Ex – 2ème série

Mur au tennis

Exercices
d’entraînement au tennis

Les exercices présentés devraient pouvoir faire l’objet d’un sans-faute chez les 2èmes séries majeures, mais présentent tout de même quelques difficultés, et demandent un peu d’attention. Tout joueur, même chevronné, peut s’amuser à les faire. Peut-être d’ailleurs pourra-t-il critiquer les observations que j’ai faites, car ces exercices sont maintenant anciens, et les notions de bridge ont un peu évolué (estimations de mains, cue-bids en défense, etc…). N’hésitez pas à faire vos suggestions dans la rubrique “Commentaires” en bas de page. Le mieux, pour profiter pleinement de ces exercices, est de les imprimer et d’y réfléchir à tête reposée. Ce sont des révisions générales, souvent sous la forme 1 donne 10 questions, chère à notre champion Jean-Christophe Quantin, mais aussi sous d’autres formats divers.  Amusez-vous bien.
1 donne 10 questions (1) : Drury, barrage, enchère “exotique”.
1 donne 10 questions (2) : Réponse au contre d’appel, contrôles.
1 donne 10 questions (3) : Main forte, bicolores, intervention sur 1SA.
Révision 1 donne 10 questions : Interventions, timing.
1 donne 10 questions (4) : Le Landy, plan de jeu à SA.
1 donne 10 questions (5) : Développements sur 2♦, placement de main.
6 Plans de jeu atout et SA : Main dangereuse, plans divers.
Forcing ou non forcing : Révision, questions faciles et difficiles.
Maniement manque Roi Valet : Entrainement difficile, mais important.
1 main 8 questions : Enchères : sachez vous taire ! Plan de jeu révision.

Si vous avez eu des problèmes pour obtenir de bonnes notes (au dessus de 75), peut-être faut-il vous lancer dans une bonne révision des notions de 2ème série : Enchères à deux, Enchères compétitives, maniements de couleurs,  jeu du déclarant, jeu de la défense.

15 commentaires sur “Ex – 2ème série

  1. Rarement, j’ai trouvé un site aussi beau esthétiquement parlant et surtout aussi riche en termes d’enseignement du bridge. Je viens de le découvrir et je sens que je vais y investir pas mal de temps.
    Bravo et merci.
    F RENAUD

  2. Monsieur CHAILLEY bonjour, je voudrais vous soumettre une réflexion sur un exercice que vous proposez dans la rubrique : Seconde Série : 1 donne dix questions (2 ).
    Dans l’exercice N°4 vous dites que le partenaire pourrait avoir 5/6 Pts. Si j’analyse les enchères: 2 Piques en ouverture faible ( 6/10 H, 11 HL ) , 16 H pour l’adversaire en réveil. Pourquoi limiter le partenaire de celui qui réveille avec ces 16 H à 5/6 H puisque ce partenaire peut avoir passé sur le 2 Piques d’ouverture avec 17/18 HL ( pas 3/4 Coeurs, pas d’arrêt à pique ) ? Le total 16 de celui qui réveille + 8 ( valeur moyenne des 6/10 de l’ouvreur de 2 Piques nous amène à 24 H. Il reste donc 16 H possibles pour le par le partenaire de celui qui réveille. Il doit y avoir une erreur dans mon raisonnement. merci de votre réponse .
    Cordialement.
    Jean Yves LE METAYER

    • Cher ami bridgeur,
      Vous avez mal lu : je dis que le partenaire devrait avoir AU MOINS 5/6H, sans limite supérieure, naturellement ! Le risque serait qu’il ait moins de 6H, non qu’il ait davantage ! C’est peu vraisemblable ici. Il faut donc contrer en réveil (contre toute distribution).
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  3. Cher M. Chailley,
    J’avais un autre plan de jeu (très similaire en fait) pour l’exercice 3, et je souhaitais avoir votre avis : je prends l’entame en main, je joue 3 tours d’atout, en gardant le Roi au mort. Je joue ♣A, et petit ♣ coupé, puis 3 tours de ♠ en finissant au mort. Je joue alors un petit ♦ et je laisse passer le premier tour de ♦ !
    Si Ouest prend la main, aucun problème, il joue en coupe et défausse ou dans notre fourchette. Si Est prend la main, c’est plus intéressant. Soit il rejoue noir, et on est en coup et défausse, soit il rejoue ♦. On couvre alors de l’♦A. Si Ouest suit, on encaisse nos ♦, et s’il défausse, on retourne au Roi d’atout du mort, et on joue ♦ dans notre fourchette Valet/Roi.
    Je ne sais pas si j’ai loupé quelque chose, mais si ce n’est pas le cas, j’ai l’impression que cette façon de faire nous fera parfois perdre une levée de mieux par rapport à votre plan. En revanche, il a le mérite de nous protéger d’une répartition 5/2 des ♠ en cas de distribution 3/1 à l’atout. Ce qui me parait augmenter légèrement les chances de réussite.
    Suis-je dans le juste, ou ai-je manqué une astuce ?
    Cordialement

    • Cher ami bridgeur,
      Votre façon de jouer est effectivement à peu près similaire dans l’esprit : élimination des ♠ et des ♣ puis jeu sur les ♦. Mais le fait de laisser passer le premier tour de ♦ n’est pas bien joué ! Si Est possède un autre ♦ il pourra rejouer de cette couleur, et non en coupe et défausse. Quelle carte passerez-vous alors en Sud ? Le ♦V ? Si Ouest a la ♦D, un de chute. Il faut donc passer le ♦R, révélant alors la distribution 4/1 en faveur d’Est. Vous devrez remonter au mort pour faire maintenant l’impasse ♦, par le ♥R, par exemple. Vous gagnez, mais vous avez délibérément rejeté la possibilité de faire + 1, si la ♦D est sèche ou si la répartition est 3/2 et la Dame placée (car l’impasse est maintenant « gratuite »)…
      Vous avez DECIDE dès le départ que la répartition serait 4/1 sans penser que statistiquement elle serait plus souvent 3/2. Le plan de jeu doit absolument, SI LE CONTRAT N’EST PAS EN DANGER, tenir compte des deux possibilités. Bien cordialement à vous,
      Olivier CHAILLEY

      • Cher Monsieur,
        Le seul intérêt de la manœuvre est, en fait, de se défendre contre la possibilité qu’un des camps ait 3 ♥ et 2 ♠. Dans le plan que vous proposez, je pense que le contrat est très fortement en danger, car vous serez coupés à ♠, et les chances de réussir le contrat deviennent bien minces. J’ai donc choisi de sacrifier la chance de levée de mieux pour me prémunir contre ce danger. En effet, les atouts étant tirés de suite, la répartition 3/1 ne sera plus jamais un danger pour quoi que ce soit.
        Après, évidemment, il se peut que je me trompe quelque part ! Mais mon raisonnement était bien dans la répartition des ♠ + ♥, pas dans celle des ♦.

        • Cher ami bridgeur,
          Le seul intérêt de la manœuvre n’est pas celui que vous avancez, mais bien de se prémunir (SEULE préoccupation) contre une répartition 4-1 des ♦.
          Il vous a sans doute échappé que l’on joue évidemment deux ou trois tours d’atouts (s’ils sont 3/1) avant de réaliser l’élimination-placement de main, donc dès la deuxième levée, ce qui permet de gagner à 100% contre toute répartition adverse (ce n’est pas une chance de gagner “bien mince” !) et de faire un de mieux à 35%, même si les ♠ sont répartis 6/1, ce qui est très improbable. Il faudrait qu’il y ait une coupe d’entrée pour empêcher cela, donc une répartition 7/0 des ♠ ! Ce jeu et le plan de jeu proposé ont été publiés par des champions qui vérifient la donne plutôt cent fois qu’une : donc, le plan de jeu indiqué est bien le meilleur, et d’ailleurs le seul…
          Bien cordialement,
          Olivier CHAILLEY

          • Alors je dois très mal comprendre les règles du jeu. Pour moi, si les mains adverses sont réparties ainsi : Est 2 ♠- 3 ♥- x ♦- x ♣ et Ouest 5 ♠- 1 ♥- 5 ♦- 10-x ♣, et que je suis SCRUPULEUSEMENT votre plan de jeu, je me fais couper à pique au 5è tour (1er tour pique, 2 tours d’atouts, 2 tours d’élimination des piques).
            Et ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais aucune des explications que vous m’avez donnée ne me permet de comprendre comment éviter de se faire couper sur ce 5è tour sans avoir tiré les atouts AVANT, quel que soient le nombre de champions qui l’ont vérifiée. Je ne doute pas qu’ils et vous ayez raison, mais je sèche toujours. Pour moi, vous avez environ 7-8% de chances d’être coupé “gratuitement” à ♠ durant la donne. Alors certes, mon plan de jeu n’est pas le meilleur – il y en a un supérieur – mais je ne pense pas que ce soit celui que vous donnez. A aucun moment vous ne parlez de tirer 3 fois atout s’ils sont 3/1. D’ailleurs, j’ai l’impression que le plan dont vous êtes en train de me parler ne correspond pas à celui que vous donnez en réponse de l’exercice. (Et accessoirement, si je ne me trompe pas, au cas où il y aurait 3 tours d’atout, le coup de sonde à carreau doit être fait AVANT l’élimination des piques, sinon, je ne trouve pas la communication).
            Bien à vous, en vous priant de m’excuser pour mon entêtement, mais j’essaie absolument de comprendre !

          • Réponse : Bien sûr, si les atouts sont 3-1, vous ferez 3 tours d’atout ! : cela tombe sous le sens (l’exercice est destiné à des joueurs de 2ème série ou en passe de s’y trouver : est-ce votre niveau ?) ! Ici, dans l’exercice, ils sont 2-2, alors 2 tours suffisent, je n’ai donc pas cru bon d’insister ! J’aurais peut-être dû préciser : « On élimine les atouts en deux OU TROIS tours » ? Au pire, si vous êtes obligé de faire 3 tours, vous ne pourrez pas faire l’impasse pour la 13ème levée (trop risqué) si les atouts sont 3/2. Mais 12 levées sont bien à 100%. Et vous serez en effet tenu de faire le coup de sonde avant le 3ème tour d’atout (pour terminer au mort). L’exercice était fait pour que vous compreniez ce qu’est une ELIMINATION REMISE EN MAIN, pas pour entrer dans tous ces détails, dont la solution est hors sujet.
            Bien cordialement à vous,
            Olivier CHAILLEY

  4. Excusez-moi, mais vous écrivez quand même entre parenthèses 2 lignes plus loin qu’après l’élimination, vous remontez au mort à l’atout, et “le dernier atout tombe maintenant si les atouts sont 3-1”, je n’ai rien inventé. Donc pour un truc qui tombe sous le sens…

  5. Cher M. Chailley,
    Concernant le même exercice que dans la discussion précédente (1 donne 10 questions (3) : Main forte, bicolores, intervention sur 1SA.), j’ai quelques doutes à propos de la séquence d’enchères présentée à la question. En Nord, au Blackwood, j’aurais répondu 5♣ et non pas 5♦ qui, je crois, indique 1 ou 4 clés. Par ailleurs, en Sud, avec 22HLD, compte-tenu des 16+ promis par Nord et de la présence des cinq clés et de la dame d’atout, j’aurais plutôt conclu à 7♥ qui auraient peut-être chuté à cause des ♦ mais, sinon, quand peut-on annoncer un grand chelem ? À moins tout simplement que vous n’ayez voulu centrer la question sur l’élimination rendement de main…
    Cordialement,
    Jean Bréfort

    • Cher ami bridgeur,
      Vous ne devez avoir aucun doute sur la séquence d’enchères, qui a été produite réellement à la table. C’est pourquoi 2♦ par exemple est suivi d’un point d’interrogation (en effet, lorsqu’on diffère un soutien en majeure pour jeu trop fort, le 2 sur 1 initial promet en principe un contrôle dans la couleur, ou au moins une couleur produisant des levées). Les autres enchères ont été alertées (voir les astérisques) : vous ne pouvez donc pas critiquer la réponse de 5♦, les joueurs (qui alertent) jouant bien ce qu’ils veulent, surtout s’ils ne jouent pas le SEF. Ici, apparemment, ils jouent 41-30 et non 30-41…
      Par ailleurs, dans cet exercice, le déclarant joue 6♥. C’est pourquoi, surtout si l’on joue en match par 4, il prend la précaution (hypothèse de crainte) de prévoir les ♦ 4/1, car il peut se permettre de perdre une levée tout en assurant son contrat. Il s’agit donc d’un jeu de sécurité. Si le contrat avait été 7♥, ce qui est possible à l’autre table par exemple, il aurait évidemment dû jouer les ♦ 3/2 (et réussir l’impasse !). En match par paires également, même jouant 6♥ seulement, il faut jouer les ♦ 3/2, car s’ils le sont, par probabilité statistique, vous perdez contre tous ceux qui auront fait 6♥ +1.
      Enfin, comme vous l’aviez subodoré, l’exercice est orienté vers l’élimination-placement de main.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  6. Cher M. Chailley,
    Ma question d’aujourd’hui concerne l’exercice « Révision 1 donne 10 questions : Interventions, timing. » : dans la réponse à la question 1, vous affirmez « Après passe, un saut dans une nouvelle couleur est faible avec une belle longueur » mais dans le cours sur l’ouverture en 3ème et 4ème position (2), je lis « Après passe, le saut du répondant est une enchère de rencontre ». Je comprends bien que l’ouverture de 1♥ en quatrième position n’est pas une ouverture faible et la réponse est peut-être là, mais j’ai quand même un doute et je n’ai rien trouvé à ce sujet dans vos cours (je peux avoir raté quelque chose).
    Cordialement,
    Jean Bréfort

    • Cher ami bridgeur,
      Vous n’avez rien raté, et il y a en effet une importante contradiction. Cet exercice a été écrit (et intégré dans le site) il y a assez longtemps et l’acception pour un saut était bien celle qui est mentionnée. Depuis, les inférences du Drury ont évolué, et aujourd’hui (seulement si vous jouez le Drury, ce dont je ne doute pas), un saut après passe signifie bien une enchère de rencontre… Comme quoi le bridge évolue, et comme quoi, surtout, il convient de vous mettre d’accord avec votre partenaire !
      Je vous remercie de me l’avoir fait remarquer. Pour l’instant, toutefois, je maintiens l’exercice, qui aura au moins permis à un bon lecteur de relever le problème !
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *