Sachez annoncer vos bicolores (1)

Le Rouge et le Noir Illustration

Illustration d’Henri Dubouchet (1884)
pour « le Rouge et le Noir » (1830) de Stendhal (1783-1842)

« Il fallait bien que je vous annonce que j’avais des points ! ». Cette phrase, entendue si souvent en tournoi de régularité, est bien l’illustration d’un des plus fréquents pataquès constatés autour d’une table de bridge. Je veux parler de la description erronée des mains bicolores, due à l’incompréhension ou à la mauvaise connaissance des mécanismes de leur annonce. Le sujet, qui paraît à beaucoup très compliqué, est en réalité d’une grande simplicité, pour peu qu’on veuille bien porter attention à quelques principes simples, que je m’efforce de rappeler ici.

Premier principe, source de bien des ennuis lorsqu’il est transgressé : n’utilisez pas les ouvertures fortes (2SA, mais surtout 2♣ et 2), lorsque votre main est bicolore. Ces ouvertures sont réservées absolument aux mains régulières (SA) et aux mains unicolores (couleur). Rappelez-vous, les ouvertures de 1 à la couleur vont de 13 points d’honneurs-longueur (HL) jusqu’à 23HL, voire plus, et comportent donc des mains fortes. Or, on voit rarement les joueurs, au-delà de 20 ou 21HL, résister aux ouvertures fortes  (2♣/2) même quand les mains ne s’y prêtent pas. « J’ai eu peur que vous me laissiez tomber », ou bien « j’aurais eu l’air malin si j’avais entendu 3 passe après mon enchère, et dû jouer 1 ! ». Comprenez bien que ce problème n’existe pas ! Evidemment, votre partenaire sait qu’il est obligé de répondre 1 sur 1 avec 5HL ou même 4H si c’est un As. S’il ne peut pas répondre en 1 sur 1, il doit se résoudre à passer, mais il doit annoncer 1SA (dit « poubelle ») dès qu’il possède 6HL. Avec ♠6 V98532 D32 ♣753, on répond 1 sur 1♣/, on passe sur 1♠. Avec la D à la place du V, sur 1♠, on doit dire 1SA (4 points H, mais 6HL). Cette rigueur chez le partenaire est la condition nécessaire (et suffisante) pour que l’ouvreur ne craigne pas d’ouvrir de 1 à la couleur la main suivante, par exemple : ♠V 106 ARDV86 ♣ARV10. J’avais utilisé cette main jouée dans mon club pour illustrer le risque du passe général auprès de mes élèves (cliquez ici). En réalité, s’il y avait eu un passe général, il y aurait eu un top pour l’ouvreur d’1 ! Le problème ne se pose vraiment qu’avec plus de 24 à 25H, car cette fois, avec 10 ou 11 levées de jeu, le risque de passe général est possible, et la recherche du chelem pourrait cependant nécessiter l’ouverture au niveau de 1 : dilemme impossible à résoudre sans expérience. Voici ce que je vous recommande (opinion proche du Système d’Enseignement Français SEF). Avec une main semi-régulière 5-4-2-2, ou même 5-4-3-1 avec As ou Roi sec, ouvrez de 2-2-2SA (séquence forcing de manche). Avec une main très excentrée, type 6-5-1-1, ouvrez de 1 tout de même. Vos couleurs courtes seront forcément soit chez les autres, soit chez votre partenaire. L’un d’eux se manifestera forcément. Entre les deux, choisissez… et prenez des risques !

Deuxième principe (combien transgressé) : un bicolore cher, après un 1 sur 1, commence absolument à 18HL, pas un point de moins. En dessous, vous ne pouvez que répéter votre première couleur : tant pis pour le bicolore. Rassurez-vous, jamais personne n’a vu échapper un fit 4/4 de manche dans ce cas. Réfléchissez : Si vous n’avez « que » 17HL, il faut un minimum de 10H(L) chez votre partenaire pour qu’une manche soit envisageable. Si c’est le cas, il ne vous laissera pas tomber ! Vous entendrez toujours au moins 2SA, une enchère répétée (6 cartes), un bicolore économique (ou même cher) en réponse, etc… Et dans ce dernier cas, le répondant tombera peut-être dans votre 2ème couleur. Si en revanche vous entendez « passe », après votre répétition forcée, vous pouvez être tranquille qu’il n’y a pas de manche. C’est toute la force du SEF… Bien sûr, après un 2 sur 1 en réponse, l’ouvreur connaît déjà 11H ou 12HL chez son partenaire, on admet donc que le bicolore cher soit un peu atténué (16HL).

Troisième principe (complètement oublié, en réalité rarement réellement compris, car on n’y a jamais vraiment réfléchi !) : Un bicolore à saut est un bicolore économique ! Ce n’est pas un paradoxe, mais une évidence ! En effet, un bicolore est économique non pas en fonction des points possédés, mais en fonction de la nature des deux couleurs possédées. Un bicolore 5 – 5 est par essence économique, puisque vous annoncerez toujours après . De même pour un bicolore 5 ♠ – 5 , où viendra toujours après ♠, et ce, quels que soient vos points. Inversement, un bicolore 5 – 4 , ou 6 ♣ – 5 est constamment cher. D’autres bicolores sont chers ou économiques en fonction de la réponse du partenaire. Le bicolore 5 – 5 ♣ est économique après la réponse d’1 ♠, mais devient cher après une réponse de 2. Un bicolore est donc cher ou économique par construction, indépendamment (insistons !) des points ! On n’y peut rien ! Si le bicolore cher ne peut commencer qu’à 18 points, l’économique, lui, ne consomme aucun espace d’enchère, ne coûte rien et doit être annoncé à partir de l’ouverture (13HL). A partir de 20HL (pas un point de moins), avec un bicolore économique, la manche devient possible même si le partenaire est minimum. On a donc institué un saut pour la deuxième  couleur du bicolore (bicolore à saut), saut forcing de manche. Vous voyez que ce bicolore à saut est bien un bicolore économique à saut ! D’ailleurs, le bicolore cher à saut n’existe pas (voir cours).

Des cours sur le bicolore économique peuvent peut-être vous aider à ancrer définitivement ces notions : [Bicolores de l’ouvreur (1)Les bicolores de l’ouvreur (2)Les bicolores de l’ouvreur (3)].

Une vue d’ensemble des possibilités des bicolores vous sera présentée lors d’un prochain article. Il est bien certain que celui-ci n’aura de pertinence que si les principes ci-dessus sont parfaitement connus…

Version imprimable de cet article : cliquez ici.

16 commentaires sur “Sachez annoncer vos bicolores (1)

  1. Bonjour et bravo pour ce site.
    Je ne peux qu’appuyer ces commentaires, les bridgeurs parisiens ayant les mêmes frayeurs que les bridgeurs de l’Yonne.
    Il est vrai qu’après une réponse 2/1, il est communément admis que le bicolore cher peut être légèrement atténué, mais il ne faut pas perdre de vue le caractère auto-forcing de la réponse : il ne sert à rien de forcer une redemande avec une main trop faible et être coincé dans la suite du développement.
    Il est, à mon sens, préférable de n’atténuer la force du bicolore cher qu’avec un résidu troisième dans la couleur du répondant. Avec un doubleton (ou pire, un singleton) je pense qu’il est préférable de continuer à n’exprimer son bicolore cher qu’à partir de 18HL.

    Cordialement.

    • Je suis évidemment complètement d’accord. Cela fait partie de l’évaluation de la main et de l’anticipation. Mais n’oublions pas que l’esprit de ce site est d’instruire des élèves : je suis loin d’avoir tout traité, même dans les premiers tours d’enchères. Et mon article n’était évidemment qu’un aperçu non exhaustif, cherchant à faire éviter les « bêtises » les plus courantes. Aurai-je le courage d’aller beaucoup plus loin dans la rédaction du site ?… Je l’espère. Et vos commentaires m’y encouragent. Merci.

  2. un grand merci je viens enfin de comprendre , pourquoi on pouvait avoir un singleton et demander 2 SA
    vos propos sont didactiques , j’aimerai avoir un professeur tel que vous
    cordialement

  3. Ma question est peut-être hors sujet, puisqu’elle concerne les ouvertures de 2♣.
    Dans une « ronde sté générale » il y avait la main suivante :
    ♠ As ♥ xx ♦ As xx ♣ RDV10854
    Mon partenaire a ouvert de 2♣ : est-ce normal ?
    J’avais en face : ♠ RV865 ♥V6 ♦ RV106 ♣ 72.
    Si vous me donniez les enchères que nous aurions dû faire, je ne saurais comment vous remercier.
    Très cordialement.
    Claude Massol

  4. Cher ami bridgeur,
    Votre partenaire n’aurait pas dû ouvrir de 2♣ pour 2 raisons : 1°) Il a 5 perdantes (OK pour une manche majeure, mais insuffisant pour une mineure, où on ne doit avoir que 4 perdantes = la manche moins deux levées). 2°) Il n’a pas 16 points d’honneurs, qui représentent le minimum pour des ouvertures de 2♣ ou 2♦. Voici ma séquence :
    S – O – N – E
    1♣ – P – 1♠ – P
    3♣ – P – 3♦ – P
    3♥ – P – 4♣ – P
    Passe (ou 5♣)
    3♣ : Unicolore au moins 6ème de « très bonne qualité », avec 17 à 19HL (ici 17HL). 3♦, indication du bicolore en réponse. On s’oriente vers SA. 3♥, 4ème couleur interrogative : « Partenaire, avez-vous l’arrêt ♥ ? ». 4♣ : « Non, je n’ai pas l’arrêt ♥, je préfère ♣ ». L’ouvreur doit maintenant prendre une décision : atteint-on les 30HLD pour jouer 5♣ ? Nord n’est pas nul (3♣ n’était pas forcing), mais n’a pas non plus promis la lune. On sait par les enchères que l’on va perdre 2 levées à ♥ d’entrée. La prudence veut que l’on s’arrête à 4♣, mais si l’on demande 5♣ (pour un de chute), ce n’est pas à mon avis une bien grosse faute (on a 29 à 31HLD dans la ligne).
    Remarque : je ne connais pas votre niveau de bridge, mais l’ouverture de 2♣ me laisse un peu perplexe. Votre partenaire a-t-il bien lu les conditions de cette ouverture ?
    Bien cordialement,
    Olivier CHAILLEY

    • Cher Monsieur Chailley,
      Quelle n’a pas été ma surprise ce matin en ouvrant mon ordinateur de lire votre réponse à 21h52 et qui de plus va dans mon sens. Sur 2♣, avec ma main, cela me semblait évident que l’on ait une manche. Nous avons joué 5♦ qui chutent évidemment. Sur la répétition à 3♣, j’ai mis 3♦ alors que j’aurais peut-être dû dire 4♣ sur lesquels logiquement elle doit passer (c’est d’ailleurs le bon contrat).
      En tous cas, merci encore et bravo pour votre site que j’aurais dû découvrir plus tôt. Je joue au bridge depuis l’âge de 20 ans et j’en ai bientôt 79. J’ai d’ailleurs fait 3 enfants pour faire une table, mais je n’ai pas dû être pédagogue car aucun ne joue. J’arrête là mon bavardage.

  5. Cher M. Chailley.
    Puisqu’une réponse au palier de 2 promet 11HL, est-ce que l’ouvreur peut annoncer une main bicolore chère au palier de 3 à partir de 14HL. Par exemple, la séquence 1♥ – 2♦ – 3♣ est un bicolore cher mais avec 25HL dans la ligne, peut-on passer au palier de 3 sans souci ?
    Merci d’avance.

    • Cher ami bridgeur,
      Non, un bicolore cher reste cher (voir l’article et tous les cours sur la question). Votre séquence est donc chère. Cependant, si le répondant promet 11HL et plus par un 2 sur 1, on admet de baisser la limite du bicolore cher de 2 points, et de n’exiger donc que 16HL au lieu de 18. On parle alors de « bicolore cher atténué ». On ne peut faire moins, car le partenaire serait trompé sur la valeur de votre jeu en cas de recherche de chelem. Dans votre cas, avec 14HL, la seule redemande possible est 2♥. Vous parlerez de vos ♣ au tour suivant, sur 2SA par exemple (rappel : le répondant reparlera, puisque 2♦ est auto-forcing)…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  6. Cher Monsieur,
    Est-ce que ce serait possible de me donner les développements après un bicolore à saut ? Je ne trouve nulle part ces développements après… Pour trouver 3SA, comment fait-on après 1♥-1♠-3♦-3♠ (5 ou 6 cartes à ♠?). Je vous remercie pour votre réponse.
    Marianne Schneider

    • Chère amie bridgeuse,
      Vous avez deux exemples de développement complet dans le « Dictionnaire des enchères », avec des séquences il est vrai différentes mais qui vous donneront une bonne idée : 1♣-1♦-2♥ ou 1♣-1♥-2♠. Dans votre séquence, 1♥-1♠-3♦-3♠, la 2ème enchère du répondant à 3♠ (répétition de sa réponse) est plutôt faible, avec maximum 8HL, voire 9, au maximum 2 cartes à ♥ et 3 cartes à ♦. S’il n’a que 5 cartes à ♠ , il n’a pas d’arrêt ♣ qui lui aurait permis de dire 3SA plutôt que de répéter ses ♠. Muni de ces renseignements, l’ouvreur décide du contrat final (il y a rarement un chelem) :
      -3SA : j’ai l’arrêt ♣, nous sommes misfittés, mais nous avons les points…
      -4♣ : j’ai un jeu maximum, 23-24HLD, agréant la couleur ♠ avec 3 cartes, main 3-5-4-1, espoir de chelem avec contrôle ♣ (singleton), enchère évidemment forcing.
      -4♦ : je suis 5-5 ♥-♦, enchère forcing, choisis ta manche : 4♥ à 7 atouts, 4♠ si tu as 7 atouts, 5♦ si tu as 3 cartes à ♦, à la rigueur 4SA très dangereux (ce n’est évidemment pas un Blackwood : il n’y a pas de fit), non forcing, mais parfois on n’a pas mieux…,
      -4♥ : je suis 6-4, main 2-6-4-1 ou plus souvent 1-6-4-2, enchère non forcing.
      -4♠ : conclusion avec 2 ou 3 cartes à ♠.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  7. Cher Monsieur,
    Je viens de jouer une donne en ligne qui, il me semble, correspond exactement à ce que vous détaillez ici :
    ♠A10 ♥R9742 ♦AR ♣ARD3
    J’ai ouvert d’1♥ et j’ai pris un passe du partenaire ordi-Funbridge (♠xxx, ♥DV83 ♦x ♣xxxx). FunBridge aurait-il mal annoncé ?

    • Cher ami bridgeur,
      Votre main : ♠A10 ♥R9742 ♦AR ♣ARD3. Vous avez 23H et une main semi-régulière, en fait bicolore, main que je vous recommande de ne pas ouvrir d’un 2 fort, car vous aurez beaucoup de mal par la suite à décrire votre bicolore. Vous avez donc très bien fait d’ouvrit d’1♥. FunBridge n’a pas eu raison de ne pas répondre, car moi, je vous aurais répondu 2♥, fort de mes 7 points de soutien HLD. Connaissant un peu FunBridge, je constate qu’il ne compte pas les points de fit comme nous le faisons, mais qu’il se contente le plus souvent des points H (c’est un robot, qui n’a d’ailleurs pas fini de faire des progrès). En jouant sur FunBridge, il faut le savoir…
      Remarque intéressante : Inversez les ♥ et les ♠ dans la main de l’ouvreur : ♠R9742 ♥A10 ♦AR ♣ARD3. Cette fois, il n’y a même pas 3SA avec la main du répondant, qui vaut maintenant 5HLD, et difficilement 4♠, alors qu’il y a toujours 5♥ avec votre ouverture et votre jeu. Vous voyez l’importance considérable du 9ème atout, ici à ♥.
      Bien cordialement vôtre,
      Olivier CHAILLEY
      PS : Avec FunBridge, une telle main devrait être ouverte de 2♣ suivi de 2SA (comme une main régulière).

  8. Cher Monsieur,
    Débutante depuis 9 mois, je viens de jouer une donne sur Funbridge et je m’interroge quant aux enchères qui ont suivi. Ma main : ♠AR42 ♥ARV543 ♦D ♣85. J’ai considéré ma main comme un bicolore cher 6-4. En effet, j’avais 17H-18HL. J’ai donc ouvert d’1♥. Mon partenaire a annoncé 2♣ donc j’en ai conclu qu’il avait 11H. Après intervention d’Est à 2♦, j’ai annoncé 2♠. Funbridge dit 4♣. Que dois-je faire ? J’ai insisté à 4♥ pensant qu’il était mieux de jouer une manche en majeure. Funbridge est monté à 4SA puis sur ma réponse 5♣ (3clés à l’atout ♥), j’ai du mal à comprendre la suite des enchères… J’avais dit 4♥ en pensant qu’il était mieux de jouer en majeure même avec simplement 7 cartes. Je ne pensais pas monter à un palier aussi élevé. 4SA étant impossible à jouer avec les ♦…. Contrat final : 6♠ contré ! (Voici les cartes de mon partenaire : ♠V96 ♥7 ♦A85 ♣AR10742).
    Merci d’avance pour votre réponse.
    S.R

    • Chère amie bridgeuse,
      Entre votre demande et ma réponse, il y a eu un échange avec un correspondant, donnant un commentaire inexact dans le système dont je fais la promotion, le SEF. Je me suis permis de supprimer ses interventions, et aussi de rassembler vos courriels en un seul.
      En préambule, vous avez parfaitement raison quant au contrat final, qui devrait, en match par paires, être 4♥. Rappel de vos mains :
      Répondant : ♠V96 ♥7 ♦A85 ♣AR10742
      Ouvreur (Sud) : ♠AR42 ♥ARV543 ♦D ♣85
      Est interviendra à 2♦. Le début des enchères est obligatoire : 1♥-passe-2♣. L’intervention à 2♦ est ici salutaire, puisqu’elle vous évite de jouer 3SA, qui aurait facilement pu être le contrat final chuté. L’ouvreur a maintenant le choix entre une redemande à 2♠, bicolore cher (forcing de manche, évidemment) et une répétition des ♥ à saut (3♥). Je trouve que 2♠ est mieux joué, car il peut encore exister un fit à ♠. La redemande à 4♣ du robot répondant Nord est ridicule pour plusieurs raisons : 1°) elle saute un palier inutilement, et surtout, 2°) elle dépasse le palier de 3SA sans connaître (ou non) un arrêt ♦ éventuel chez l’ouvreur. La bonne enchère est 3♣, descriptif de 6 cartes dans une main de 13-15HL, sans fit ♥ ni ♠. Sur cette réponse, vous pouvez sans peine décrire votre 6-4 en répétant maintenant les ♥ : 3♥. Nord choisit maintenant : et avec l’♦A « en l’air » à ♦ et l’entame évidente dans cette couleur, il choisira 4♥, que vous avez de bonnes chances de gagner.
      Vous êtes tombée sur un défaut (malheureusement fréquent) de FunBridge, qui, à partir de la 4ème ou 5ème enchère, a bien du mal à décrire les mains, et surtout à gérer les interventions. Le saut à 4♣ voulait évidemment indiquer une très belle couleur ♣, et le robot ne s’est pas rendu compte qu’il vous privait de tout un palier d’enchère. D’où l’emballement final !
      Bien cordialement et bridgeusement vôtre,
      Olivier CHAILLEY

  9. Cher Monsieur,
    Intervention. Je suis en Sud. Nos enchères :
    -O–N–E–S-
    ———-1♣-1♦
    -1♥-P–P–2♠
    Question : cette enchère de 2♠ est-elle Forcing ???
    Avec mes remerciements, mes salutations respectueuses.
    Raymond PALMA

    • Cher ami bridgeur,
      Vous êtes intervenu par une couleur, puis avez choisi de faire un saut dans la quatrième couleur, indiquant très certainement un bicolore avec au moins 6 cartes à ♦ et 5 cartes à ♠. Que ferait votre partenaire avec 0 ou 1 point, ce qui est certainement le cas ici, avec une carte à ♦ et trois cartes à ♠ (exemple : ♠643 ♥V7542 ♦10 ♣8542) ? Il passerait (préférence), sachant qu’il n’y a sûrement pas de manche, même avec votre distribution mirifique. Il sait en effet que vous n’avez pas 19HL (vous auriez contré toute distribution avant de continuer), donc vous devez posséder environ 15 points H. Les adversaires, qui ne se sont pas fitté (notion importante), ont probablement au moins 23 points H dans la ligne.
      Vous pouvez déduire de cela que votre enchère n’est absolument pas forcing, demandant seulement à Nord de choisir entre les deux couleurs. Et si vous voulez réellement être forcing, il faut commencer par cue-bidder, en disant par exemple 2♥ suivis de 3♠ au tour suivant. Ce 3♠ sera alors forcing, et vous tenterez la manche à vous tout seul.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.