3ème série

Jeu de cartes manipulation

Manipulez bien les cartes

Le jeu de la carte est souvent beaucoup moins étudié que les enchères, alors que son importance est énorme. On fait de gros progrès « sur le tas », bien sûr, et souvent cela parait suffisant. En réalité, il est essentiel de pouvoir sérier les problèmes, décortiquer les mécanismes, analyser les mains, supputer les chances à l’aune des probabilités. Comme souvent, donne après donne, il s’agit à la table d’un travail d’analyse suivi d’un projet-synthèse. Comme en « 4ème série », trois parties différentes sont ici étudiées : le maniement de couleur, le jeu de l’attaque (déclarant), le jeu de la défense. Choisissez votre rubrique en « glissant » sur le menu avec la souris.

2 commentaires sur “3ème série

  1. Bonjour,
    Actuellement, je travaille le jeu de la carte, et la notion d’adversaire dangereux. J’ai fait vos exercices des « plans de jeu à SA et à l’atout ». Pour l’exercice n°4, il faut affranchir les K, je pensais pouvoir le faire par un impasse forçante en présentant le V de K… Ce n’est pas votre solution, peut être car il me manque les cartes intermédiaires comme le 10?
    Proposez vous aussi des exercices mais pour la défense (« j’ai deviné que je suis l’adversaire dangereux ! Je prends tout de suite ou pas ? ») ? Pouvez-vous m’envoyer le lien ?
    Bonne Année et bonnes cartes !
    Bien cordialement,
    Sophie

    • Chère amie bridgeuse,
      Vous avez tenté de faire un exercice de 2ème série (c’est pourquoi je ne l’avais pas trouvé initialement) où le seul problème, une fois la main dangereuse localisée (ici Ouest) est le maniement de la couleur ♦. Vous n’avez manifestement PAS COMPRIS le mécanisme de ces impasses, et je vous invite à reprendre absolument tous les cours sur les impasses, forçantes ou non (4ème et 3ème série). Voici la situation de l’exercice en question :
      Nord (le mort) ♦R42, Sud (le déclarant) ♦AV653.
      L’impasse normale : le ♦2 du mort, vers le Valet : 50 % de chances de faire 3 levées, 50 % de donner la main du mauvais côté. Comme il faut de toute façon que la Dame soit en Est pour gagner, il faut augmenter ses chances en jouant ♦A, puis ♦R, puis petit vers le ♦V. Si la ♦D est en Est (nécessité), vous ferez AUSSI trois levées (voyez-vous pourquoi?). Et de plus, vous additionnez la chance de la trouver seconde en Ouest. Au total, presque 70 % de chances. Si vous voulez orienter votre impasse vers Est en présentant au premier tour le ♦V, objectif louable pour éviter la main dangereuse, c’est complètement raté, vous jetez votre Valet dans la fosse aux lions. En effet, 1°) Vous ne ferez jamais que DEUX levées, quelle que soit la place de la Dame (bien réaliser ceci). 2°) Vous ne pouvez plus orienter du tout votre impasse : en effet, si le ♦D est en Ouest, celui-ci COUVRIRA votre ♦V de cette Dame (Honneur sur honneur !), et vous perdrez maintenant au 10, au 9, au 8 ou au 7… Ouest reprendra donc la main quand il voudra avec la petite carte qui lui restera… Comme vous l’avez dit, c’est l’absence du 10 qui vous INTERDIT de procéder comme vous l’avez fait : revoir les cours sur les maniements de couleurs (bis repetita…). Remarque (fréquente pour les débutants) : le but n’est pas, en fait, de prendre la Dame, qui n’est qu’une des cartes à envisager, tout en réalisant si possible trois levées, mais bien d’empêcher Ouest de prendre la main. Celui-ci sacrifiera très volontiers cette Dame si cela permet de PROMOUVOIR une de ses cartes plus petites.
      Résumé et recommandations : Exercez-vous cartes sur table aux maniements de couleurs ; la situation présentée dans cet exercice est ÉLÉMENTAIRE.
      Bon courage, bien cordialement et bridgeusement vôtre,
      Olivier CHAILLEY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *