X-?,
1-X-P-?, …,
…, 1-X-XX-1, 1-X-XX-1♠, …,
1-X-1-?, …,
1-X-1SA-?, …,

1-X-3-?,
1-1-?,
…, 1-1-P-1♠, …,
1-1-1♠-?, 1-1-1♠-1SA, …,

1-1-2♣-?, …,
1-1♠-P-?, 1-1♠-P-1SA,
1-1♠-X-?,
1-1♠-1SA-?,
1-1♠-2♣-P, …,
1-1♠-2-?, …,
1-1SA-?, …,
1-2♣-?1-2♣-P-?, …,
1-2-?, …,
…, 1-2-X-P, …,
1-2SA-?, …,
1-3♠-?, …,

1-?,
1-P-P-?, 1-P-P-X, …,
…, 1-P-2-3♣, …,
…, 1-P-2-P, 1-P-2-X, …,

1-X-P-?, …,
1-X-XX-?, 1-X-XX-P, 1-X-XX-1♠, …, 1-X-XX-2♣, …,
1-X-2-?, 1-X-2-X, …,
1-X-4-?,
1-1♠-?,
…, 1-1♠-P-1SA, …, 1-1♠-2-?, …,
1-1SA-?, …,
1-2♣-?,
…, 1-2♣-2-?, ,
…, 1-2♣-2♠-P, …,
1-2-?, …,
…, 1-2-2-P, …,
1-2-?, …,
1-2♠-?, 1-2♠-P-P,
1-2SA-?
, …,
…, 1-3♣-P-?, …,
1♠-?
1♠-P-P-?1♠-P-P-X, …,
…, 1♠-P-2♠-X, …,
1♠-X-?
1♠-X-P-?1♠-X-P-2♠, …,
1♠-X-XX-?, 1♠-X-XX-2♣//, …,

1♠-X-2♣-?, …,
1♠-X-2-?, …,
1♠-X-2-?, …,
1♠-X-2♠-?, …,
1♠-1SA-?1♠-1SA-P-P, …,
1♠-2♣-?,
…, 1♠-2♣-P-P, …,

…, 1♠-2♣-X-P,…,
…, 
1♠-2♣-2-P, …,
1SA-?,
1SA-P-P-?, …, …, 1SA-P-2♣-X, 1SA-P-2♣-2, …, 1SA-P-2-X, …,
1SA-2♣-?, …,
2♣-?,
2♣-P-2-?, …,
2♣-4-?, …,
2-?,
2-?,
2-X-?, 2-X-P-?, …, 2-X-P-2SA2-X-P-3♣, 2-X-P-3,
2♠-?,
…, 2♠-P-P-X, …,
2♠-X-?, 2♠-X-P-?, 2♠-X-P-2SA2♠-X-P-3♣, 2♠-X-P-3, 2♠-X-P-3♠,
2SA-?
3♣-?
3-?
3-?, …, 3-X-4-?, 3-3♠-?, …,
3♠-?
3SA-?

4♣-?
4-?
4-?, …, 4-4♠-?, …,
4♠-?, …, 4♠-4SA-P-5♣

 

34 commentaires sur “D – Compétitives

  1. Site remarquable ! Je découvre le bridge et suis émerveillé devant tant de travail. Dans le dictionnaire des enchères, que veulent dire les abréviations : F- NF ?
    Merci et encore chapeau/bravo

    • Cher ami bridgeur,
      Merci pour vos compliments, toujours encourageants. La réponse se trouve dans une fiche nommée « préambule, abréviations ». Ceci dit, F = forcing, et NF = non forcing.
      Bons progrès dans notre beau jeu,
      Olivier CHAILLEY

  2. Cher Monsieur,
    Dans la page 1T intervention 1SA, vous écrivez « vérifier ces données auprès du joueur °4 avant de décider de votre enchère ». Je pensais ne pouvoir poser une question qu’en cas de carton « alerte ». Je serais donc dans l’erreur ? Et alors, si le n°4 me réponds 16/18HL main régulière et que la suite du jeu montre que ce n’est pas le cas, que se passe-t-il ? Merci de vos conseils toujours avisés et précieux.

    • Cher ami bridgeur, à plusieurs reprises dans ce site, j’indique qu’à son tour de parole, on peut TOUJOURS demander des explications aux adversaires sur les enchères de leur partenaire, carton « alerte » ou pas. Si la suite du jeu montre que l’explication demandée n’est pas la bonne, seul l’arbitre peut trancher : une erreur n’est pas sanctionnable, mais une fausse explication l’est. Cordialement, Olivier CHAILLEY

  3. Cher Monsieur,
    Je suis avec intérêt vos articles, et je ne vanterai jamais assez votre travail. Un grand merci. Ma question (dans le système français) :
    Dans la séquence d’enchères :
    -N–E–S–O
    -1♥-1♠-3♣
    Quelle signification doit-on attribuer à 3T? Ainsi que répondez-vous avec le jeu suivant en Nord, ♠8 ♥DV952 ♦AD74 ♣R73, la séquence complète étant :
    -N–E–S–O
    -1♥-1♠-3♣-4♠
    -?
    3♣ a-t-il la même signification dans le silence adverse?
    -N–E–S–O
    -1♥-P–3♣
    Merci d’avance
    Philippe

    • Cher ami bridgeur,
      Voici la réponse que vous auriez trouvée dans le « Dictionnaire des enchères » : Enchère de rencontre, avec 11 à 15HLD, 4 atouts et 5 cartes à ♣ de bonne qualité (9 cartes entre les deux couleurs). Exemple : ♠82 ♥V763 ♦97 ♣ARV96. Certains jouent cette enchère en barrage, avec 6+ cartes. Comme d’habitude, il faut que vous soyez d’accord avec votre partenaire… Pour ma part, ma redemande en Nord, après 4♠, aurait été Passe, étant minimum, et connaissant le fit en face. C’est à Sud, après deux Passes, de prendre la décision finale : contre ou 5♥ (jamais Passe, bien entendu).
      Quant à 3♣ sur 1♥ dans le silence adverse, la signification du SEF est dans les cours et dans le dictionnaire : c’est une couleur autonome (6 cartes dont 3 gros honneurs, ou 7 cartes avec 2 gros honneurs) avec un jeu fort (16H, donc 18HL au moins), chelemisant.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  4. Cher Monsieur,
    Mon partenaire me donne un fit majeur différé au palier de 3, me promettant ainsi un minimum de 15HLD (16 ?). A partir de quelle force en HLD puis-je répondre à sa proposition de chelem et donc commencer les contrôles ? 15 dans ma main et 15 dans la sienne ne feront jamais que 30, et quand bien même nous aurions 5 clefs, demander alors le chelem n’est-il pas risqué ? A moins que ce soit le prix à payer pour marquer un bon score, tant il est vrai que l’on n’a rien sans rien. Merci

    • Cher ami bridgeur,
      Lisez les cours ! Si votre partenaire fait une proposition de chelem, c’est que l’on PEUT atteindre 33HLD. C’est LUI le CAPITAINE (et il peut posséder 16 à 28HLD) , celui qui sait et qui peut compter le total. Si vous êtes minimum (13-14HLD), dites- le lui en nommant 4C/P. Si vous n’êtes pas minimum (15-16HLD au moins), contentez-vous de répondre à ses questions : contrôles, Blackwood. Vous n’avez pas à discuter, étant le MOUSSAILLON. S’il estime que l’on atteint 33HLD et que l’on a tous les contrôles, IL posera le Blackwood. Et s’il l’a fait sans pouvoir atteindre 33HLD, c’est lui qui sera à blâmer, car s’il est lui-même minimum, il peut toujours s’arrêter au niveau de 5… Et si vous même avez ENSUITE de la réserve (vous avez par exemple 18-19HLD alors que vous ne les aviez pas encore promis), vous pourrez en « rajouter une couche ». Je crois que vous vous posez des problèmes là où il n’y en a pas !
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  5. Cher monsieur, merci pour vos conseils toujours avisés.
    Quand on a un espoir de chelem sur ouverture majeure de son partenaire par exemple à ♥, j’ai retenu qu’il faut annoncer d’abord une 2ème couleur (la plus belle, par exemple 2♣) puis voir la réponse de son partenaire. S’il répond 2♦, veut-il dire qu’il est dans la zone 12-14 h ? et s’il dit 2 SA il serait dans la zone 15-17 H ? J’ai retenu que l’enchère du répondant de 3♥ Cœur serait alors le reflet d’un ESPOIR de chelem, donc dans quelle tranche de points (limites inférieure et supérieure) ? Que dire si le chelem est certain (au delà de la limite supérieure que vous m’indiquerez) ? 4SA ? C’est l’ouvreur qui lancerait les contrôles ?
    Merci d’avance

  6. Cher Monsieur,
    Pouvez vous me confirmer ce que je lis dans votre dictionnaire, à savoir qu’en réponse à l’intervention, le n° 4 cue-bidde l’ouverture sans saut avec AU MOINS 13HL(D) – ( le fit n’est pas certain ) – mais , avec un saut, 11/12HLD suffisent. Je pensais, sans doute à tort, que dans un cas comme dans l’autre, on pouvait cue-bidder à partir de 12HLD. Merci

    • Oui, je confirme. Les rubriques du dictionnaires ont été lues et relues par des relecteurs indépendants (on pourrait en faire autant un peu plus souvent dans les journaux…) et (en principe) ne comportent que très peu d’erreurs. Le cue-bid simple est fort, 13HL(D) et plus. Le cue-bid à saut est bien fitté (4 cartes), limit-bid de 11-12HLD, sorte de « Truscott » effectué en sécurité distributionnelle, dans un esprit d’attaque-défense. Remarque : le dictionnaire est destiné à tout le monde, très bons joueurs classés y compris. Si vous n’avez pas appris une enchère dans les cours, et que vous et votre partenaire n’êtes pas au moins 2ème série majeure, ne vous encombrez pas l’esprit avec ce genre d’annonce, que vous n’aurez pratiquement jamais l’occasion de produire ! En effet, 1°) vous l’oublierez, à la table ; 2°) votre partenaire ne la connaîtra pas…

  7. Merci pour votre réponse concernant le cue bid en réponse à l’intervention. Je joue modestement en 3ème série promo, mais pour autant il m’arrive de devoir répondre par un cue bid à saut ou sans saut à mon partenaire qui est intervenu par une couleur, fort de ce que j’ai lu dans le SEF (page 62). Dès lors que j’avais au moins 12HLD, je cue-biddais simple ou à saut en me préoccupant seulement de mon nombre d’atouts. Comme je sais que vous êtes un ardent défenseur du SEF… J’ai cru à une coquille en lisant au moins 13HL pour le cue bid simple et « seulement » 11/12HLD avec saut. Mais alors pourquoi cette différence ? Le moins que l’on puisse dire c’est que le SEF est plutôt avare d’explications… ce qui n’est pas votre cas et les vôtres me nourrissent quotidiennement.
    Préconisez vous donc 13HL parce que le fit n’est pas garanti et qu’alors, si l’intervenant vous dit qu’il est dans la zone 12-17, vous pouvez annoncer 3SA sans rien mettre en péril (bien sûr, vous arrêtez tout…).
    Merci pour votre réponse

    • L’explication est de pure logique : souvent, au bridge, plus on est fort plus on monte lentement (loi de la vitesse acquise) : vous trouverez d’autres exemples aisément. Le cue-bid simple, qui n’implique pas de beau fit, laisse de la place pour explorer une manche ou un chelem éventuel. Le cue-bid à saut (comme le soutien à saut de l’ouvreur, par exemple : 1♥ – 3♥ = 11-12HLD) est plus « faible », mange plus d’espace, MAIS est très bien fitté (sécurité distributionnelle), la recherche d’un autre atout ou de SA devient inutile. C’est la logique SEF dans toute sa beauté et son efficacité.
      Remarque : quand on s’oriente vers SA, il n’est nullement besoin d’avoir des arrêts dans toutes les couleurs, comme vous semblez le dire (faute très courante) : il faut avoir les bonnes répartitions, et les seules couleurs que vous devez impérativement arrêter sont celles qui ont été exprimées par les adversaires. Ce n’est QUE dans le cas ou une des répartitions de votre ligne n’est pas celle de SA (4333, 4432 ou 5332) qu’il faut s’assurer que votre couleur courte est assez bétonnée. La demande à SA est purement statistique (table de décision) et rien ne peut faire mieux.
      2ème remarque : Le SEF (« avare d’explications ») n’est pas là pour expliquer. Il ne donne que des conclusions d’études antérieures très longues. C’est un repère de base et non un livre de lecture.

  8. Cher Monsieur,
    Sur un autre site que le vôtre, et à propos des enchères compétitives, je lis, entre autres, que la hauteur d’un soutien NON PROVOQUE est fonction du nombre d’atouts ( 3 au palier de 2, etc.). Est-ce que je traduis bien quand je pense que non provoqué veux dire que le n° 3 n’a pas parlé ? Mais alors, s’il parle, les enchères du n°4 sont-elles très différentes que s’il s’était tu ? Et par exemple, le n°4 peut il soutenir l’intervention à un palier correspondant au nombre d’atouts quand bien même sa force est inférieure à 7HLD ?

    • Cher ami bridgeur,
      A chaque fois que les adversaires vous obligent à parler à un niveau que vous n’auriez pas souhaité, il convient de décider de parler ou non. Tout dépend de la séquence et du risque que vous êtes prêt à prendre. Il n’y a pas de recette ! Si après l’ouverture d’1♥ on intervient à 2♠, avec ♠103 ♥R54 ♦DV654 ♣D1096 (9HLD), faut-il soutenir son partenaire ? Comme il est essentiel qu’il sache qu’il y a un fit, évidemment oui. Mais au lieu de dire 2♥, ce qu’on aurait dit sans intervention, on est obligé de monter à 3♥, ce qu’on appelle maintenant une « enchère compétitive » ou un « fit poli ». Sans l’intervention, 3♥ exprime, comme vous le savez, 4 atouts et 11-12HLD. Pour le camp de la défense, le principe est exactement le même, bien sûr. Il faut simplement garder en tête la logique des enchères : y a-t-il un renseignement que je dois donner absolument à mon partenaire ?
      Quant à votre question sur les points, rappelez-vous que la loi de Vernes est efficace entre 15 et 25 points H dans la ligne. Avec ♠4 ♥107643 ♦D7652 ♣V4, si votre partenaire est intervenu à 2♦ ou 2♥, vert contre rouge, il est évident qu’il faut sauter à 4♥ ou 5♦, et même défendre à 5♥ sur 4♠ évidemment gagnés par vos adversaires.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  9. Lors d’une partie libre, après une ouverture de 1♣ par l’équipe adverse, étant en deuxième position, ma première enchère est de 2♠. Mon partenaire doit-il considérer cette enchère comme un 2♠ faible, malgré l’ouverture par l’équipe adverse ? Merci.

  10. Cher ami bridgeur,
    En effet, la séquence n’y est pas encore. je m’efforcerai de l’introduire, malgré sa complexité, mais pas tout de suite, malheureusement. Il faudra patienter une semaine ou deux…
    Bien cordialement
    Olivier CHAILLEY

  11. Cher Monsieur, J’aimerais bien avoir votre avis sur le déroulement des enchères, lorsque Est ouvre de 1♥. Pour ma part en Sud j’ai ♠A ♥AD943 ♦73 ♣ARV73. Ouest passe et mon partenaire en Nord a ♠V109754 ♥5 ♦R98 ♣1054. Je suis intervenu par 2♣ et mon partenaire m’a dit 2♠. Passe de l’ouvreur et alors, bien embêté, j’ai dit 3♥ avec l’espoir que mon partenaire comprendrait mon arrêt ♥ et qu’il me dirait 3SA avec l’arrêt ♦ ( il s’est longuement interrogé sur ce qu’il a pris pour un cue-bid et au bout du compte a répété ses ♠. On a joué 3♠ +2…
    Merci pour votre analyse

    • Cher ami bridgeur,
      Votre enchère de 2♣ est assez bonne, en intervention (avec vos 19-20HL, j’aurai préféré X toute distribution, suivi de ♣ sur la réponse). Ouest, fitté à ♣, peut compter 8HLD à ♣. Il est tout juste légitime d’annoncer 2♠, qui est forcing (rappel). Passe aurait été également une bonne enchère, plutôt meilleure… Vous-même avez fait un cue-bid à ♥, annonçant soit un jeu très fort (17-19HL seulement, car vous n’avez pas contré toute distribution), soit plutôt un jeu de SA dans lequel vous demandez un arrêt ♥ à votre partenaire. En aucun cas vous n’annoncez d’arrêt ♥ ! En effet, avec un jeu de SA, vous auriez vous-même dit 3SA. Par bonheur (et par hasard ?) vous êtes dans le deuxième cas de figure (jeu fort). Rappel : votre enchère de 3♥ est FORCING DE MANCHE, et il est donc impensable que vous vous soyez arrêtés à 3♠. Sur le 3♠ de votre partenaire, vous devez choisir entre 3SA, dangereux mais possible et 4♠, à 7 atouts (votre partenaire a forcément 6 cartes). 5♣ est inenvisageable, puisqu’il n’a jamais pu vous fitter. Ma séquence, après l’ouverture d’Est à 1♥ :
      Sud–Nord
      X – 1♠
      2♣ – 3♠
      4♠
      Contre = ici toute distribution. 1♠ = 0 à 7HL. 2♣ : 18HL et plus (contre confirmé toute distribution, puisque vous reparlez sur une réponse faible), avec 5+ ♣. 3♠ : 6+ cartes, plus près de 7HL que de 0HL. 4♠ : avec l’♠A sec, je préfère jouer 4♠ à 7 atouts (peut-être 8 ?) qu’un hypothétique 5♣, et surtout que 3SA (enchère qu’on aurait produite avec un petit singleton ♠).
      Bien cordialement et bridgeusement vôtre,
      Olivier CHAILLEY

  12. Cher Monsieur, Je viens de vivre :
    S – 0 – N – E
    1SA- X – XX – 2♣
    Le X étant punitif, (placé en Sud) j’ai compris le XX de N comme un encouragement à poursuivre ; ayant deux majeures quatrièmes, et dans la brume, j’ai enchéri 2SA, suivi par :
    O : P, N : 3 SA. Résultat : 1 de chute. Pouvez-vous me dire comment il fallait enchérir ? Merci.

    • Cher ami bridgeur,
      J’ai rectifié votre séquence, où E et O étaient manifestement inversés. C’est donc Ouest qui contre une ouverture 1SA de Sud. X, dans le cas présent, est punitif, conformément au SEF. Classiquement, un surcontre de Nord indique 8H et plus, et est 100% PUNITIF, et évidemment non forcing. Quoi de plus intéressant que de jouer 1SA contré surcontré et de les gagner ? Cela rapporte 560 NV et 760 V et donc toujours un top plein imprenable… Ici, l’adversaire « dégage », Est effectuant évidemment un « sauvetage » faible de son partenaire contreur, avec 5 ou 6 cartes à ♣. Si vous tenez bien les ♣ (probablement, puisque vous dites 2SA), contrez (toujours punitif après un XX), pour le dire à votre partenaire. Sinon, PASSEZ, car vous avez tout dit en ouvrant d’1SA. C’est votre partenaire le capitaine, c’est donc lui qui doit prendre la décision de poursuivre ou non : X sera punitif (après XX), 2SA ne sera plus une enchère « limite », mais forcing de manche, car avec une main limite, il n’y a aucun intérêt à aller plus loin (2♣ gagnera rarement avec 23-24H dans votre ligne contre 16-17H dans la ligne adverse : il faut contrer). 2SA sera un Texas ♣, sorte de Rubensohl, ici Texas impossible, donc demande de majeures (vous direz 3♥, avec les deux majeures). 3♣ demandera un arrêt ♣ pour jouer 3SA, a priori sans les majeures ; en l’absence d’arrêt, vous direz 3♥, et avec l’arrêt 3SA. 3♦ et 3♥ sont des Texas, 3♠ indique 5 ♠ avec l’arrêt ♣. Mais tout ceci est trop rare pour que cela ait un intérêt pour vous. Retenez surtout qu’il fallait PASSER, sauf solide arrêt ♣.
      Bien cordialement et bridgeusement,
      Olivier CHAILLEY

  13. Bonjour monsieur CHAILLEY, merci pour ces nouvelles fiches sur la défense contre le 2 Majeur d’intervention. Je vais les consulter avec soin pour pouvoir les mettre en pratique avec mes partenaires.
    Cordialement
    JYLMT

  14. Cher Monsieur,
    Merci pour votre remarquable travail. J’essaie actuellement d’approfondir les réponses au contre d’appel du numéro 2 lorsque les adversaires se sont fittés en mineures.
    O 1♣ – N X – E 2♣- S ?
    Main de Sud : ♠A52 ♥RV104 ♦V52 ♣8732, 9H, 4 cartes à ♥ : a priori Sud peut dire Contre (s’il est optimiste) ou 2♥ (s’il est pessimiste). En admettant qu’il recontre (si bien sûr mon hypothèse des 2 réponses possibles est correcte !), selon les redemandes de Nord que va dire Sud au tour suivant ? Si Nord dit 2♥, Sud dira 3♥ propositionnel ? Si Nord dit 2♠ (il possède alors 4 cartes à ♠ et 3 cartes à ♥), quelle sera la réponse de Sud ?
    Merci par avance, cordialement.
    Philippe

    • Cher ami bridgeur,
      Avec 9HL(D), l’enchère de Contre de Sud est excellente (voir la fiche 1♣-X-2♣-? dans le Dictionnaire des enchères), car aucune autre enchère n’est satisfaisante (2♥ vaudrait plutôt 7-8HLD). Après passe d’Ouest, Nord dira en effet souvent 2♥ ou 2♠, indiquant 13 à 16HL (avec un jeu plus fort, il aurait dit 2SA ou 3♣ cue-bid), n’ayant presque jamais 5 cartes dans la couleur annoncée. 2♥ : 4 ou 5 cartes à ♥, 4 cartes à ♠ possibles. 2♠ : 4 ou 5 ♠, pas 4 ♥. Ces enchères ne sont pas forcing (voir la fiche 1♣-X-2♣-X-? dans le Dictionnaire des enchères). Avec votre main de 9HLD en Sud, je pense que quelle que soit la réponse, la manche est lointaine, et vous pouvez passer, en prévoyant éventuellement, si Nord a parlé des ♥, de défendre à 3♥ si les adversaires disent 3♣.
      Excusez-moi pour la réponse tardive, j’étais en voyage sans possibilité de répondre…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  15. Cher monsieur
    Après la séquence: Passe-Passe-1SA, comment intervenir quand on est le quatrième à parler ? Avec quels critères de distribution et de points ?
    Merci d’avance,
    Roger

  16. Cher Monsieur,
    En 1ère position, Ouest passe. Nord, mon partenaire, puis Est passent également. J’ouvre d’1♦. Ouest intervient alors à 1♥ et mon partenaire, en Nord donc, dit 2♣.
    Cette enchère, faite après un passe, est-elle toujours forcing, voire auto-forcing ? J’ai pensé que non, au grand dam de mon partenaire ! Qu’en pensez-vous ?

    • Cher ami bridgeur,
      Après un passe initial, les changements de couleur du répondant, évidemment, ne sont plus forcing, puisqu’en cas de mains minimales, on sait qu’on n’a plus les points suffisants pour une manche. L’ouvreur minimum peut donc passer sur un changement de couleur simple, même 2 sur 1. Par un 2 sur 1, le répondant décrit en général une couleur 6ème, totalement misfittée, destinée à trouver un contrat moins problématique que la couleur proposée par l’ouvreur, avec 9H (11HL) au maximum. L’intervention adverse n’y change pas grand-chose, mais tout de même, le répondant promet alors au moins 8H ou 9HL, car rien ne l’oblige à répondre, l’ouvreur ayant de nouveau la parole. Si le répondant veut être forcing, il doit contrer spoutnik ou cue-bidder (avec le fit). Dans le cas présent, je crains que votre partenaire ait tort, bien que sa réaction soit archi-courante en club, car vous aviez parfaitement le droit de passer…
      Cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  17. Bonjour Monsieur Chailley,

    Les pages « 1♣-1SA-? » et « 1♦-1SA-? » comportent une faute de frappe triviale au niveau de la dernière enchère, il est indiqué 3♦ au lieu de 3♠ pour annoncer une longue à ♠.

    Très cordialement,
    Jean Bréfort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *