D – Silence adverse

Ce dictionnaire, que j’ai élaboré au fil des années est loin, bien entendu, d’être exhaustif : le nombre de séquences* possibles, dans le silence adverse, est de 68 719 476 735 ! Il doit beaucoup à l’ouvrage de Philippe Brunel et Catherine Sarian, Dictionnaire des séquences d’enchères, Editions Prat, 2001, ainsi en général qu’aux articles du Bridgeur. Si la séquence que vous voulez n’existe pas, profitez de la boîte de dialogue en bas pour me la demander. Je m’efforcerai de l’intégrer, si elle s’avère présenter un intérêt général.
Remarque : lorsque deux séquences sont très proches de nature (Ex : 1 – 1♠ est souvent analogue à 1♣ – 1), cherchez plutôt dans la rubrique la moins chère (dans l’ordre de la hiérarchie des couleurs, s’entend) ou la plus pertinente.
Mode d’emploi : voir préambule, abréviations. Un clic sur le début de séquence choisi ci-dessous ouvre de 1 à 3 pages selon les développements étudiés. En principe, seules les 3 premières enchères de la séquence sont indiquées, les développements ultérieurs se retrouvent sur la ou les pages sélectionnées.
Remarque : le Dictionnaire est encore en cours de construction…

Préambule abréviations, Ouverture en 1er et 3ème (et 4ème).
Séquences après ouverture en 3ème (et 4ème) :
P-1♣-?P-1♣/P-1
.
Séquences générales :
1♣-?,
1♣-1-?,
1♣-1-11♣-1-1♠, 1♣-1-1SA, 1♣-1-2♣, 1♣-1-2,
1♣-1-21♣-1-2♠, 1♣-1-2SA1♣-1-3♣, 1♣-1-3.
1♣-1-?,
1♣-1-1♠, 1♣-1-1SA, 1♣-1-2♣, 1♣-1-2
1♣-1-2, 1♣-1-2♠, 1♣-1-2SA, 1♣-1-3♣.
1♣-1♠-?,
1♣-1♠-1SA, 1♣-1♠-2♣, 1♣-1♠-2, 1♣-1♠-2, 1♣-1♠-2♠, 1♣-1♠-2SA, 1♣-1♠-3♣, 1♣-1♠-3♠, …,
1♣-1SA-?,
1♣-1SA-2♣, 1♣-1SA-2, 1♣-1SA-2, …,
1♣-2♣-?,
1♣-2♣-2, …,
1♣-2-?,
1♣-2SA-?, …,

1-?,
1-1-?,
1-1-1♠, 1-1-1SA1-1-2♣, 1-1-2, 1-1-2, 1-1-2♠, 1-1-2SA, …, 1-1-3, …,

1-1♠-?,
1-1♠-1SA, 1-1♠-2♣, 1-1♠-2, 1-1♠-2, 1-1♠-2♠, 1-1♠-2SA, …,
1-1SA-?,
…, 1-1SA-2, 1-1SA-2, …,
1-2♣-?
,
1-2♣-2, 1-2♣-2, …, 1-2♣-2SA1-2♣-3♣, …,
1-2SA-?,
1-2SA-3♣, 1-2SA-3, …,
1-?
,
1-1♠-?,
1-1♠-1SA1-1♠-2♣, 1-1♠-2, 1-1♠-2, 1-1♠-2♠, …, 1-1♠-3♣, 1-1♠-3, …,
1-1SA-?,
1-1SA-2♣, …, 1-1SA-2, …,
1-2♣-?,
…, 1-2♣-2, …, 1-2♣-2SA, …,
…, 1-2-2, 1-2-2♠, …
1-2-?,
…, 1-2-2SA, …,
1-2SA-?,
1-3-?,
1♠-?,
1♠-1SA-?,
1♠-1SA-2♣, …, 1♠-1SA-21♠-1SA-2♠, 1♠-1SA-2SA, …,
1♠-2♣-?,
1♠-2♣-2, , 1♠-2♣-2, 1♠-2♣-2♠, 1♠-2♣-2SA1♠-2♣-3♣, …,
1♠-2-?,
1♠-2-2, …,
1♠-2-?,
…, 1♠-2-2SA, …,

1♠-2♠-2SA, …,
1♠-2SA-?,
1SA-?,
1SA-2♣-?,
1SA-2♣-2, 1SA-2♣-2, 1SA-2♣-2♠, 1SA-2♣-2SA.
1SA-2-?,
1SA-2-2, …,
1SA-2-?,
1SA-2-2♠, …,
…, 1SA-2♠-2SA1SA-2♠-3♣, …,
1SA-4SA-?,
2♣-?,
2♣-2-?,
2♣-2-2, …, 2♣-2-2SA, …, 2♣-2-3SA, …,
2-?,
2-2-?,
2-2-2♠…,
2-3-?, …,
2-?,
2-2♠-?, …,
2-2SA-?
, …,
2-3♣-?, …,
2♠-?,
2♠-2SA-?
2♠-3♣-?
2♠-3-?
2SA-?
,
2SA-3♣-?,
2SA-3♣-3, 2SA-3♣-3, 2SA-3♣-3♠, 2SA-3♣-3SA,
2SA-3-?,
.., 2SA-3-3SA, …,

…, 2SA-3-3SA, …,
2SA-3♠-?,
2SA-3♠-3SA, 2SA-3♠-4♣, …,

2SA-4♣-?,
2SA-4♣-4, …, 2SA-4♣-4SA.

2SA-4SA-?
,
3♣-?,
3-?,
3-?,
3♠-?,
3SA-?,
4♣-?,
4-?,
4-?
4♠-?,
4SA-?,
5♣-?,
5-?,

48 commentaires sur “D – Silence adverse

    • En 4ème position, le Drury est le même qu’en 3ème position. Les règles d’ouverture en mineures sont inchangées (12H et plus). Pour les majeures, on ouvre faible seulement avec les ♠ (loi de Pearson, préconisée par certains). Voir le cours « ouvertures majeures faibles » en 3ème ou 4ème position (2ème série, silence adverse).

  1. Mon partenaire, donneur en Est, passe avec ♠V4 ♥V6 ♦AR984 ♣D1032. Sud passe. J’ouvre de 1♠ avec ♠ARD102 ♥RD7 ♦D54 ♣AV (certes, j’aurais pu et sans doute dû ouvrir de 2♣). Ouest passe et mon partenaire me dit 2♦. Je le fitte au palier de 3, persuadé que la parole me reviendrait puisque le changement de couleur est forcing et auto-forcing. Mais mon partenaire me laisse tomber, me croyant faible parce que j’ai donné un simple fit… et de rajouter « et après mon passe d’entrée mon 2♣ n’est plus auto forcing » ! Qu’en pensez-vous ? Merci de votre réponse.

    • C’est tout le problème des ouvertures en troisième : avez-vous déjà étudié les inférences, Drury, etc… ? Sinon, gardez en mémoire quelques principes qui me viennent à l’esprit quand je lis votre mésaventure :
      1°) Il ne faut jamais se tromper d’ouverture, c’est irrattrapable ! Ici, avec 33HL dans la ligne, 6SA sont « sur la table » s’ils sont joués par l’ouvreur d’1♠ : 5 levées à ♠, 2 à ♥ après affranchissement, 5 à ♦ sauf ♦V 4ème, et l’♣A. Vous pourrez difficilement trouver ce contrat après l’ouverture d’1♠ et un passe initial en face… Votre ouverture était donc 2♣ (5 perdantes) suivie de 2♠.
      2°) Après passe, les changements de couleur 2 sur 1 ne sont plus forcing. Pourquoi ? Parce que le répondant a déjà, par son passe, limité sa main ! Voir les articles : « Forcing ou non forcing ? ». Votre partenaire a donc raison. Cependant, avec 12HL, et avec un soutien au niveau de 3 qui montre une très belle ouverture (15-16HL au moins), il aurait pu au moins conclure à 3SA, et ne pas se contenter de dire : « Je savais que ce n’était pas forcing ». Non forcing ne veut pas dire : passe. D’ailleurs, il semble qu’il a dit que ce n’était plus « auto-forcing ». Il fallait dire que ce n’était même pas forcing du tout ! Vous pouviez, avec une main minimale, passer sur 2♦…
      3°) Lorsqu’on joue les ouvertures majeures faibles après passe, 2♦ n’est plus un 2 sur 1 classique avec 11HL et plus, mais plutôt une couleur 6ème obligatoirement misfittée, avec 7-8 points H (9-10HL). C’est une enchère non forcing, sur laquelle l’ouvreur qui connaît maintenant le misfit, peut passer. La bonne enchère ici était 1SA (qui peut aller jusqu’à 11H après passe : alerter+++).
      Comme dirait Michel Bessis, vous avez tort à 70% et votre partenaire, qui vous a laissé tomber, 30%. Ma séquence :
      2♣ – 2♦
      2♠ – 3♦
      3♥ – 4♣
      6SA
      2♠ = 2♣ d’ouverture avec 20 à 23H et 5 belles cartes à ♠ (avec 16-19H et 6 cartes, la redemande aurait été 3♠ Acol).
      3♦ = Belle couleur à ♦, 3 cartes à ♠ possibles.
      3♥ = 3 cartes à ♥ (pas 4 : on n’ouvre pas de 2♣ un bicolore), et surtout enchère forcing.
      4♣ = Je dépasse 3SA délibérément, donc je suis plutôt maximum de mon passe d’entrée, avec 5 cartes à ♦ et 4 à ♣.
      6SA = Très bonnes nouvelles, je conclus.

  2. Cher Monsieur,
    Vous dites que l’on peut répondre par un changement de couleur à une ouverture avec 4H seulement à condition que ces 4 points soient ceux d’un As. Pouvez vous me confirmer que c’est bien 4H, quand bien même n’y aurait-il pas de point L qui feraient 5HL ? Merci.

  3. Cher Monsieur, encore une petite précision, s’il vous plaît. Vous écrivez que sur l’ouverture de 1T le partenaire dira 1K à partir de 5H ou 6HL (et même 4H seulement si c’est un As).
    Mais sur l’ouverture de 1K, vous écrivez que le partenaire peut répondre 1C à partir de 5HL (donc 4H + 1L , même si ce n’est pas un As !). Et enfin, que sur l’ouverture de 1C , le répondant peut dire 1P à partir de 5HL (là aussi, 4H + 1L). Dois-je comprendre que le changement de couleur mineure sur mineure est très légèrement différent de majeure sur mineure ou majeure sur majeure ?
    Sans doute allez vous penser que je chipote. Mais ce qui est certain et que je vérifie chaque semaine, c’est que mon partenaire, oui, lui, il chipote ! Merci.

    • Ce n’est pas compliqué, pourtant : on compte en HL en toute circonstance (je n’ai pas dit qu’il fallait 5H OU 6HL, ou alors, c’est un lapsus linguae). 1 sur 1 : 5HL. 1SA : 6HL. On ne sort pas de là. Avec un As, on considère qu’on a 5HL, même si c’est 4H seulement sans point de longueur. Bon bridge !

  4. Cher Monsieur,
    En ce qui concerne la séquence d’enchères, dans le silence adverse : 1♦-1♥-2♦-?, utilise-t-on 2♠ comme 3ème couleur forcing (et donc sans garantir 4 cartes à ♠) ? ou autre ?
    Merci pour votre réponse, cordialement
    Philippe

    • Cher ami bridgeur,
      La nomination d’une nouvelle couleur après cette séquence est évidemment forcing, mais ce n’est pas ce que l’on appelle « la troisième couleur forcing », enchère ARTIFICIELLE avec ou sans la couleur nommée, et qui n’existe que dans les trois séquences où la nouvelle couleur est économique : 1T-1C-2T-2K, 1T-1P-2T-2K et 1K-1P-2K-2C. Ici, on a décrété conventionnellement que ces enchères économiques étaient forcing. Dans votre exemple (2P), la nouvelle couleur est chère et existe toujours, soit sous forme de « vraie » couleur (4 cartes), soit parfois de « force » seulement (RDx, AV10, etc.), dans le but de jouer à SA. Cette 3ème couleur indique en général que l’on a un problème dans la 4ème couleur pour jouer SA.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  5. Cher Monsieur,
    Merci pour votre réponse. Mais si le répondant possède 5 cartes à ♥ ? Comment peut-il communiquer cette information à son partenaire (avec une enchère forcing) dans une séquence qui débute, dans le silence adverse : 1♦-1♥-2♦-? Sauf erreur, voici les enchères possibles du répondant : 1°) 2♥ (NF), jeu faible ; 2°) 3♥ (NF), 11/12 points et 6 cartes à ♥ ; 3°) 2SA (NF), 11/12 points avec distribution (semi)-régulière en déniant (ou pas) 5 cartes à ♥ ; 4°) 2♠ (forcing), force à ♠ pour jouer SA (avec a priori un problème à ♣) ou des ♠, l’enchère de 2♠ ne rallongeant pas ses ♥.
    Si l’ouvreur dit maintenant 3♥ (j’ai 3 cartes à ♥) sur l’enchère de 2♠ : 1♦-1♥-2♦-2♠-3♥-?, avec 5 cartes à ♥ le répondant est satisfait, la manche sera 4♥. Mais si son objectif était de jouer 3SA (4 cartes à ♥ seulement) , doit-il déclarer 3SA et espérer que l’ouvreur arrête les ♣, ou autre ?
    De la même façon, si le répondant dit 3♣ (forcing) sur la redemande de 2♦ : 1♦-1♥-2♦-3♣, la situation me semble aussi problématique que la précédente.
    Merci de m’aider à mieux appréhender ce point. Cordialement,
    Philippe

    • Cher ami bridgeur,
      Vous avez bien compris le mécanisme. Le répondant ne parle pas de ses 5 cartes à ♥, laissant à l’ouvreur le soin de penser à cette possibilité et de dire alors, S’IL EN A L’OCCASION, 3♥ au cas où le répondant en aurait 5. Pour votre problème d’arrêt des ♣, ou bien vous les arrêtez et dites 3SA, ou bien vous ne les arrêtez pas et vous cherchez l’arrêt, par deux possibilités : 3ème couleur « affirmative » [votre première séquence 1♦-1♥-2♦-2♠ (ou 3♣)] qui indique une force (ou une couleur) et sous-entend un problème dans la 4ème couleur pour SA ; 4ème couleur « interrogative » demandant un arrêt dans la couleur. Exemple : 1♦-1♥-2♦-2♠-3♣-?. Ici c’est l’ouvreur qui demande au répondant, par sa 4ème couleur, un arrêt à ♣. Mais dans de nombreuses séquences (voir 4ème forcing), c’est le répondant qui est le demandeur. Lorsqu’on détecte un « trou » dans la 4ème couleur, vouant 3SA à l’échec, il convient d’essayer une manche à 7 atouts… Remarque 1 : vos séquences montrant toujours un bicolore cher en réponse, vous avez nécessairement les points suffisants pour tenter une manche. Remarque 2 : lorsque l’on n’a plus la place, dans la séquence, de procéder à ces interrogations, le répondant doit « prendre un pari », en fonction de la teneur de sa couleur problématique. Au bridge, « on fait avec ce qu’on a » (M. Bessis). Si votre ouvreur dit 3♥ sur 2♠ (c’est la question que vous me posez), vous devez maintenant parier : 3SA si vous avez un « demi-arrêt » à ♣, ou bien 4♥ à 7 atouts… Remarque 3 : vous trouverez de nombreux exemples de ces interrogations dans le « Dictionnaire des enchères ». Remarque 4 : la séquence 1♦-1♥-2♦ a été rajoutée au « Dictionnaire des enchères ».
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  6. Cher Monsieur, Merci pour vos réponses détaillées. Pour rester sur l’étude de la « 3ème couleur forcing », dans la séquence (silence adverse) : 1♣-1♥-2♣-2♦-2♥-2SA, 2♥ indique une préférence (NF) (2 cartes à ♥ sont possibles). A priori 2SA (NF) garantit des arrêts à ♦ et à ♠ ou est-ce une enchère « relais » ? Cette enchère garantit-elle 5 cartes à ♥ ?
    Merci pour votre réponse. Cordialement,
    Philippe

    • Cher ami bridgeur,
      Dans le cours détaillé sur la 3ème forcing, qui se trouve dans ce site en « 1ère série », tant cette enchère est mal comprise et finalement rare, vous apprendrez que 2♥ ne signifie pas une simple préférence, mais un fit vrai de 3 cartes, à ne pas confondre avec l’habituelle préférence au niveau de 2 annoncée en face d’un bicolore : c’est toute la difficulté de cette convention… Toute autre enchère nie 3 cartes à ♥. 2SA indique un arrêt dans les 2 autres couleurs, et la 4ème forcing est une « fausse 4ème forcing » indiquant un arrêt dans cette couleur et un problème dans l’autre. La « 3ème forcing » se travaille (dur) avec son partenaire, et elle doit être alertée. Elle se joue rarement en club. Si vous n’êtes pas en 1ère série, je vous recommande vivement d’attendre un peu…
      Cordialement, Olivier CHAILLEY

  7. Cher Monsieur,
    On est en Est avec le jeu suivant : ♠D4 ♥DV65 ♦952 ♣AD85. Doit-on passer par la 4ème couleur pour rechercher l’arrêt ♦ en Ouest ? Ou produire une autre enchère, par exemple 2SA ?
    Dans le cas d’une enchère à 2♦, si Ouest possède 3 cartes à ♥ la séquence devrait se dérouler comme ci-dessous :
    Ouest Est
    1♣ 1♥
    1♠ 2♦
    2♥
    2♥ : la collante (réponse ambiguë).
    En Est, doit-on alors répéter la 4ème couleur (l’enchère 2SA indiquant un arrêt ♦) ? 3♣ serait a priori forcing et « chelemisant ».
    Mêmes questions avec en Est : ♠D4 ♥DV654 ♦952 ♣AD8. Doit-on passer par la 4ème couleur ? Si Est décide d’utiliser la 4ème couleur et si Ouest répond 2♥ (ambiguë) à l’enchère de 2♦ d’Est (même séquence que plus haut), que doit dire Est dans ce cas (2C pouvant être une enchère « poubelle ») ?
    Merci pour votre aide. Cordialement,
    Philippe

    • Cher ami bridgeur,
      Je ne sais pas quel est votre niveau (ici, ce serait bien utile de le savoir), mais je crains que vous n’ayez pas bien compris l’utilisation de la quatrième forcing. C’est en partie ma faute, car les cours que je vous ai donnés sur la question sont loin d’être exhaustifs, compte tenu de la complexité de la question. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les notions (attention : ce ne sont que des notions !) sur la 4ème forcing ont été placées en 2ème série. Remarque au passage : dans vos tournois, regardez bien le classement de ceux qui utilisent correctement la 4ème forcing… Ceci dit, en relisant mon cours, je reconnais qu’il y avait un problème concernant l’enchère « poubelle » : j’ai donc changé la rédaction. Vous pouvez vous y reporter, en sachant que tout ceci demande un gros travail, avec toujours le même partenaire.
      Dans la séquence que vous me proposez, l’enchère poubelle n’est pas 2♥, qui promet formellement 3 cartes à ♥, mais 2♠ (voir votre séquence dans la présente page du Dictionnaire des Enchères) ! Maintenant, tout s’éclaire et la suite est évidemment facile. Avec la première main, annoncez SA sans passer par la 4ème, tant pis pour l’arrêt ♦. Avec un misfit, vous ne trouverez pas de meilleur contrat, et tant pis si on chute (on ne peut pas TOUT faire au bridge). Avec la 2ème main, en revanche, il est important de savoir si l’ouvreur possède 3 cartes à ♥. La 4ème forcing devient une très bonne enchère. Avec 3 cartes à ♥, la réponse sera 2♥, sinon 2♠, 2SA ou tout autre enchère.
      Bien cordialement et bridgeusement,
      Olivier CHAILLEY

  8. Cher Monsieur, ma partenaire ouvre de 1♦ avec ♠4 ♥9742 ♦A532 ♣ARD4. Je réponds 1♠ avec ♠RD932 ♥R108 ♦874 ♣V3, et sa redemande est 1SA : Je me dis qu’elle a au moins 2 cartes à ♠, et donc je répète les miens dans la perspective de jouer avec un fit à 7 ou 8 cartes. Mais, avec son singleton ♠, elle a préféré dire 2SA, chutés… Comment annoncer avec de telles mains ?

    • Cher ami bridgeur, la répartition 4441 ne permet pas une redemande à 1SA, qui PROMET, en effet, la présence de 2 cartes à ♠ dans le standard français. Votre redemande à 2♠ est évidemment normale et même obligatoire dans ces conditions. Et alors, votre partenaire devait passer, en assumant sa redemande et en ruminant son erreur, bonne leçon pour l’avenir.
      Ceci dit, les mains 4441 sont difficiles à traiter. La plupart du temps, il faut les considérer comme des bicolores (moindre mensonge). Ici, la bonne redemande était plutôt 2♣, sur laquelle vous seriez revenu à 2♦, simple préférence, et vous auriez joué 2♦ à 7 atouts (bien sûr, vous-même auriez, lors de votre enchère de 2♦, juré que vous aviez 8 cartes dans la ligne…), avec peut-être une chute à la clé, mais un contrat plus satisfaisant.
      Tout ceci n’est pas formidable, mais le bridge ne peut tout faire !
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  9. Cher monsieur Chailley,
    Deuxième série majeure et (modeste) enseignant, je trouve votre site absolument remarquable et le recommande chaleureusement à mes élèves (et à mes partenaires). Je me permets un petit commentaire :
    Dans la séquence 1♦-1SA vous dites que 1SA promet 6HL et dans la séquence 1♦-1SA-2♥ que 1SA promet 8HL.Je pense qu’il s’agit d’un simple copier-coller de la séquence 1♣-1SA-2♥. La séquence 1♦-1SA-2♥ qui est indéniablement forcing de manche (SEF page 22) conduira donc parfois à des manches tendues si les deux partenaires sont minimum (18 + 6 HL). Enfin , puisque 1♦-1SA-3♦ n’est pas forcing, cette séquence sera également utilisée avec des forts unicolores carreau inadaptés à l’ouverture de 2♣ (pouvant dans des cas limites ne comporter que deux cartes à ♥). Ne serait-il pas judicieux de convenir que 1♦-1SA-3♦ est forcing ? Il me semble que c’est ce que suggère Alain Lévy. Encore bravo pour votre site exceptionnel !

    • Cher ami bridgeur,
      Merci pour vos compliments encourageants, et toutes mes excuses pour ne pas avoir répondu plus tôt (votre question a dû être « oubliée » dans le flot). J’ai corrigé le « copié-collé » dont vous me parlez. Par ailleurs, 1♦-1SA-3♦ doit bien sûr être forcing jusqu’à 3SA ou 4♦, tout comme la même séquence à ♣, que j’ai d’ailleurs notée forcing. Ce sera bientôt corrigé. Merci pour vos remarques !
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  10. Cher Monsieur Chailley,
    Un problème d’enchère : Sur l’ouverture de 1♦ de mon partenaire, et dans le silence adverse, j’ai un bicolore 5 ♥/4 ♠ de 13HL. Je nomme mes ♥ et l’ouvreur dit 1SA. Je fais un 2♣ Roudi et l’ouvreur me répond 2♦ (non fitté 12/14H). Il n’a donc pas 3 cartes à ♥ mais il n’a pas non plus 4 cartes à ♠. Avec donc 5 cartes en majeure, il a 8 cartes en mineure. Cela doit il suffisamment me rassurer, moi qui suis 2/2, voire 3/1 en mineure, pour déclarer sans ambages 3SA , sachant que je tiens bien les ♠. Mais si mes 4 cartes à ♠ devaient être quelconques, comment enchérir ?

    • Cher ami bridgeur,
      En lisant les cours, vous avez dû vous rendre compte qu’on ne tient que très peu compte des arrêts dans les couleurs quand on a les points SA, 25HL dans la ligne, et pas de fit. Tout simplement parce qu’il faut bien annoncer une manche présente STATISTIQUEMENT, et qu’on n’a pas d’autre espoir que 3SA. Au bridge, on ne peut pas tout dire (on pourrait alors plutôt se montrer les jeux). Donc, dites dans tous les cas 3SA, même si cela doit chuter. Ce sera de toute façon le cas de tout le monde…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  11. Cher Monsieur, Le SEF dit : ouverture 1 mineure – réponse par 1SA, la redemande à 2SA montre une main de 16/17HL + singleton dans l’autre mineure – dans votre dictionnaire 1♦ vous êtes bien en phase avec le SEF. Mais pas du tout si l’ouverture est 1♣. J’ai bien essayé d’en comprendre la raison mais ne trouvant pas la réponse , je me tourne vers vous… Est ce une coquille ?
    Que ce soit sur l’ouverture de 1♣ ou de 1♦ la redemande à 2SA montre une main de force 1SA , irrégulière avec un singleton dans l’autre mineure. Mais que répondre avec une main tricolore singleton majeure 1-4-4-4 de force 15/17 ? Rester à 1SA ? Pourquoi pas sur l’ouverture de 1♦ ? Mais sur 1♣ on sait que le répondant garantit 8H. Qu’en pensez-vous ?
    Merci

    • Cher ami bridgeur,
      En effet, la fiche 1♣ a été écrite bien avant les directives du SEF, selon les habitudes un peu plus anciennes : 1 ♣ – 1SA – 2SA  = main semi-régulière de 15-16H (16-17HL), 5422 ou 6322. Exemple : ♠V8 ♥86 ♦AR5 ♣AR8762 (exemple fourni par Philippe Brunel et Catherine Sarian en 2001). Michel Bessis et l’Université du Bridge indiquent maintenant : main irrégulière, singleton dans l’autre mineure (2010), voire petit doubleton. C’est l’exemple que j’ai pris pour la fiche 1♦ – 1SA – 2SA. En réalité, il n’y a pas grande différence, et de nombreuses mains doivent s’inspirer de ces deux exemples, pour répondre au mieux (moindre mensonge). Rappel : ce dictionnaire n’est pas fait pour apprendre le bridge. Il n’est qu’une simple référence A POSTERIORI.
      Quant aux mains 4441, elles se traitent comme un faux bicolore (et pratiquement jamais comme SA). Le répondant pensera qu’il y a 5 cartes dans la mineure 4ème ouverte, mais tant pis. Rappel : un bicolore économique va jusqu’à 19HL, il y a donc rarement un problème…
      Bien cordialement et bridgeusement,
      Olivier CHAILLEY

  12. Cher monsieur,
    Dans la séquence 1♠-1SA-2♣ , vous écrivez (ligne de réponse 2♦) qu’il existe une convention promettant 5 cartes à ♥. Pouvez vous en dire plus ? Merci

    • Cher ami bridgeur,
      Je ne peux guère vous en dire plus, car vous avez la réponse dans l’exemple donné. Cette convention n’est pas dans le SEF, et est réservée à des joueurs chevronnés, qui en connaissent les inférences, et qui l’ont travaillé avec leur partenaire. Rappels : 1°) Ce dictionnaire ne doit pas servir à apprendre le bridge, il n’est qu’une référence pour tout le monde. 2°) Je défends le SEF, seul système que je veux bien commenter.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  13. Cher Monsieur,
    Je m’efforce d’appliquer vos conseils, à savoir comprendre plutôt qu’apprendre… J’ai donc bien compris les différents cas de figure où la répétition de la couleur (ouvreur comme répondant) la rallonge en garantissant alors 5 ou 6 cartes. Par contre je ne comprend pas l’enchère 1♥-1SA avec une redemande à 2♥ qui garantit 6 cartes. Voulez vous bien m’expliquer ? Merci.

    • Cher ami bridgeur, j’ai déjà répondu souvent à cette question, dont la réponse se trouve dans un cours pour débutants : Développements après des enchères à SA. Voici la citation exacte: « Enfin, si l’ouvreur a 6 cartes dans sa couleur d’ouverture, il peut la répéter : on jouera 2♣/♦/♥/♠. N’oubliez pas que le répondant à SA (poubelle) peut avoir un singleton ou même une chicane ! ». Ce qui revient à dire que si vous répétez une couleur de 5 cartes, alors que votre vis-à-vis peut ne posséder que 1 ou même 0 cartes dans la couleur, vous n’irez pas bien loin. SIX cartes sont donc EXIGEES.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  14. Dans la séquence 1♦-1SA-2♥, vous dites :
    Dans la séquence présente, le 2SA modérateur n’a pas lieu d’être, puisque la réponse d’1SA est très précise, et promet au moins 8HL. Or sur 1♦ la réponse de 1SA va de 6 à 10HL…

    • Dans la séquence 1mineure-1SA-2majeure, l’annonce de la majeure par l’ouvreur permettra exceptionnellement de trouver un fit, puisque le répondant a déjà nié une majeure. C’est donc une enchère qui signe le bicolore au moins 5-4 et qui est considérée comme étant forcing de manche (SEF 2012, page 22). Le 2SA « modérateur » n’a donc plus sa place ici (je maintiens…). Il est bien plus important d’utiliser l’espace d’enchères restant pour s’assurer des arrêts dans les couleurs restantes, pour pouvoir jouer éventuellement 3SA.

  15. Monsieur,
    Dans la fiche 1♠-2♣-2♦, vous indiquez qu’une réponse à 2♠ est une préférence avec 2 cartes seulement. Le SEF indique d’ailleurs : « Le retour à 2♠ est […] une préférence non forcing, provenant toujours de deux cartes (le plus souvent avec un honneur second) dans une main de 11-12 HL où aucune autre enchère naturelle non forcing […] n’est possible. »
    Pourtant, Michel LEBEL dans « La majeure cinquième (Édition spéciale) » indique (p. 166) que cette enchère signifie 11-12 S (points de soutien) avec 3 cartes dans la couleur. Cela est d’ailleurs confirmé par mon prof m’indiquant que le SEF (édition 2012) contient quelques coquilles. Qu’en est-il donc ?
    J’en profite pour poser une autre question relative à la fiche 1♠-2♣-2♦, vous indiquez que le 2♦ est illimité du fait du changement 2 sur 1 du répondant (tendance moderne). Pourtant, le SEF (p. 20) indique : « Bicolore économique : 13-19 HL […] Bicolore à saut au palier de 3 : à partir de 20 HL. » Qu’en est-il ?
    Merci pour vos réponses.

    • Cher ami bridgeur,
      Votre 1ère question : Michel Lebel n’est pas le SEF, comme en témoigne sa persistance à compter en points S et non en HL(D). Je défends le SEF, que tout un chacun doit adopter si l’on veut uniformiser un peu la pratique du bridge (français, au moins). Je maintiens donc ce que j’indique, il n’y a pas de coquille, comme semble le dire votre prof de bridge. D’ailleurs, avec 11-12HLD et 3 atouts, vous n’auriez pas dit 2♣ puis 2♠ (préférence avec bien DEUX atouts), mais directement 2SA (fitté). Ceci dit, les différences entre les livres de Michel Lebel et le SEF sont minimes. Bravo d’avoir vu cette différence.
      2ème question : dans la séquence 1♠-2♣-2♦ (bicolore économique « illimité »), vous avez bien compris que j’indique moi-même transgresser (un peu) le SEF, qui ne différencie pas les bicolores après un 1 sur 1 et les bicolores après un 2 sur 1 (forcing ET auto-forcing). Le SEF ne peut pas aborder toutes les séquences (il aurait 1800 pages au moins) et résume donc les règles générales. Je rappelle que le dictionnaire du présent site N’EST PAS UN COURS, mais une simple référence à l’usage de TOUS LES JOUEURS de bridge, y compris les champions… Si vous êtes en 1ère série, adoptez le système indiqué sur la fiche. Sinon, contentez-vous de ce qui est indiqué dans les cours…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  16. Cher monsieur,
    Trés amateur – entre autres – de votre dictionnaire, j’aimerais savoir comment connaitre les ajouts que vous y apportez.
    Merci de votre aide

    • Cher ami bridgeur,
      Malheureusement, il n’existe aucun moyen. Rappel : le dictionnaire n’est aucunement un cours, mais seulement une référence A POSTERIORI. Les ajouts sont totalement aléatoires, et proviennent le plus souvent d’une question posée ou d’un article glané dans une revue. Parfois un article est ajouté par jour, d’autres fois, il ne se passe rien pendant un mois…
      Bonne progression ! Cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  17. Cher Monsieur,
    Dans le dictionnaire des enchères (silence adverse) vous écrivez qu’après 1♦-1♠, la redemande de l’ouvreur à 2♥ implique 5 cartes à ♦ et 4 cartes à ♥. Je comprends bien qu’il s’agit d’un bicolore cher mais pourquoi y aurait-il OBLIGATOIREMENT 5 cartes à ♦ ? Comment devrais-je annoncer une main de 19 points avec ♠xxx ♥xxxx ♦xxxx ♣xx ? Dire 2SA ne nierait-il pas 4 cartes à ♥ ?
    Merci.

    • Cher ami bridgeur,
      Quand on annonce un bicolore, il est bicolore, c’est-à-dire toujours 5+-4+. Je crois avoir bien expliqué cela dans les cours. Et si, avec 19HL et une main régulière, la séquence 1♣(♦)-1♥-2SA nie 4 cartes à ♠ parce que 1♠ est prioritaire (on reste au niveau de 1, niveau auquel aucune redemande ne promet un bicolore), au contraire, la séquence 1♣(♦)-1♠-2SA ne nie en aucun cas 4 cartes à ♥ (on monterait avec 2♥ au niveau de 2 qui promet TOUJOURS un bicolore). Voir la fiche 1♦-1♠-? : il y est bien spécifié que la redemande à 2SA peut cacher 4 cartes à ♥.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  18. Monsieur,
    Vous indiquez dans votre fiche concernant la séquence 1♥-1♠ que l’on peut ouvrir d’1♥ avec 13 à 23HL, 5 cartes à ♥ et que la forme de la main sera précisée ensuite. Dans le cas de main régulière, nous pouvons l’exprimer avec 13-15HL avec une redemande à 1SA, avec 16-18HL avec une redemande en mineure puis 2SA, avec 18-19H avec une redemande à 2SA. Mais qu’en est-il des mains plus fortes ? Que répondre avec une main régulière de 20-23HL comportant une majeure cinquième (suffisamment belle pour justifier une ouverture autre que 2SA) ? J’ai bien pensé à une ouverture de 2♣ mais comment indiquer son jeu régulier ensuite en cas de misfit ?
    Merci pour vos indications.
    Pierre (3e série ♦)

    • Cher ami bridgeur,
      Toutes les réponses à vos interrogations sont dans les cours. Une main de 20 à 23H avec une majeure 5ème s’ouvre toujours (à votre stade d’apprentissage) de 2♣/♦ (selon le nombre de levées de jeu) suivis d’une redemande à ♥. Le misfit ♥ n’est pas un problème, vous direz ensuite SA. D’ailleurs, une main régulière de 20 à 23HL ne s’ouvre jamais de 1♥. On peut avoir 23HL et ouvrir de 1♥, mais dans ce cas, la main n’est pas régulière. Rappel : le dictionnaire n’est pas un cours, mais une référence à consulter a posteriori. De plus, contrairement aux cours, il ne tient aucun compte du niveau de bridge atteint, et est aussi bien destiné aux champions.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  19. Cher Monsieur Chailley,
    Je viens de consulter la page 1♣-1♠-2♠ et j’ai repéré une petite faute de frappe (les joies du copier-coller, probablement) : vous indiquez que la redemande du répondant à 3♥ demande un complément à ♦ au lieu de ♥.
    Ceci dit, je consultais cette page suite à une question que je me pose encore. Je jouais en Ouest avec la main suivante/: ♠ARxxxx ♥x ♦AVxx ♣xx. Ma partenaire en Est, donneuse ouvre d’1♣, Sud intervient à 1♥, mais je décide que cela a peu d’importance du fait de mon singleton, je réponds 1♠, Nord passe et ma partenaire me soutient à 2♠. Avec un fit 6+4 et les points HLD que je compte, je pense au chelem, mais j’aurais aimé, avant le Blackwood, savoir si ma partenaire disposait d’un contrôle à ♣, sans quoi une entame dans cette couleur pourrait être catastrophique. Existe-t-il une solution pertinente ?
    Pour information, je n’ai aucune idée de mon niveau, n’ayant jamais eu de licence jusqu’à aujourd’hui. Le formateur de mon club estime que j’ai le niveau d’un joueur de troisième série, on verra bien…

    • Cher ami bridgeur,
      Votre partenaire, lorsqu’elle vous soutient à 2♠, vous indique qu’elle a 4 cartes à ♠, et 12 à 16HL (avec 17 à 19HLD, elle aurait dit 3♠). Vous avez 20HLD, et pouvez en effet envisager un chelem, qui demande au minimum 34HLD, comme vous le savez : le chelem est envisageable si elle n’est pas strictement minimum. Vous devez maintenant vérifier les contrôles avant de poser un éventuel Blackwood. La meilleure enchère est ici 3♥, cue-bid fort qui va demander à Est d’annoncer son premier contrôle, sauf si elle est strictement minimum (12-13HLD). A partir de 14HLD, elle dira soit 4♣, confirmant sa couleur d’ouverture, maintenant contrôlée, soit 4♦, niant le contrôle ♣ mais avec le contrôle ♦, ou encore 4♠ sans ces contrôles. 4♥ signalerait un contrôle ♥ ET un jeu maximum (15-16HLD) sans les contrôles précédents. Avec un jeu strictement minimum (12-13HLD), il vaut mieux pour Est dire 4♠ dans tous les cas, même avec ces contrôles. Sur 4♦, 4♥ ou 4♠, on jouera 4♠. Si vous entendez 4♣ (probable), posez le Blackwood.
      Au total, je pense que l’intervention à ♥ n’a pu que vous rendre service, comme souvent, en vous permettant un cue-bid et en vous assurant de l’entame plutôt favorable.
      Quant à la « coquille » signalée, elle est corrigée…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

      • Cher ami bridgeur,
        Bien sûr, il y a pour vous deux questions différentes : 1°) Est-ce que ma partenaire est maximum ou minimum ? 2°) A-t-elle un contrôle ♣ ? Après le début 1♣-1♠-2♠, l’ouvreur possède 12 à 16HL. Avec 12 ou 13HL, le chelem ne doit pas être demandé, mais avec 14 à 16HL, il faut l’explorer. Vous saurez ceci en lui faisant une enchère d’essai à 2SA ou plutôt ici 3♦, par exemple. Si elle vous dit maintenant 4♣ (meilleure enchère pour indiquer une « vraie » couleur ♣) ou 4♠, elle est maximum, et il faudra considérer que le ♣ est contrôlé. Vous poserez maintenant le Blackwood, qui servira à vérifier qu’il n’y a pas deux As dehors. Si elle vous répond 3♠, elle est minimum, et vous vous contentez de dire 4♠ (main d’Est ♠10874 ♥RV7 ♦D5 ♣AD64), car le chelem est lointain, même avec l’♣A.
        Bien cordialement,
        Olivier CHAILLEY

        • Bonjour Monsieur Chailley,

          Un grand merci pour votre réponse. Je vois maintenant pourquoi l’intervention à ♥ nous rendait service. Le jeu de ma partenaire était ♠Dxxx, ♥ARx, ♦xx, ♣Axxx. Le chelem était sur table sauf avec les trois atouts manquants en Sud ou avec les trois atouts en Nord et une coupe du même Nord à ♣ ou ♥, ou bien entendu, une coupe de l’entame. Par contre il n’aurait peut-être pas été facile à annoncer sans l’intervention, sauf à poser le Blackwood même sur une réponse peu encourageante de ma partenaire en espérant qu’au pire il restait possible de réussir un contrat à 5♠.
          Encore une fois merci, cordialement,
          Jean Bréfort

  20. Cher Monsieur Chailley,
    Un grand merci pour cette réponse tout à fait limpide. Je voudrais aussi savoir comment faire en l’absence d’intervention. Peut-être 2SA, mais qu’aurait répondu ma partenaire avec une répartition 4432 et 13H, donc 14HLD ? Ou alors directement le Blackwood, mais le doubleton à trèfle présentait un risque sérieux.
    Très cordialement
    Jean Bréfort

  21. Je suis surpris que vous présentiez dans le Dictionnaire le 2♦ sur 1♣ comme un classique changement de couleur à saut alors qu’il peut s’agir d’un Michaël annonçant les 2 majeures 5èmes.
    Et cela ne résout pas le problème de la meilleure façon d’annoncer un soutien en mineure (quand rien d’autre n’est possible) avec plus de 12 HLD. Faut-il passer à 3♦ pour éviter la confusion ?
    Merci d’avance encore une fois.

    • Cher ami bridgeur,
      Je crains que vous ne soyez en train de faire une grave confusion : nous sommes ici dans le SILENCE ADVERSE, dans des enchères à deux par conséquent. Le cue-bid Michaël est une enchère d’INTERVENTION, faite par l’intervenant n°2. Il n’y a donc pas d’erreur, ni rien à changer au Dictionnaire…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  22. Cher Monsieur Chailley,
    Une nouvelle petite faute de frappe dans la fiche 1SA-2♣-2♥ : l’enchère à 5SA dénie le fit à ♥ mais pas à ♠.
    Très cordialement,
    Jean Bréfort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *