D – Silence adverse

Ce dictionnaire, que j’ai élaboré au fil des années est loin, bien entendu, d’être exhaustif : le nombre de séquences* possibles, dans le silence adverse, est de 68 719 476 735 ! Il doit beaucoup à l’ouvrage de Philippe Brunel et Catherine Sarian, Dictionnaire des séquences d’enchères, Editions Prat, 2001, ainsi en général qu’aux articles du Bridgeur. Si la séquence que vous voulez n’existe pas, profitez de la boîte de dialogue en bas pour me la demander. Je m’efforcerai de l’intégrer, si elle s’avère présenter un intérêt général.
Remarque : lorsque deux séquences sont très proches de nature (Ex : 1 – 1♠ est souvent analogue à 1♣ – 1), cherchez plutôt dans la rubrique la moins chère (dans l’ordre de la hiérarchie des couleurs, s’entend) ou la plus pertinente.
Mode d’emploi : voir préambule, abréviations. Un clic sur le début de séquence choisi ci-dessous ouvre de 1 à 3 pages selon les développements étudiés. En principe, seules les 3 premières enchères de la séquence sont indiquées, les développements ultérieurs se retrouvent sur la ou les pages sélectionnées.
Attention : Le SEF 2018 a apporté d’assez nettes modifications par rapport au SEF 2012. Tout n’a pas pu être (encore) actualisé. Merci de me signaler les corrections qui vous paraîtront pertinentes.
Par ailleurs, certaines séquences importantes sont liées à un article du Bridgeur ou de Bridgerama, imprimable en PDF. Au lieu d’être comme habituellement en bleu, elles apparaissent en violet.

Préambule abréviations, Ouvertures en 1er et 3ème (et 4ème).
Séquences après ouverture en 3ème (et 4ème) :
P-1♣-?P-1♣/
.
P-1-?, …,
P-1-?, P-1-2♣.
P-1♠-?
, P-1♠-2♣.
Séquences générales :
1♣-?
,
1♣-1-?, 1♣-1-1, 1♣-1-1♠, 1♣-1-1SA, 1♣-1-2♣, 1♣-1-21♣-1-21♣-1-2♠, 1♣-1-2SA1♣-1-3♣, 1♣-1-3.
1♣-1-?, 1♣-1-1♠, 1♣-1-1SA, 1♣-1-2♣, 1♣-1-21♣-1-2, 1♣-1-2♠1♣-1-2SA, 1♣-1-3♣.
1♣-1♠-?1♣-1♠-1SA, 1♣-1♠-2♣, 1♣-1♠-2, 1♣-1♠-2, 1♣-1♠-2♠, 1♣-1♠-2SA1♣-1♠-3♣, 1♣-1♠-3♠, …,
1♣-1SA-?
, 1♣-1SA-2♣, 1♣-1SA-2, 1♣-1SA-2, 1♣-1SA-2♠, …, 1♣-1SA-3♣, …,
1♣-2♣-?1♣-2♣-2, …,
1♣-2-?,
1♣-2SA-?, …,
1-?,
1-1-?1-1-1♠, 1-1-1SA1-1-2♣, 1-1-2, 1-1-2, 1-1-2♠1-1-2SA, …, 1-1-3, …,

1-1♠-?1-1♠-1SA, 1-1♠-2♣, 1-1♠-2, 1-1♠-2, 1-1♠-2♠, 1-1♠-2SA, …,
1-1SA-?, 1-1SA-2♣, 1-1SA-2, 1-1SA-2, …,
1-2♣-?
1-2♣-2, 1-2♣-2, …, 1-2♣-2SA1-2♣-3♣, …,
1-2-?,
1-2-?,
1-2SA-?1-2SA-3♣, 1-2SA-3, …,
1-?,
1-1♠-?1-1♠-1SA, 1-1♠-2♣, 1-1♠-2♣, 1-1♠-2, 1-1♠-2, 1-1♠-2♠, 1-1♠-2SA, 1-1♠-3♣, 1-1♠-3, …,
1-1SA-?1-1SA-2♣, 1-1SA-2, 1-1SA-2, …, 1-1SA-2SA, …,
1-2♣-?1-2♣-2, 1-2♣-2, …, 1-2♣-2SA, 1-2♣-3♣, …,
1-2-?1-2-2, 1-2-2♠, …, 1-2-3, …,
1-2-?, 1-2-2♠, 1-2-2SA, …,
1-2SA-?,
1-3-?,
1♠-?,
1♠-1SA-?1♠-1SA-2♣, 1♠-1SA-2, 1♠-1SA-21♠-1SA-2♠, 1♠-1SA-2SA, …,
1♠-2♣-?1♠-2♣-2, , 1♠-2♣-2, 1♠-2♣-2♠, 1♠-2♣-2SA1♠-2♣-3♣, …,
1♠-2-?1♠-2-2, 1♠-2-2♠, 1♠-2-2SA,
1♠-2-?, 1♠-2-2♠, 1♠-2-2SA,
1♠-2♠-?,
1♠-2♠-2SA, …,
1♠-2SA-?,
1♠-3♠-?,
1SA-?,
1SA-2♣-?1SA-2♣-2, 1SA-2♣-2, 1SA-2♣-2♠, 1SA-2♣-2SA,
1SA-2-?1SA-2-2, …,
1SA-2-?1SA-2-2♠, …,
1SA-2♠-?, 1SA-2♠-2SA1SA-2♠-3♣,
1SA-3-?,
1SA-4SA-?,
2♣-?,
2♣-2-?2♣-2-2, …, 2♣-2-2SA, 2♣-2-3♣, …, 2♣-2-3SA, …,
2-?,
2-2-?2-2-2♠, 2-2-2SA…,
2-2SA-?,
2-3-?, …,
2-?,
2-2♠-?, …,
2-2SA-?
, …,
2-3♣-?, …,
2♠-?,
2♠-2SA-?
2♠-3♣-?
2♠-3-?
2SA-?
,
2SA-3♣-?2SA-3♣-3, 2SA-3♣-3, 2SA-3♣-3♠, 2SA-3♣-3SA,
2SA-3-?, .., 2SA-3-3SA, …,
2SA-3-?
2SA-3-3♠, 2SA-3-3SA, …,
2SA-3♠-?2SA-3♠-3SA, 2SA-3♠-4♣, …,
2SA-4♣-?2SA-4♣-4, …, 2SA-4♣-4SA.
2SA-4SA-?
,
3♣-?,
3-?,
3-?,
3♠-?,
3SA-?,
4♣-?,
4-?,
4-?
4♠-?,
4SA-?,
5♣-?,
5-?,

50 commentaires sur “D – Silence adverse

  1. Monsieur,
    Dans la fiche 1♠-2♣-2♦, vous indiquez qu’une réponse à 2♠ est une préférence avec 2 cartes seulement. Le SEF indique d’ailleurs : « Le retour à 2♠ est […] une préférence non forcing, provenant toujours de deux cartes (le plus souvent avec un honneur second) dans une main de 11-12 HL où aucune autre enchère naturelle non forcing […] n’est possible. »
    Pourtant, Michel LEBEL dans « La majeure cinquième (Édition spéciale) » indique (p. 166) que cette enchère signifie 11-12 S (points de soutien) avec 3 cartes dans la couleur. Cela est d’ailleurs confirmé par mon prof m’indiquant que le SEF (édition 2012) contient quelques coquilles. Qu’en est-il donc ?
    J’en profite pour poser une autre question relative à la fiche 1♠-2♣-2♦, vous indiquez que le 2♦ est illimité du fait du changement 2 sur 1 du répondant (tendance moderne). Pourtant, le SEF (p. 20) indique : « Bicolore économique : 13-19 HL […] Bicolore à saut au palier de 3 : à partir de 20 HL. » Qu’en est-il ?
    Merci pour vos réponses.

    • Cher ami bridgeur,
      Votre 1ère question : Michel Lebel n’est pas le SEF, comme en témoigne sa persistance à compter en points S et non en HL(D). Je défends le SEF, que tout un chacun doit adopter si l’on veut uniformiser un peu la pratique du bridge (français, au moins). Je maintiens donc ce que j’indique, il n’y a pas de coquille, comme semble le dire votre prof de bridge. D’ailleurs, avec 11-12HLD et 3 atouts, vous n’auriez pas dit 2♣ puis 2♠ (préférence avec bien DEUX atouts), mais directement 2SA (fitté). Ceci dit, les différences entre les livres de Michel Lebel et le SEF sont minimes. Bravo d’avoir vu cette différence.
      2ème question : dans la séquence 1♠-2♣-2♦ (bicolore économique « illimité »), vous avez bien compris que j’indique moi-même transgresser (un peu) le SEF, qui ne différencie pas les bicolores après un 1 sur 1 et les bicolores après un 2 sur 1 (forcing ET auto-forcing). Le SEF ne peut pas aborder toutes les séquences (il aurait 1800 pages au moins) et résume donc les règles générales. Je rappelle que le dictionnaire du présent site N’EST PAS UN COURS, mais une simple référence à l’usage de TOUS LES JOUEURS de bridge, y compris les champions… Si vous êtes en 1ère série, adoptez le système indiqué sur la fiche. Sinon, contentez-vous de ce qui est indiqué dans les cours…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  2. Cher Monsieur,
    Dans le dictionnaire des enchères (silence adverse) vous écrivez qu’après 1♦-1♠, la redemande de l’ouvreur à 2♥ implique 5 cartes à ♦ et 4 cartes à ♥. Je comprends bien qu’il s’agit d’un bicolore cher mais pourquoi y aurait-il OBLIGATOIREMENT 5 cartes à ♦ ? Comment devrais-je annoncer une main de 19 points avec ♠xxx ♥xxxx ♦xxxx ♣xx ? Dire 2SA ne nierait-il pas 4 cartes à ♥ ?
    Merci.

    • Cher ami bridgeur,
      Quand on annonce un bicolore, il est bicolore, c’est-à-dire toujours 5+-4+. Je crois avoir bien expliqué cela dans les cours. Et si, avec 19HL et une main régulière, la séquence 1♣(♦)-1♥-2SA nie 4 cartes à ♠ parce que 1♠ est prioritaire (on reste au niveau de 1, niveau auquel aucune redemande ne promet un bicolore), au contraire, la séquence 1♣(♦)-1♠-2SA ne nie en aucun cas 4 cartes à ♥ (on monterait avec 2♥ au niveau de 2 qui promet TOUJOURS un bicolore). Voir la fiche 1♦-1♠-? : il y est bien spécifié que la redemande à 2SA peut cacher 4 cartes à ♥.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  3. Monsieur,
    Vous indiquez dans votre fiche concernant la séquence 1♥-1♠ que l’on peut ouvrir d’1♥ avec 13 à 23HL, 5 cartes à ♥ et que la forme de la main sera précisée ensuite. Dans le cas de main régulière, nous pouvons l’exprimer avec 13-15HL avec une redemande à 1SA, avec 16-18HL avec une redemande en mineure puis 2SA, avec 18-19H avec une redemande à 2SA. Mais qu’en est-il des mains plus fortes ? Que répondre avec une main régulière de 20-23HL comportant une majeure cinquième (suffisamment belle pour justifier une ouverture autre que 2SA) ? J’ai bien pensé à une ouverture de 2♣ mais comment indiquer son jeu régulier ensuite en cas de misfit ?
    Merci pour vos indications.
    Pierre (3e série ♦)

    • Cher ami bridgeur,
      Toutes les réponses à vos interrogations sont dans les cours. Une main de 20 à 23H avec une majeure 5ème s’ouvre toujours (à votre stade d’apprentissage) de 2♣/♦ (selon le nombre de levées de jeu) suivis d’une redemande à ♥. Le misfit ♥ n’est pas un problème, vous direz ensuite SA. D’ailleurs, une main régulière de 20 à 23HL ne s’ouvre jamais de 1♥. On peut avoir 23HL et ouvrir de 1♥, mais dans ce cas, la main n’est pas régulière. Rappel : le dictionnaire n’est pas un cours, mais une référence à consulter a posteriori. De plus, contrairement aux cours, il ne tient aucun compte du niveau de bridge atteint, et est aussi bien destiné aux champions.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  4. Cher ami bridgeur,
    Je crains que vous ne soyez en train de faire une grave confusion : nous sommes ici dans le SILENCE ADVERSE, dans des enchères à deux par conséquent. Le cue-bid Michaël est une enchère d’INTERVENTION, faite par l’intervenant n°2. Il n’y a donc pas d’erreur, ni rien à changer au Dictionnaire…
    Bien cordialement,
    Olivier CHAILLEY

  5. Cher M. Chailley,
    Juste un petit détail dans la page 1♣-1♠-? : il est dit dans le rappel qu’avec un bicolore 5♣-5♠, on ouvre de 1♣ à partir de 16H alors que le SEF, au moins dans sa version 2012, fixe la limite à 14H.
    Bien cordialement,
    Jean Bréfort

    • Cher ami bridgeur,
      En effet, vous avez (une fois de plus !) raison. La fiche a été rédigée avant le SEF 2012, et tenait compte des anciennes « normes », qui étaient d’ailleurs plutôt encore plus fortes (plutôt 18-19HL pour ouvrir d’1♣). Aujourd’hui, il faudrait écrire 16HL (donc 14H) si l’on veut être conforme au SEF.
      Ceci dit, je ne suis pas sûr que cette limite « moderne » soit raisonnable, car elle vous emmènera (à mon avis) beaucoup trop souvent au niveau de 3, sans forcément en avoir les moyens. Exemple : 1♣-1♥-1♠-1SA-2♠-? Cette séquence est la plus économique possible pour annoncer votre 5-5, et vous aurez souvent envie de la produire, malgré la réponse de 1SA un peu frénatrice (le répondant peut parfaitement avoir 3 cartes à ♠). Que fera le répondant avec ♠10 ♥R7652 ♦DV82 ♣1073 ? 3♣ est une enchère quasi obligatoire (remarque : la redemande du répondant à 2♦ est impossible en raison de la faiblesse de la main, c’est pourquoi il se contente de 1SA). Et si l’ouvreur n’a que 14H, 3♣ seront bien difficiles à réaliser. Tandis que si l’ouverture avait été 1♠, la séquence serait devenue 1♠-1SA-2♣-? : passe (même si le répondant pense qu’on jouera peut-être 2♣ à 7 atouts).
      A l’inverse, si l’on garde pour l’ouverture d’1♣ la limite inférieure de 18HL, non seulement on ne risque rien d’arriver au niveau de 3, mais le répondant peut maintenant compter sur la valeur d’un bicolore cher, et additionner plus facilement sa main. C’était l’esprit « autrefois »…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  6. Cher Monsieur,
    Pouvez-vous m’aider à résoudre ce problème d’enchères : ouverture 1♦, réponse 1♠, redemande de l’ouvreur 2♣. Répétition des ♠ avec 6 cartes pour le répondant. Cette enchère n’est pas forcing, mais l’ouvreur peut reparler. Que peut-il dire notamment avec 15 ou 16 ou 17 points, s’il n’a pas ouvert au départ d’1SA avec un jeu 5/4 en mineure et deux doubletons non gardés ?
    Merci pour votre réponse et bravo pour votre site remarquable.

    • Cher ami bridgeur,
      Le bicolore mineur économique que vous décrivez peut comporter même jusqu’à 19 points HL. Il ne sera jamais ouvert d’1SA avec 15 à 17HL (sauf, pour un très bon joueur, avec les deux doubletons très bien gardés (Rx et Dx au moins). La répétition des ♠ par le répondant est une très mauvaise nouvelle pour l’ouvreur : le répondant a 6 cartes à ♠ et une main faible, limitée à 10HL. Donc, l’ouvreur doit absolument PASSER (et jouer 2♠), dès que sa main revalorisée par le fit (vous avez 2 cartes à ♠ semble-t-il) ne permet pas d’atteindre 27-28HLD, c’est-à-dire jusqu’à 17HLD. Avec 18-19HLD, et une main pas trop laide (présence de 10, de fourchettes et de séquences), on peut « faire un effort » et une proposition à 3♠ (le répondant en mettra 4 s’il a entre 9 et 11HLD, et passera sinon). Il faut au moins une revalorisation à 20HLD de l’ouvreur pour conclure directement à 4♠.
      Dans le cas que vous décrivez, 15 à 17HL, je crains que l’attitude la plus raisonnable et de loin la plus fréquente soit de PASSER.
      Bien cordialement à vous,
      Olivier CHAILLEY

  7. Chère ami bridgeuse,
    Je suis très heureux de voir le soin que vous avez pris à lire les fiches que vous mentionnez, d’ailleurs déjà très anciennes (écrites vers 2009). J’en ai profité pour les réviser entièrement et les « moderniser », car le SEF 2012 est passé par là. Je vous souhaite bonne progression (avec mon aide ?) dans notre passionnant jeu.
    Bien cordialement,
    Olivier CHAILLEY

  8. Cher Monsieur Chailley,
    J’ai eu récemment une main du type ♠Axxx ♥RDxxx ♦Ax ♣Rx. J’ai ouvert de 1♥ et mon partenaire a répondu 1SA. Avec 17HL, je n’ai pas vraiment envie de passer mais il me manque 1 point pour annoncer 2♠ et 2SA, les ♥ me paraissent trop maigres pour les répéter et je n’ai pas de mineure troisième à annoncer. Je n’ai aucune idée du mensonge le moins grave, pourriez-vous m’éclairer ? Mon partenaire dit que j’aurais dû annoncer 2SA mais je ne suis pas convaincu.
    J’ai noté par ailleurs que dans la fiche correspondante, vous indiquez que l’on passe jusqu’à 15HL, mais l’exemple que vous donnez en présente 16 si je ne me trompe. Peut-être aurais-je dû passer…
    Bien cordialement,
    Jean Bréfort

    • Cher ami bridgeur,
      Je comprends tout à fait votre envie de ne pas passer, avec 17HL. Ceci dit, vous savez que votre partenaire détient au maximum 5 cartes en majeures (3cartes à ♠ et 2 à ♥). Il a donc au moins 8 cartes en mineures, où vous avez ♦Ax ♣Rx. Une manche est envisageable, mais elle ne peut être qu’à SA, s’il est maximum. Je pense que le moins mauvais mensonge ici serait bien, comme vous l’a suggéré votre partenaire, 2SA, d’autant qu’annoncer vos ♠ en bicolore cher ne sert à rien, votre partenaire n’ayant évidemment pas 4 cartes à ♠.
      Votre remarque concernant les points HL du passe de la fiche est exacte, mais on peut maintenir le « passe » quand même…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  9. Cher monsieur, lecteur assidu et utilisant régulièrement votre admirable dictionnaire des enchères, je relève une ambiguïté pour le joueur que je suis, qui suit sa 3ème année de cours (vous avez demandé qu’on vous précise notre niveau).
    Dans la séquence 1♥-2♣-? vous indiquez que toutes les réponses seront forcing de manche sauf 2 exceptions: 2SA et 2♣.
    Or dans la séquence 1♥-2♣-2SA vous indiquez que le partenaire ne peut pas passer car 2SA est forcing de manche. Merci d’éclaircir ce point accordant à ce niveau de cours ou je suis, la plus extrême importance aux notions de forcing ou non forcing.
    Bien cordialement à vous.

    • Cher ami bridgeur,
      Rappel : n’utilisez jamais le Dictionnaire pour apprendre, car de nombreuses notions ne peuvent encore être bien assimilées. Le dictionnaire s’adresse à tout le monde, même les champions. Il peut donc présenter quelques contradictions avec ce que vous savez à votre stade. Quelques commentaires se rapportant à votre question :
      1°) Vous faites bien d’accorder de l’importance aux notions de forcing ou non forcing, qui sont essentielles, et sans lesquelles aucune séquence ne peut se dérouler normalement.
      2°) Vous me dites : « Dans la séquence 1♥-2♣-? vous indiquez que toutes les réponses seront forcing de manche sauf 2 exceptions: 2SA et 2♣ ». Si vous lisez bien je n’ai jamais dit ça ! Relisez, je cite : « La séquence est Forcing de Manche, sauf deux exceptions : 1♥-2♣-2♥-2SA ou 3♣ ». Il ne s’agit donc pas de la redemande de l’ouvreur, mais bien de redemandes du REPONDANT après une répétition simple de la couleur d’ouverture. En dehors de ces deux séquences, vous ne pouvez pas vous arrêter avant la manche, et donc toutes les enchères sont forcing jusqu’à la manche…
      3°) Vous voyez bien qu’un 2SA ou un 3♣ de l’ouvreur seraient évidemment forcing, a) parce qu’il aurait alors beaucoup de points, et surtout b) parce que le 2♣ du répondant est AUTO-FORCING.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  10. Cher Monsieur,
    Je voudrais avoir un éclairage sur la séquence suivante(dans le silence adverse) : 1♠-2♥-2♠-3♥-?. Cette redemande du répondant est-elle forcing et quelle zone de points couvre-t-elle ? J’avais ouvert avec : ♠AV10865 ♥R ♦RV95 ♣82 et mon partenaire avait ♠D74 ♥AD10953 ♦2 ♣AV7. J’ai passé sur ce 3♥ et nous avons « empaillé » la manche (tension dans la paire).
    Cordialement.

    • Cher ami bridgeur,
      Si vous ne jouez pas le 2 sur 1 forcing de manche (qui est une tendance actuelle, mais pas encore dans le SEF), la redemande de 3♥ n’est pas forcing, et indique un misfit avec une main minimale. Voir à ce propos le Dictionnaire des enchères : 1♠-2♥-2♠, fiche que je viens d’intégrer (la fiche 1♠-2♦-2♠, assez similaire, existait déjà). Dans le cas présent, votre partenaire est fitté, et il ne vous l’a pas dit ! Il est impensable, avec 3 cartes à ♠ et 17 points HLD, il n’ait pas fait une redemande à 3♠, forcing et chelemisant ! Vous auriez exploré le chelem, qui n’est pas loin… Evidemment, avec 3 clés seulement, vous vous seriez arrêté à 5♠, pratiquement sur la table.
      Bien cordialement vôtre,
      Olivier CHAILLEY

      • Cher Monsieur,
        Merci pour votre réponse rapide et précise. Elle me conforte dans ce que je pensais. J’avais regardé le Dictionnaire des enchères mais n’avais pas trouvé la fiche 1♠-2♥-2♠, je viens de l’imprimer maintenant. J’avais cependant trouvé une réponse à mon problème dans le dictionnaire de « P. BRUNEL et C. SARIAN ». Votre fiche est plus détaillée et très complète et je vous sais gré de m’avoir répondu aussi clairement. Pour la petite histoire nous avons réussi 3♥+3 pour 8,96% (sur un flanc peu attentif) mais il y avait en fait 6♠ avec les mains des adversaires N : ♠R9 ♥V87 ♦AD87 ♣9653 et S : ♠32 ♥642 ♦10643 ♣RD104.

      • Cher monsieur,
        Je reviens sur la donne évoquée lors de mon mail du 29 Mars 2019 qui donne lieu à un « contentieux » avec mon partenaire. J’ai ♠AV10865 ♥R ♦RV95 ♣82. J’ai ouvert d’1♠, mon partenaire répond 2♥ et j’ai redemandé 2♠. Il me demande de réfléchir à : « Ai-je bien décrit mon jeu, 2♠ unicolore ou devais-je dire 2♦ bicolore ? » Je suis dubitatif. Avez-vous une opinion ? Merci.
        Cordialement.
        Bernard LAPOUGE

        • Cher monsieur, je suis confus à propos de mon mail ci-dessus. Sur le début de séquence 1♠-2♥ il n’y a que des bicolores « chers » et je n’ai pas les points pour l’annoncer. Veuillez m’excuser ! Merci.
          B.L.

  11. Cher ami bridgeur,
    Votre remarque est très pertinente (comme toujours !). J’ai même été amené à moderniser la fiche 1♣-1♥-1SA (je ne l’ai pas encore fait pour les autres séquences mineure-majeure-SA). Je trouve que la formulation du SEF p. 53 sur les développements du Roudi est, pour une fois, assez floue… J’ai donc gardé une séquence non forcing (match par paires) : 1♣-1♥-1SA-2♣-2♥- ?, car même avec un fit, si l’ouvreur est minimum, et le répondant a une main très laide de 12-13HLD, il devrait avoir le droit de passer… Exemple : ♠AV5 ♥953 ♦RV7 ♣R632 en face de ♠R6 ♥D8742 ♦A62 ♣V75. Jouer plus de 2♥ me paraît bien aléatoire, or la séquence en Roudi est légitime. Sur la réponse de 2♠, évidemment, les séquences sont (étaient déjà avant !) forcing de manche.
    En ce qui concerne la disparition du faux Roudi, je suis d’accord avec les auteurs qui l’ont proposée. Marc Kerlero avait « horreur » de cette séquence, et on peut remarquer 1°) qu’elle restait rarissime, 2°) qu’elle gênait l’expression d’un beau bicolore 5-5 ou 5-4 ♥-♣.
    Bien cordialement vôtre,
    Olivier CHAILLEY

    • Cher Monsieur Chailley,
      Je vous remercie pour ces précisions. Il reste une erreur dans votre fiche 1♣-1♥-1SA : la redemande du répondant à 2♦ ne peut pas signifier un bicolore mineur de 18HL. D’après le SEF (p.52), c’est un bicolore faible 5♦-5♥ ce qui paraît beaucoup plus raisonnable.
      La disparition du faux Roudi ne me chagrine pas, je trouve juste que c’est curieux qu’ils aient gardé cette possibilité pour le Drury et pas pour le Roudi alors que l’usage semble de garantir le fit dans le cas du Drury, au moins pour les premières séries que je fréquente, pratique suggérée dans le tome 1 des enchères au bridge de Bessis, Cronier et Quantin et sans nul doute ailleurs.
      Bien cordialement,
      Jean Bréfort

  12. Cher Monsieur,
    Avec mon partenaire, nous nous demandions comment traiter les bicolores majeurs avec espoir de chelem (en plus des unicolores majeurs) sur ouverture de 2SA, sachant que nous jouons la rectification fittée.
    Nous avons remarqué que le manque d’espace ne permet pas de couvrir plusieurs cas, contrairement à l’ouverture de 1SA et les séquences peuvent être très ambigües. Exemple: 2SA-3♦-3♥-3♠ devient contrôle ou naturel, 4♣, 4♦ l’est aussi ? Si c’est naturel, comment décrire un contrôle avec un unicolore fort ? Et si l’ouvreur rectifie a 3SA, que veulent dire les autres enchères?
    A moins de s’exposer très haut, j’ai bien l’impression que ces 2 types de main ne peuvent pas se décrire dans un même système. Quel est votre avis sur la question ?
    Michael

    • Cher ami bridgeur,
      Je pense que vous posez ici deux questions distinctes. Vous jouez la rectification fittée, qui a été introduite dans le SEF 2018 (p. 38), et qui permet de résoudre à peu près tous les problèmes.
      1°) Les bicolores majeurs : Le seul problème est la réponse de 3SA sur le Texas pour les ♠ (3♥) annoncé en premier sur 2SA d’ouverture. Un 5-5 de chelem s’exprime maintenant par 4♥. Rappel : l’enchère de 4♥ est forcing et chelemisante (si le répondant n’avait qu’une main de manche, il aurait dit 4♦). La suite peut être retrouvée dans la fiche 2SA-3C-3SA du Dictionnaire des enchères (silence adverse).
      2°) Avec un unicolore fort, le seul problème est encore sur la réponse de l’ouvreur-moussaillon à 3SA (2 cartes seulement). Le répondant-capitaine qui possède un unicolore fort (6 cartes au moins) est certain du fit et connaît le total des points à un point près. Sachant qu’il faut 34HLD pour demander un chelem, il le « plante », s’il a assez de points (13HLD et plus). Et s’il manque un point, il fait une enchère « au poids » au niveau de 5 dans sa couleur majeure (11-12HLD). Et s’il manque 2 points (jusqu’à 10HLD), il annonce simplement la manche.
      Bien cordialement à vous,
      Olivier CHAILLEY

  13. Cher Monsieur,
    Je voudrais connaître votre avis sur la séquence suivante(dans le silence adverse) :
    1♣ – 1♥
    1♠ – 2♦
    2♥ – ?
    Est-ce que la 3ème enchère du répondant peut-être 3♠ qui pourrait vouloir dire 4 cartes à ♠ et 16 HLD à l’atout ♠, donc chelemisant ?
    Cordialement.
    B.L.

    • Cher ami bridgeur,
      Je pense que votre suggestion entre tout à fait dans l’esprit du SEF : 2♠ (forcing) indique 4 cartes seulement à ♥ et un résidu à ♠ (3 cartes) avec un gros honneur, 3♠ un fit de quatre cartes, enchère-déclic fixant définitivement l’atout et demandant au partenaire son premier contrôle s’il n’est pas tout à fait minimum (plus de 12H-13HL).
      Bien cordialement,

  14. Cher Monsieur,
    J’ai une question sur le jeux de la carte : j’ai lu qu’en cas de double fit 4-4 et 5-3 il vaut mieux jouer dans la couleur 4-4. J’ai du mal à comprendre exactement pourquoi. Et qu’en est-il des misfits 4-3, 5-2 ? Merci.
    Cordialement.
    B.L.

  15. Cher monsieur,
    Jusqu’à présent, j’avais cru comprendre qu’on n’ouvre pas de 2♦ (ou d’ailleurs 2♣) avec un bicolore. Mais comment faire avec la main suivante (si on ne dit pas 2♦) ? : ♠AD965 ♥ARDV854 ♦- ♣9.
    Vécu avant-hier, silence adverse. En face, j’avais : ♠1074 ♥632 ♦DV62 ♣A8. Séquence employée : 2♦-3♣-6♥.
    Merci d’avance.

    • Cher ami bridgeur,
      Votre contrat final est le bon, mais votre partenaire aurait pu être inquiet d’une chicane à ♥ chez vous ! Par ailleurs, il ne sait absolument pas s’il n’y a pas un grand chelem, car il suffit pour cela que vous ayez possédé le ♠R à la place de ♦DV, et il ne sait RIEN de vos points (4 à… ?) Ceci dit, vous vous en êtes bien tirés. Ce chelem est à 70% à peu près : il faut les atouts 2-1 pour pouvoir faire l’impasse ♠ deux fois, ou 3 cartes à ♠ dans la main du troisième atout s’ils sont 3-0, pour bénéficier du ♥6 comme remontée pour la seconde impasse à ♠, si le ♠10 est pris par le ♠V.
      Revenons à votre question : Avec 16H seulement, et une répartition pareille (7-5-1-0), il n’y a aucune chance d’un Passe général sur l’ouverture d’1♥, que j’aurais, comme vous le savez, choisie (dans l’idée de dire ensuite 2♠ en bicolore cher = 18-23HL). Sur votre réponse de 2♥, vous auriez eu une enchère d’essai de 2♠ (par exemple), sur laquelle vous auriez répondu 3♥ (vous êtes minimum). Un saut à 5♦ de votre partenaire (Blackwood d’exclusion) vous aurait permis de dire 5♠ (un As, et dans ce cas, forcément l’♣A). Et votre partenaire, même avec sa « bombe atomique », aurait sagement conclu à 6♥, en étant sûr que vous n’aviez pas de jeu (maximum 7H), grâce à votre première enchère de 2♥. Le grand chelem devenait lointain…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  16. Cher Mr Chailley,
    Dans la séquence 1♣-1SA-?, vous indiquez qu’il faut 8H pour répondre 1SA. Dans le SEF 2018 (p. 9), cette disposition n’est pas mentionnée. Qu’en est-il ?
    Merci pour la réponse et (surtout !) pour votre site.

    • Cher ami bridgeur,
      Votre remarque est très pertinente, et il va falloir que je procède à quelques révisions dans mes fiches, qui datent maintenant de quelques années… En effet, aujourd’hui, le SEF préconise que l’on réponde 1SA sur 1♣ avec une main régulière de 6 ou 7 points, sauf si la couleur ♦ est très belle (4 belles cartes) ou avec 5 cartes quelconques, ce qui élimine une obligation que l’on avait parfois avec 6 ou 7 points de répondre 1♦ « poubelle » faute de mieux avec parfois 3 cartes ! Ainsi, aujourd’hui, avec ♠R76 ♥D64 ♦743 ♣V852, on répond 1SA, qui est, vous l’avouerez, mieux que de dire 1♦ ! En plus, l’effet de barrage est plus grand contre une intervention éventuelle adverse. Je crois donc, pour ma part, qu’il s’agit d’un progrès…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY
      PS : Les séquences 1♣-1SA-? et redemandes ont été « modernisées ».

  17. Cher Monsieur,
    Je suis très fidèle à votre dictionnaire d’enchères et ne peut que répéter le plaisir que sa consultation m’apporte dans la compréhension des enchères. Mais dans la fiche 2♣-2♦ dans le silence adverse, il me semble que la mise à jour en fonction du SEF 2018 devrait changer votre analyse lorsque l’ouvreur fait une redemande à 3SA ou 4♣. En outre, la redemande de 4♠ parait affectée d’une erreur matérielle certainement due à un copié-collé puisque vous dites qu’elle promet 8 cartes à ♥ ! Qu’en pensez-vous ?
    Cordialement

    • Chère amie bridgeuse,
      Le travail de mise à jour , après la parution du SEF 2018, est forcément un peu long. Je vous remercie de vos observations, qui ont certainement fait avancer la correction de la fiche en question ! Vous pouvez la consulter : 2♣-2♦-?.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  18. Cher Monsieur,
    Dans la séquence 1♦-2♣, la redemande 3♣ de l’ouvreur promet 4 cartes à ♣. Pourriez-vous m’expliquer pourquoi (pourquoi pas 3, pourquoi doit-il s’agir d’un bicolore, quelle est la règle) et/ou m’indiquer dans lequel de vos cours il y a des explications à ce sujet ?
    Merci pour la réponse et pour un site excellent.
    Bien cordialement,
    Martin

    • Cher ami bridgeur,
      La séquence 1♦-2♣ est un peu particulière, c’est vrai (voir le Dictionnaire des enchères), et elle fait couleur beaucoup d’encre, mais elle suit quand même tout simplement ici la règle générale. Il n’y a donc pas de cours « particulier » sur le sujet. Si l’on veut fitter (c’est le sens de 3♣), on considère que l’enchère de 2♣ comporte 4 cartes (rappel : cette enchère promet 6 cartes, voire 5 belles en zone « faible » 12-13HL, mais peut n’en comporter que 4, voire 3, en zone plus forte, ou pour précéder un fit forcing à ♦). Il faut donc pour à l’ouvreur également 4 cartes pour soutenir le répondant à 3♣. La main est alors le plus souvent 4-4-3-2, mais pour beaucoup obligatoirement 5-4 bicolore ♦-♣. En effet, avec 4-4-3-2 (très rarement 4-4-4-1), on est régulier et on doit plutôt dire 2SA que 3♣. Rappel, peut-être un peu compliqué si vous n’êtes pas au moins en 2ème série : la redemande de l’ouvreur à 2SA après la séquence 1♦-2♣ est forcing de manche et promet formellement l’arrêt dans les deux majeures. Anticipant la réponse possible de 2♣, un bon ouvreur n’ouvre donc pas d’1♦ les mains régulières n’arrêtant pas les deux majeures… Il n’y a donc pas de « règle », mais une logique (comme toujours…).
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY
      PS : Attention, le Dictionnaire est destiné à tous, même les joueurs de 1ère série. Les réponses sont parfois très sophistiquées et ne servent qu’à la compétition, comme contrôle a posteriori. N’apprenez pas dans le Dictionnaire !

  19. Cher Monsieur Chailley,
    J’ai été confronté il y a quelques temps à une donne où Nord ouvre de 2SA et Sud possède la main suivante : ♠R10654 ♥A62 ♦R8 ♣D108.
    Le début des enchères : 2SA-3♥-4♠ (4 atouts et tous les contrôles)-4SA-5♦ (0 ou 3 clés) -5♥-6♣ (la Dame d’atout et le Roi de ♣).
    À ce moment, Sud sait que Nord possède ADxx à ♠, le Roi de ♥, l’As de ♦ et AR de ♣ et peut-être un Valet qui ne peut être d’aucune utilité (sauf le Valet de ♠). Il n’y a donc pas de perdante en mineure ni à l’atout (sauf V98x en Ouest) et 12 levées certaines. Il faut donc choisir entre 6♠, 6SA (c’était en TPP) et 7♠. Je me demande ce que signifierait une enchère de 6♦ ou 6♥ dans ces conditions. Serait-ce une affirmation de l’absence de perdante dans la couleur ou une question sur la présence ou non des perdantes dans la couleur ? Ou bien Sud doit-il simplement espérer qu’il y ait soit un doubleton ♥ ou 4 cartes à ♦ (pour un mort inversé) en Nord et annoncer 7♠ ? Les deux conditions étaient réunies en fait. 6♠+1 rapportait 75% et 6SA= seulement 25% mais 7♠ aurait fait un top.
    Bien cordialement,
    Jean Bréfort

    • Cher ami bridgeur,
      Vous me posez une colle, car vous avez parfaitement analysé la situation, et je ne sais pas comment le partenaire aurait pu interpréter les enchères de 6♦ ou 6♥. Sans concertation préalable (qui aurait été peu probable dans le cas présent, trop rare), une enchère de ce genre ne peut, à mon sens, que signifier que l’on a le Roi cité mais qu’il y a un problème avec l’autre. Ici, ce problème ne se pose pas, puisque vous connaissez parfaitement la main de l’ouvreur, que vous connaissez tous les As et tous les Rois, et que votre seul problème est celui de la répartition : 4333 ou 4432 ? Vous perdez 7♠ s’il est 4333, vous gagnez sinon. Je ne pense pas que cette répartition puisse être découverte par les enchères. Il faut donc se fier aux statistiques. Et 4432 est un peu plus fréquent et vous donne en gros 60% de chances de gagner 7♠. Personnellement, je pense que 6SA n’est pas coté, même en match par paire. La moindre possibilité de coupe vous fait gagner en effet une levée de plus, et à SA vous comptez 12 levées seulement, à l’enchère, et pas une de plus, alors qu’à ♠, avec une répartition 5-4, vous avez des chances sérieuses de faire une coupe (la preuve ici !). Je pense donc que la meilleure chance, et le bon contrat sans risque est bien 6♠, et vous faites +1, tant mieux. La note de 75% est méritée. Celui qui a fait 100% a pris un risque, car il faut vraiment 75% de chances au moins pour risquer un grand chelem, et même 90% en match par paires, car justement, 75% est déjà une bonne note, et risquer un zéro n’est peut-être pas la bonne politique…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  20. Cher Monsieur,
    Dans la fiche de la séquence 1♠-2♥-? (enchères à 2), vous écrivez : « 2♥ peut masquer différentes mains : 1°) un fit ♠, zone de manche ou de chelem, mais toujours avec 5 cartes à ♥ ; 2°) un unicolore ♥ ; 3°) un bicolore à base de ♥ et d’une mineure. » Et pourtant avec une main de 2♠, 5♥, 3♦ et 3♣, jeu régulier donc, ne faut-il pas répondre 2♥ ? (bien sûr, avec les 11 H nécessaires). Merci encore et toujours pour vos réponses, votre répondant et votre site formidable !
    PhR

    • Cher ami bridgeur,
      Vous avez raison, mais dans ce cas d’espèce, il faudra considérer votre main comme un unicolore. Je vous rappelle que les mains 5-3-3-2 peuvent être parfois considérées comme des unicolores (5332 = régulier ou unicolore, surtout si la couleur 5ème est majeure). Avec ♠V4 ♥AR1096 ♦942 ♣A73, il vaut mieux en effet répondre 2♥, car la couleur est magnifique, et les valeurs mineures douteuses. C’est une affaire de jugement…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  21. Cher Monsieur Chailley,
    J’ai un doute sur la deuxième enchère du répondant dans la séquence 1♣-1♥-1♠ avec la main suivante :
    ♠7 ♥D953 ♦RV4 ♣RV987
    Comment peut-on exprimer le fit à ♣ avec une main dont la force est intermédiaire entre les redemandes à 2♣ et 3♣ ?
    Bien cordialement,
    Jean Bréfort

    • Cher ami bridgeur,
      Après 1♣-1♥-1♠, votre main ♠7 ♥D953 ♦RV4 ♣RV987 est en effet intermédiaire entre 2♣ (6-10HLD) et 3♣, (en principe 12H ou 14HLD). Elle vaut environ 13HLD, avec 10H. Mais le singleton dans la couleur ♠ de votre partenaire n’est pas une bonne nouvelle. Michel Bessis insiste sur le fait que les mains moyennes qui ne justifient pas d’imposer la manche sont difficiles à traiter, car la 4ème forcing est exclue, une enchère à SA est inadaptée, et 3♣ est trop fort, car forcing. Il ne reste qu’à dire 2♣, qui dans ce cas peut aller jusqu’à 11 points H. L’exemple que donne Bessis dans le CUB#3, Les séquences de fit, est le suivant ♠V52 ♥RD98 ♦V ♣RV732 : 2♣. Et cette main est plutôt plus belle que la vôtre (13HLD aussi). Vous êtes dans un cas particulier où le jugement est primordial. Si votre partenaire a une main agréable, par exemple avec trois cartes à ♥ (vous pouvez en avoir 5), il reparlera. Sinon, on jouera 2♣. Tant pis, même en match par paires.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  22. Cher Monsieur Chailley,
    Dans votre fiche 1SA-4SA-?, vous mentionnez (voir la fiche 1SA-? pour les réponses au 4SA quantitatif en match par paires). J’ai lu et relu cette fiche et malheureusement, je ne trouve pas trace de la distinction entre match par paires et match par 4. Pourriez-vous m’indiquer les différences ?
    Je vous remercie d’avance, vous êtes la source de tous mes progrès.
    Y. Fortrie 4NVL

    • Cher ami bridgeur,
      Vous avez raison, il y a une erreur que je vais corriger. la fiche où se trouvent les réponses au 4SA quantitatif en paires est la fiche 1♣-1♠-1SA du Dictionnaire des enchères, et non la fiche 1SA-?
      Quelques remarques cependant, étant donné votre niveau et aussi celui des clubs en général. 1°) Il est hors de question, en 4ème série, que vous fassiez la distinction entre match par paires et match par quatre, car c’est le domaine de la haute compétition (1ère série majeure et plus). 2°) Les fiches du dictionnaire ne servent pas à apprendre le bridge, ce sont les COURS qui sont là pour ça. Le dictionnaire sert seulement à vérifier A POSTERIORI si la séquence d’enchère produite a été la bonne. Le Dictionnaire s’adresse donc à tout le monde, y compris les champions. Je l’ai bien précisé, à de nombreuses reprises. 3°) Votre réponse se trouve (sans erreur) dans les cours, que vous auriez plutôt donc dû consulter. Un cours de 4ème série appelé L’enchère de 4SA répond à votre question intégralement. C’est là qu’il fallait aller par conséquent, et non dans le Dictionnaire.
      Je vous souhaite bonne progression dans notre beau jeu,
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.