3S – Enchères à deux

Tandem

Enchérissez en tandem

Dès à présent, on arrive au sein du « vrai bridge », qui comporte un certain nombre de conventions*, dont certaines sont indispensables, certaines sont utiles mais plus rares et dont on peut se passer dans le bridge courant, et enfin d’autres doivent être mises au rang de « gadgets ». Certains de ces derniers, amusants à jouer, sont assez couramment utilisés et seront donc décrits. Nous garderons comme base le Système d’Enseignement Français (SEF), même si certains développements ne figurent pas expressément dans la « bible ». Nous avons décidé que cette « troisième année », ou 3ème série* commencerait par les ouvertures fortes, puis les variantes modernes des ouvertures au niveau de deux.

La notion de capitanat : Essentiel pour tous les développements d’enchères.
Réponses à l’ouverture d’1♣ : Avec 4 cartes à , priorité à la majeure. 
Stayman compléments (1) : Le Stayman faible (difficulté**), les soutiens limites.
Stayman compléments (2) : Chassé-croisé, transferts majeurs.
Bicolore majeur 5-5 sur 1SA (compléments) : Une nouvelle convention, 4.
Mineures après Texas majeurs (1) : Développements sur 1SA (suite en 2ème série).
Ouverture de 2 à la couleur (généralités) : Historique indispensable pour la suite…
Bicolores rappels utiles : A lire avant les ouvertures fortes… 
Ouverture de 2♣ Fort Indéterminé (1) : Attention, ne concerne pas les bicolores !
Ouverture de 2♣ Fort Indéterminé (2) : Après redemande de 2, 2♠, 2SA, 3 ou 3♠ Acol.
Ouverture de 2 Forcing de Manche (1) : Conditions, c’est un appel aux As.
Ouverture de 2 Forcing de Manche (2) : La redemande de l’ouvreur (difficulté ***).
Ouverture de 2 Forcing de Manche (3) : Réponses avec des mains fortes.
Le 2 faible (1) : Conditions d’emploi.
Le 2 faible (2) : Réponses et développements. Le 2SA relais.
Le « Roudi » : La séquence initiale, le Roudi classique, le Roudi moderne.
2SA fitté : Convention SEF à adopter. Développements : voir en « 2ème série ».
Enchères d’essai (1) : Essai de l’ouvreur, définition, réponses.
Enchères d’essai (2) : Essai du répondant, manche ?, chelem ?.
La 2ème enchère du répondant (1) : Après un changement de couleur 1 sur 1.

La 2ème enchère du répondant (2) : Rudiments à propos de la 4ème forcing.
La 2ème enchère du répondant (3)  : Après une réponse 2 sur 1.
Après répétition de l’ouverture (1) : Sur une réponse à SA.
Après répétition de l’ouverture (2) : Sur un changement de couleur 1 sur 1.

Chelems, notions de base : Statistiques, enchères à SA et à la couleur.

Dès maintenant, après que vous vous serez assuré de réussir les « exercices de 3ème série« , vous allez aborder le niveau suivant, intitulé « deuxième série, enchères à deux« . Vous y trouverez de nombreux perfectionnements.

N’oubliez pas que vous pouvez retrouver tous les cours dans l’Index-Dictionnaire.

Vous pouvez également retrouver de nombreuses séquences d’enchères dans le Dictionnaire des enchères, au chapitre Silence adverse

50 commentaires sur “3S – Enchères à deux

  1. Cher ami bridgeur,
    1°) Merci de m’avoir signalé que la fiche 1♠-2♦-2♠ n’apparaissait pas (mauvais format de fichier) : c’est maintenant corrigé et vous pouvez la consulter.
    2°) Votre problème, qui n’est pas facile. Vos mains :
    ♠RD942 ♥962 ♦R ♣RD92
    ♠- ♥AV103 ♦ADV108 ♣10862
    Après la répétition de l’ouvreur à 2♠ (forcing après la première réponse de 2♦), le répondant doit choisir entre 3♣ et 3♥. 3♥ serait une très bonne enchère dans le but de dire qu’on a un problème à ♣ pour jouer SA, mais la main est un peu trop faible pour faire un bicolore cher en réponse face à un misfit. 3♣ (forcing) est une bonne enchère (bicolore économique), car on n’a aucune chance de trouver un fit à ♥, et on a plus de chance d’en trouver un à ♣ (ceci dit, on cherche plutôt, ici, à jouer 3SA que 5♣). L’enchère logique est donc plutôt 3♣ (voir la fiche 1♠-2♦-2♠), et 3♥ est une enchère « inspirée ». Il n’y a pas toujours, au bridge, de réponse formelle. Elle dépend de l’humeur du moment !
    Remarque : si vous entendez 3♣, il n’est pas question, avec votre main, d’envisager d’emblée un chelem. Il faut tout de même vous orienter vers SA. Et pour cela, dites vous-même, ouvreur, 3♥ sur 3♣, 4ème couleur interrogative, qui demande au partenaire s’il tient les ♥. Et, cette fois, vous entendrez 3SA. Ma séquence (silence adverse) :
    1♠ 2♦
    2♠ 3♣
    3♥ 3SA
    Bien cordialement à vous,
    Olivier CHAILLEY

  2. Cher Monsieur Chailley,
    Dans le cours « L’OUVERTURE DE 2♦ FORCING DE MANCHE », vous écrivez : « ♠AR764 ♥3 ♦ADV653 ♣5. Cette main n’a que 4 perdantes ». Je comprends pas comment on ne perdrait que 4 plis ?? J’ai plutôt l’impression qu’il y a 4 gagnantes. Merci de m’éclairer…
    Philippe R.

    • Cher ami bridgeur,
      Dans les tous premiers cours de ce site, ainsi qu’à la page 6 du SEF 2012, on vous indique, lorsque vous voulez évaluer les perdantes : « Il y a au maximum 3 perdantes par couleur ; on compte une perdante par gros honneur manquant ». Il y a donc bien, dans la main présentée, 4 perdantes. Les cartes à partir de la 4ème sont considérées comme pouvant apporter des levées de longueur.
      Bien cordialement à vous,
      Olivier CHAILLEY

  3. Cher ami bridgeur,
    Je vous recommande de relire les cours sur l’ouverture de 2♣ fort indéterminé, car la réponse s’y trouve. Après une redemande de 2♥, l’ouvreur ne promet que 5 cartes. Il faut donc 3 cartes pour fitter. Après une redemande de 3♥ (Acol), comme il promet 6 cartes, 2 cartes suffisent…
    Bien cordialement à vous,
    Olivier CHAILLEY

  4. Cher Monsieur,
    Votre réponse à ma question concernant le fit après ouverture de 2♣-2♦-2♥/♠ me plonge dans l’embarras – avant de découvrir votre site, j’avais appris le bridge de façon empirique et dans mes souvenirs le type Acol impliquait 7 cartes . Parce que je voulais corriger tous les défauts que j’ai accumulé au fil du temps , je travaille cette ouverture avec votre cours et le dictionnaire d’enchères . Et c’est bien là mon trouble car cours et dictionnaire se contredisent….dans le cours 5 cartes pour une redemande à 2♥/2♠ et 6 cartes pour une redemande à 3♥/3♠ cependant que dans le dictionnaire 2♣- 2♦-?, 2♥ montre 6 cartes (voire 5, d’où ma toute première question) et 3♥ en montre 7 (Acol). Est-ce parce que cours et dictionnaire ne s’adressent pas au même public ? : le premier aux 3ème série et le dictionnaire à des joueurs beaucoup plus aguerris.
    Vous voudrez bien me pardonner mon insistance à faire mien votre cheval de bataille : comprendre et non apprendre le bridge…
    Cordialement

    • Cher ami bridgeur,
      Vous avez raison de penser que les cours et le Dictionnaire n’ont pas du tout le même but, je l’ai répété maintes et maintes fois dans ces lignes. On apprend dans les cours et nulle part ailleurs. Le Dictionnaire des enchères ne peut servir que pour une vérification a posteriori d’une séquence d’enchères que l’on aurait mal maîtrisé à la table, et il peut servir de référence à n’importe quel niveau de bridge (sauf peut-être les débutants). Ce n’est donc, comme vous le dites, pas le même public… D’ailleurs, il n’y a en fait, pas de contradiction, sauf apparente.
      La différence, après ouverture de 2♣, entre la redemande de 2♥/♠ et 3♥/♠ ne réside pas, j’espère que vous l’aurez compris (sinon appris), dans le nombre de cartes mais dans le nombre de points d’honneurs. Dans tous les cas, vous devez être unicolore et avoir 8 à 8½ levées de jeu. Celles-ci peuvent compter 16 à 22H (18 à 24HL). Acol sert à différencier deux types de jeu bien différents : soit avec 16 à 19H, soit avec 20 à 22H. Avec 20 à 22H (et 5 ou 6 cartes), on répond 2♥. Avec 16 à 19H (et 6 ou 7 cartes), on répond 3♥, signifiant ainsi qu’on a plutôt dit 2♣ avec une longueur qu’avec des points. Au contraire, en disant 2♥, on a plutôt des points qu’une longueur. Le nombre de levées de jeu, j’insiste, est dans tous les cas le même : 8 (ou 8 et demi). Cette distinction, qu’on ne faisait pas autrefois, peut être très importante dans la recherche d’un chelem.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  5. Cher Monsieur,
    Mon partenaire ouvre d’1♣. J’ai une main avec 4 cartes à ♦ et à ♠, de force 14H. Je ne dois donc pas privilégier la réponse à 1♠ et répondre 1♦ (SEF page 16). La redemande est 1♥. Je n’ai donc pas d’autre choix que d’annoncer 1♠ alerté par l’ouvreur (4ème forcing, avec ou sans 4 cartes à ♠).
    L’ouvreur, devant en priorité faire comme si j’avais bel et bien 4 cartes à ♠, me donne le fit. S’il me dit 2♠ (12/15HLD), du haut de mes 14HLD je déclare la manche. Mais si je suis plus fort que 14HLD, l’enchère de 3♠ serait-elle bien une proposition de chelem ? Au lieu de 2♠ il peut tout aussi bien me dire 3♠ me promettant alors 15/17HLD. Quelle doit alors être ma force pour commencer les contrôles et donc lui faire comprendre que j’ambitionne le chelem ? 17HLD sans doute ?
    Merci beaucoup pour votre éclairage.

    • Cher ami bridgeur,
      Le problème de la 4ème forcing à 1♠ est si compliqué que je n’ai pu, dans le cadre de ce blog, que vous donner des notions qui ne couvrent pas tout, loin de là. Notamment, les développements ultérieurs n’ont pas été complètement décrits. Ce serait beaucoup trop long et… inutile ! Voici un aperçu de ce que vous pourriez faire, suggéré par Alain Lévy en 2003, avec un partenaire aguerri et en travaillant beaucoup avec lui : l’ouvreur doit répondre comme si le répondant avait réellement 4 cartes à ♠, donc exprimer le fit avec 4 cartes à ♠, sinon faire une autre enchère : à SA, répéter ses ♣, soutenir les ♦, ou répéter ses ♥. Dans votre cas, il a 4 cartes à ♠. Comme il n’est pas « protégé » par le caractère auto-forcing de cette 4ème couleur particulière, l’ouvreur doit préciser sa force et ainsi transférer le capitanat au répondant (remarque : le système préconisé dans le Dictionnaire des enchères est différent, prouvant que le bridge n’est pas une science exacte) : 1°) en 1ère zone (12-15HL) : 2♠. 2°) 2ème zone (15-18HL, parfois 19HL, irrégulier) : 3♠. 3°) 3ème zone (18-19HL, régulier) : il est évidemment impossible de sauter à 4♠ sans savoir si le répondant possède ou non du ♠ ! Donc, il n’y a pas d’enchère naturelle. Le consensus est alors d’utiliser l’enchère rare de 3♥ pour exprimer un soutien à ♠ de 3ème zone, sans dépasser 3SA (3♥ n’exprime donc plus un 6-5 ♣-♥). A partir de là, le répondant peut, en tant que capitaine, déterminer la zone du contrat final et enclencher les contrôles si l’on atteint 34HLD dans la ligne.
      Si tout cela vous paraît compliqué, oubliez ! En effet, ces séquences sont beaucoup trop rares pour qu’elles deviennent prioritaires dans l’apprentissage du bridge…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

    • Cher ami bridgeur,
      C’est une affaire de jugement : avec une main très laide (exemple : ♠AD3 ♥R752 ♦RV2 ♣AV6), vous pourriez avoir envie d’ouvrir d’1SA. En revanche, avec une belle main, riche en 10 et 9, il vaut mieux ouvrir d’1♣/♦. Exemple : ♠AD10 ♥A1083 ♦A109 ♣A104 ; une telle main vaut au moins 19HL. Avec le ♠V au lieu de la ♠D, elle vaut encore 18HL malgré ses 17H seulement (voir les plus-values dans le SEF). On pourrait encore l’ouvrir d’1♣.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  6. Cher Monsieur,
    Voulez-vous bien me donner votre avis concernant le déroulement des enchères, sachant qu’en Ouest j’ouvre d’1♣ avec ♠62 ♥A9 ♦AV52 ♣AR542. Dans le silence adverse Est dit 1♠ avec ♠ARDV104 ♥D10 ♦R10 ♣V109. J’ai répété ma mineure d’ouverture (aurais-je dû oser dire 2♦, bicolore cher, avec « seulement » 17HL ?) et ma partenaire a dit 3SA. J’ai passé, les 33HL n’étant pas acquis… Sur entame du ♠6, elle réalise 3SA + 4.
    Merci de vos conseils.

    • Cher ami bridgeur,
      Vous avez eu parfaitement raison de ne pas dire 2♦, qui aurait été une annonce désastreuse si votre partenaire avait eu 5HL au lieu de 17. En revanche, sachant que vous pouvez avoir jusqu’à 17HL avec votre répétition simple, elle ne peut en aucun cas produire l’enchère définitive de 3SA, qui exclut un chelem (et promet donc de 13 à 15HL, surtout pas plus) Avec ce magnifique ♠ 6ème, elle devait faire une enchère forcing à la recherche d’un fit éventuel. Malheureusement, 2♠ et 3♠ (a fortiori 4♠), n’étant pas forcing, on ne peut ici avoir recours qu’à la 3ème forcing (inventée dans ce but), c’est-à-dire 2♦ (alerté : « 3ème forcing avec ou sans ♦ »). Et après la réponse de 3♦ (vous êtes fitté à ♦), elle aurait dit 3♠, forcing avec 6 cartes après une 3ème forcing. Vous annoncez alors votre 1er contrôle, agréant ainsi la couleur ♠. Après le défilé des contrôles, un Blackwood vous aurait permis d’annoncer sans problème 6♠, ici réussis +1 (une enchère 7♠ aurait été plus hasardeuse).
      Si vous ne connaissez pas encore la 3ème forcing, revoyez le cours 3ème forcing (difficile, et donc placé en 1ère série…), et aussi le Dictionnaire des enchères, 1♣-1♠-2♣.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  7. Cher Monsieur,
    Sur l’ouverture d’1♠ de mon partenaire, je réponds 1SA avec une main 2-5-3-3 de 10HL. Il redemande à 2♣. Si ma deuxième enchère est 2♥ je lui promet 6 cartes… Alors comment lui faire savoir que j’en ai 5 et qu’un fit est possible s’il en a 3 ?
    Merci de vos conseils.

    • Cher ami bridgeur,
      Cette question est traitée dans les cours et ne devrait pas vous poser de problème. Avec 10HL, vous n’avez aucun moyen de lui dire que vous avez 5 cartes à ♥. Vous ne pouvez que donner une préférence dans une des deux couleurs annoncées par l’ouvreur. Vous répondrez donc ici 2♠ (vous avez 2 cartes, et seulement 3 à ♣). A la rigueur, et uniquement si vous avez un très bon arrêt ♦, vous pouvez lui dire que vous êtes maximum de votre 1ère réponse (10HL) en annonçant 2SA. Et alors, si jamais lui aussi est maximum (15 à 19HL), il doit commencer par dire 3♥ (« j’ai trois cartes, j’ai déjà nié 4 cartes »), et non se précipiter sur 3SA. C’est un fit propositionnel différé, vous suggérant de choisir entre 4♥ si vous avez cinq cartes à ♥, et 3SA si vous n’en avez que quatre.
      Vous avez mis ici le doigt sur un problème très fréquent et qui est méconnu. Travaillez-le bien !
      Bien cordialement à vous,
      Olivier CHAILLEY

  8. Cher Monsieur,
    Merci encore pour vos réponses. Une autre question encore aujourd’hui…
    J’ai cette main en Sud : ♠A6 ♥AD54 ♦A7 ♣V7654 et j’ouvre d’1♣.
    Mon partenaire Nord a ♠D43 ♥872 ♦RDV10 ♣ARD.
    Les enchères ont donc été 1♣-1♦-1♥-3SA +2 – Beaucoup d’autres tables ont ouvert de 1SA et le partenaire à mis tout de suite et bien évidemment 6SA. A ma table 3SA + 3
    Quelle enchère aurait dû faire mon partenaire pour connaître ma force ? 4ème forcing à 1♠ mais alors comment développer ?
    Merci de vos conseils.

    • Cher ami bridgeur,
      Le début de votre séquence coule de source. Mais Nord n’aurait jamais du conclure aussi brutalement avec un jeu aussi fort, puisque vos enchères n’ont pas été limitées (12H à 19HL). Il doit vous demander de continuer à vous décrire (il ignore complètement si vous avec un jeu faible ou fort, régulier ou bicolore, voir tricolore avec un singleton ou une chicane ♦). La bonne enchère est alors, comme vous le dites parfaitement, la 4ème forcing à 1♠. Votre réponse à cette « question » sera alors 2SA, qui signifie une main de 15 à 18HL, sans 4 cartes à ♠ (vous les auriez annoncées), main irrégulière forcément (car non ouverte d’1SA). Avec sa main 4333, Nord peut maintenant annoncer 4SA (quantitatif avec 16-17HL), vous dites (en match par paires) 5SA (passe = 15HL, 5SA = 16HL, 6SA = 17HL), et lui rajoute le 6ème SA.
      1ère remarque : en match par 4 (ou 6♣ sont aussi payants que 6SA, et peut-être plus sûrs), vous pouvez, sur l’enchère de 4SA quantitatif, dire 5♣, indiquant ainsi que vous avez 5 cartes à ♣ (vous ne l’avez jamais dit jusque-là), et lui laissant ainsi le choix de son chelem (ou de passer s’il n’a « que » 16HLD).
      2ème remarque : avec beaucoup d’expérience, on peut ouvrir la main de Sud d’1SA, malgré l’♠A second à l’entame, bien qu’il soit préférable dans le cas de l’entame probable à ♠ de jouer de la main de Nord (on arrêtera 2 fois les ♠). La réponse de 6SA directement est un peu téméraire, car si Sud possédait un ♣ de moins (et donc un point de moins), on ne voit pas comment on pourrait gagner 6SA… 4SA est ici encore la bonne enchère.
      Bien cordialement et bridgeusement,
      Olivier CHAILLEY

  9. Cher Monsieur,
    Mon partenaire ouvre de 1SA. J’ai une main de 11HL composée de 1 ♠, 4 ♥, 5 ♦, 3 ♣. Toutes mes couleurs sont gardées sauf ♠. Je fais un Stayman sur lequel il me répond 2♠. Dois-je considérer cette couleur gardée par mon partenaire et dire sans plus attendre 3SA malgré mon singleton ♠ ou dire 3♦ pour lui montrer très vraisemblablement un singleton à ♣ puisqu’il sait que j’ai 4 ♥ et 5 ♦ et lui les ♠. J’ai opté pour l’enchère de 3SA et bien m’en a pris… Mais si j’avais eu un singleton ♣, comment auraient dû se dérouler les enchères ? Je vous remercie.

    • Cher ami bridgeur,
      Vous avez répondu vous-même très bien à la question. La meilleure enchère, pour vous, était 3SA. Et en cas de singleton ♣, il convient d’indiquer qu’il pourrait y avoir un inconvénient à jouer SA, et donc de le suggérer par l’enchère de 3♦. Ces développements sont explicités dans le dictionnaire des enchères : 1SA-2♣-2♠-?.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  10. Cher Monsieur,
    Le cours « L’OUVERTURE DE 2 MAJEURE FAIBLE (1) » mentionne que l’ouverture de 2 faible en majeure nie la possession de 2 As. Est-ce aussi valable si l’un des As est dans la majeure d’ouverture ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    (PS : j’en profite pour vous dire, une fois de plus, combien je trouve votre site extraordinaire. Merci!)

    • Cher ami bridgeur,
      L’As est une valeur « pas comme les autres ». Il garantit en effet le contrôle en premier de sa couleur. C’est pourquoi il vaut en réalité plus de 4 points H. Deux raisons pour ne pas posséder deux As : 1°) trop de points à l’extérieur de la couleur, qui du coup ne peut pas être « belle » (vous auriez l’ouverture). A fortiori, 2 As extérieurs sont impensables ! 2°) Avec 2 As, vous avez a priori 2 levées de défense, ce qui enlève de la valeur à votre barrage. Et accessoirement, votre partenaire sachant que vous ne pouvez avoir deux As, n’ira pas avec un jeu fort chercher un chelem s’il lui manque 3 clés. Et d’ailleurs, les champions jouent dans ce cas un Blackwood spécial, qui tient compte du fait qu’il ne peut y avoir 2 As.
      Remarque : cette exigence est formelle en 1ère et 2ème position, car vous devez être le plus descriptif possible pour votre partenaire. En 3ème position, c’est beaucoup moins grave, car vous savez, par le passe de votre vis-à-vis, que la manche est lointaine.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY
      (et merci pour vos compliments)

      • Merci pour votre réponse mais ma question est un peu différente. Vous écrivez que l’ouverture de 2 faible en majeure nie la possession de 2 As. J’ai bien compris que 2 As extérieurs à la couleur d’ouverture ne sont pas permis pour les raisons expliquées dans votre cours. Mais si un As est dans la majeure d’ouverture, je crois comprendre qu’il est permis d’en avoir un second. Ce qui est interdit, c’est d’avoir 2 As extérieurs à la couleur d’ouverture. Est-ce correct ?

        • Cher ami bridgeur,
          Voici le texte exact du SEF (SEF 2018, p. 31) : « Les ouvertures de 2♥ et 2♠ montrent exactement 6 belles cartes dans la couleur annoncée et un jeu faible (5-10H). Elles dénient quatre cartes dans l’autre majeure, une mineure cinquième et la présence de deux gros honneurs (As ou Roi) en dehors de la couleur longue ». Pour compléter ce texte de base, le cours que je présente dans le site (le 2 faible, conditions d’emploi) insiste sur le fait qu’il n’y aura jamais deux As. Je maintiens cette recommandation, qui n’en est d’ailleurs pas une, mais presque une évidence. Si vous avez un As extérieur, la couleur majeure annoncée ne peut pas à la fois avoir un As et « être belle » (a fortiori si vous avez 2 As extérieurs !), ♥AD10xxx étant le maximum que vous puissiez avoir sans l’ouverture au niveau de 1. ♥RDV10xx est, en revanche, une très belle couleur avec le même nombre de points.
          Ceci est tellement vrai que Michel Bessis, dans son excellent livre « Deux faible et dépendances » rappelle ce que je dis dans mon cours, en amendant tout de même un peu, je cite : « – [Il est interdit d’avoir] deux As (pour ne pas détenir deux levées de défense), sauf à l’extrême rigueur AV10xxx et un autre As ». Et d’ailleurs en complément, pour les paires « fittées », en cas d’espoir de chelem, on utilise un Blackwood modifié, puisqu’on sait qu’il ne peut pas y avoir plus d’un As.
          Une tolérance est admise par tous, c’est un laxisme plus grand en troisième position, car maintenant vous savez qu’il n’y aura pas de manche, votre adversaire ayant passé. Votre ouverture de 2 en majeure devient donc maintenant un vrai barrage en sacrifice et non une ouverture descriptive.
          Voilà. Mais vous faites évidemment ce que vous voulez avec votre partenaire…
          Bien cordialement,
          Olivier CHAILLEY

  11. Cher Monsieur,
    Je travaille les redemandes de l’ouvreur de 2♦ FM et j’ai un doute sur ce qu’implique la redemande de 2SA et 3SA sur la réponse de 2♥. Validez vous mes explications ?
    2SA : main régulière ou semi-régulière, voire tricolore de 24HL et plus. L’ouvreur ne craint pas de jouer 3SA quand bien même le répondant aurait-il zéro point. Il a peut être 5 cartes à ♥ mais pas assez belles pour les nommer d’où son choix de dire 2SA. Il a peut-être 5 cartes à ♠ mais là aussi pas assez belles pour les nommer d’ou son choix de dire 2SA. Il espère de son partenaire un Stayman ou un Texas. Une deuxième enchère du répondant par 3SA nierait donc de quoi faire l’une ou l’autre de ces enchères. Mais comment pourrait-il dire à l’ouvreur que son enchère de 2♥ est au maximum de sa force ?
    3SA : l’ouvreur annonce la manche avec un saut : c’est donc un arrêt des enchères par l’ouvreur qui n’a que les 24HL nécessaire pour ouvrir de 2♦, qu’un petit chelem est impossible car il manque 2 As. Mais alors le répondant avec une ou deux majeures 4èmes et quelques points en réserve a t’il le droit et le devoir de parler quand bien même l’ouvreur aurait-il sonné l’arrêt des enchères ?
    Sans doute aurais je dans les prochains jours d’autres validations à vous demander en avançant dans les autres réponses possibles du répondant.
    Merci beaucoup et Bonnes Fêtes à venir.

    • Cher ami bridgeur,
      Votre première question : comment dire à l’ouvreur qu’on est maximum (7 points au lieu de 0) ? La réponse est simple : on ne lui dit pas ! 8 points est justement la limite en dessous de laquelle il n’y a pas de chelem. Ce que vous devez faire, c’est un Stayman ou un Texas s’il y a lieu, ou dire 3SA. Si l’ouvreur a une réserve de points (à partir de 26HL), c’est lui qui vous le dira, car il reste pour l’instant capitaine… S’il dit 3SA, pourquoi voulez-vous en rajouter, même avec 7 points ?
      Votre deuxième question : la redemande directe de l’ouvreur à 3SA est ici descriptive. Il manque 2 As (pas de chelem), main régulière ou semi-régulière sans majeure 4ème (vous avez omis cette condition, qui coule de source). C’est presque un arrêt, mais comme l’ouvreur ne sait rien de la main du répondant, rien n’empêche celui-ci de lui proposer une meilleure manche, avec par exemple ♠4 ♥109876432 ♦98 ♣73 : 4♥ sera probablement meilleur que 3SA.
      Bien cordialement, avec mes meilleurs vœux également,
      Olivier CHAILLEY

  12. Cher Monsieur,
    Sur l’ouverture de 1♥ et la réponse par un splinter à 3♠, l’ouvreur dont la main permet d’envisager un chelem peut déclencher les contrôles par 4♣ ou 4♦. Mais qu’elle devrait être son enchère si l’ouverture est 1♠ et la réponse par un splinter à 4♥ ?
    Merci de votre réponse. Bien cordialement

    • Cher ami bridgeur,
      Remarque préliminaire : Alain Lévy, dans Le Bridgeur de janvier 2009, écrit : « Il y a deux bonnes raisons pour refuser de nommer le singleton dans l’autre majeure, 1♥-3♠ ou 1♠-4♥ : les risques d’oubli et l’utilité à conserver le sens naturel de ces sauts, barrages, avec deux honneurs septièmes à ♠, huitièmes à ♥. Rappel important, un splinter doit être produit avec une main de manche, PAS PLUS. Traduction (A. Lévy) : « les Splinters en réponse à une ouverture de 1 en majeure sont à classer dans la catégorie « chelem, si miracle » : 5 atouts, 7 à 10 points d’honneurs, deux cartes utiles, deux Rois, un As et un Roi ou deux As, un singleton mineur ».
      Si vous jouez tout de même les splinters en majeures, d’ailleurs recommandés par le SEF 2018 (p. 16) avec 13-15HLD (15HLD sont un MAXIMUM), l’ouvreur doit avoir 20HLD pour envisager un chelem (c’est possible). Et alors, après 4♥, 4♠ est un arrêt pour les jouer, 4SA un Blackwood, 5♣ un contrôle-déclic de chelem demandant impérativement votre premier contrôle, et 5SA sera alors Blackwood. Vous avez ici un exemple parfait du problème qu’il y a à élever trop vite les enchères s’il y a du chelem dans l’air…
      Bien cordialement et bridgeusement,
      Olivier CHAILLEY

  13. Cher Monsieur,
    Je me suis procuré la version 2018 du SEF et suis perplexe page 35 du fascicule : ouverture de 2♣, défense après une intervention du n° 2… Est-ce à dire par exemple que la séquence : 2♣-2♦ (du N°2) se passe comme il est décrit (contre, surcontre et enchères naturelles) ? Je croyais qu’après le 2♦ adverse on passait quel que soit son nombre de points (puisque le but est que l’ouvreur reparle…) et qu’on voyait ensuite s’il redemande 2SA ou une couleur.
    Je m’interroge aussi sur la page 37 : ouverture de 2♦, défense après une intervention. « Il n’y a plus de réponse à l’As, voir après l’ouverture de 2♣ » ?
    Merci d’avance pour votre aide.

    • Cher ami bridgeur,
      Le SEF reprend tout simplement, en 2018, ce qui se fait depuis plusieurs décennies. Il est vrai que le SEF 2012 ne parlait pas de ces interventions du tout. Elles existaient néanmoins ! Et il convient de se défendre contre ces interventions, qui demeurent rarissimes, surtout en club. Il y a un cours sur la question dans ce site même, en 1ère série : Après une intervention sur 2♣. Et s’il est en 1ère série, c’est que vous ne devez pas vous encombrer la mémoire avec cette défense avant d’avoir parfaitement assimilé tout ce qui est avant, et qui est tellement plus important ! Lisez tout de même ce cours, à titre de curiosité. Il est (en gros) conforme au SEF.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  14. Cher Monsieur,
    Je souhaiterais avoir votre avis concernant le développement des enchères dans la situation suivante : mon partenaire ouvre de 1SA et j’ai ♠1098 ♥ARDVx ♦R7 ♣A102 soit 17H/18HL. Texas, et ce n’est que sur sa transformation que j’ai pris pleinement conscience de la force de ma main et j’ai perdu de ma lucidité pour finalement dire 3SA. Aujourd’hui, dans le calme, je me dis que j’aurais dû considérer que mon beau ♥ méritait bien un fit quand bien même mon partenaire n’aurait-il eu que 2 cartes. Et alors, j’aurais dit 4♣ pour annoncer mon 1er contrôle (fit implicite avec une ambition de chelem). Si cette démarche est la bonne, le répondant qui possède les contrôles ♦ et ♠ aurait-il dû poser le Blackwood ?
    Merci pour votre réponse

    • Cher ami bridgeur,
      Je crains qu’il n’y ait dans vote démarche beaucoup de confusion.
      1°) Vous avez dit 2♦ (Texas ♥) : rien à dire. Mais à partir de là, il y a bien à redire ! La transformation est obligatoire, le plus souvent 2♥ (parfois 3♥, avec un fit 4ème et une main maximum chez l’ouvreur). 2♥ de l’ouvreur n’exprime pas du tout un fit, même si vous avez ♥ARDVx. IL N’Y A PAS DE FIT DE 7 CARTES. Si l’on joue parfois à 7 atouts, c’est contraint et forcé parce qu’on a détecté un « trou » dans les arrêts à SA. Ici, il n’en est pas question !
      2°) Avec une main de chelem (et aussi de manche), vous devez chercher à savoir si votre partenaire possède TROIS (ou 4) cartes dans la couleur. Si vous avez les points de 3SA (10-15HL), vous dites normalement 3SA avec la répartition que vous avez, et il passe ou dit 4♥. Avec 16-17HL, dites 4SA, enchère QUANTITATIVE, sur laquelle votre partenaire additionnera et dira Passe, 5♥, 5SA (« j’ai 16HL et 2 cartes seulement à ♥ »), 6♥, ou 6SA.
      3°) Avec 18HL, vous irez de toute façon au chelem. Lequel : 6♥ ou 6SA ? Une façon simple de lui poser la question sur son nombre de ♥ est d’annoncer une mineure au niveau de 3, ici 3♣. S’il dit 3♥, il a 3 cartes au moins à ♥, on jouera 6♥. Sinon, on jouera 6SA. Rien de plus simple. Le problème du contrôle à ♠ peut se poser, mais la solution à adopter ici est un peu compliquée (voir les cours 2ème et 1ère série). Alors ne vous en encombrez pas et « plantez » la conclusion, car c’est vous le capitaine.
      4°) Vous vouliez dire 4♣, qui dans votre esprit indique un contrôle ♣. Ce n’est pas exact. Le SEF 2018 (ce n’était pas dans le SEF 2012) indique bien p. 27 que cette enchère est un Splinter (autosplinter), avec SIX cartes dans la couleur et une courte (singleton ou chicane) à ♣. Donc, 4♣ n’est en aucun cas un « fit implicite ».
      Conclusion : Vous auriez dû interroger votre partenaire sur son nombre de ♥, et conclure d’emblée au chelem.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  15. Cher Monsieur,
    Où puis-je trouver dans vos rubriques des conseils pour le choix de la couleur quand on s’aperçoit que l’on a un double fit 4/4 ?
    Merci d’avance

    • Cher ami bridgeur,
      Les deux fits étant 8èmes, la couleur finale n’a pas beaucoup d’importance. Je pense que vous voulez parler ici d’un double fit majeur ♥/♠, sinon la question a peu d’intérêt, car en cas de fits majeure/mineure on choisit évidemment la majeure. Classiquement, on choisit la couleur la plus belle, et comme on ne voit que sa propre main, on choisit la couleur qui contient des honneurs. Il n’y a pas d’autre critère. Remarque : Que vous jouiez l’une ou l’autre couleur, vous ferez les mêmes levées dans ces couleurs, qu’elles aient été choisies comme atout ou non.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  16. Cher Monsieur,
    Après un cours sur le 2♣, nous nous interrogeons à propos d’une main bicolore majeure 5/5 et 20H.
    Vous proposez de l’ouvrir d’1♥ ou d’1♠. Nous avons remarqué que sur le SEF ils disent d’ouvrir cette main de 2♣ et ensuite à la réponse 2♦ faire l’annonce : 3SA.
    Quel avantage présentent ces deux manières d’ouvrir ?
    En réfléchissant, si notre partenaire a moins de 6H on ne pourra jamais réaliser un contrat au palier de 3 ou de 4. Alors pourquoi le SEF propose-t-il cette enchère ?
    Merci d’avance pour votre réponse,
    S. Redslob

    • Cher ami bridgeur,
      Je peux enfin vous répondre après une longue panne informatique.
      Je ne crois pas avoir jamais dit qu’on pouvait ouvrir une main 5-5 majeure 1♥ OU 1♠. On l’ouvre TOUJOURS d’1♠ (règle générale). Si vous vous êtes mis d’accord avec votre partenaire (et DANS CE CAS SEULEMENT !), vous pouvez adopter la nouvelle convention SEF, en réalité très ancienne, mais rajoutée seulement en 2018. ATTENTION ! Cette enchère est « casse-gueule »… Ce n’est pas tant qu’on ne pourra pas gagner de manche si le partenaire est nul (on gagnera tout de même plus d’une fois sur deux, comme n’importe quelle manche « tendue »), mais surtout que votre partenaire peut ne pas connaître cette enchère ! En effet, Michel Bessis préconisait, dans son livre de 2000, 2 faible et dépendances, éditions du Bridgeur : 3SA = super 3SA, mineure affranchie avec des arrêts un peu partout. le bicolore 5-5 était annoncé par 4♣ ou 4♦ (couleur du résidu). Tout ceci était considéré comme des « gadgets » plus ou moins inutiles. Le SEF 2018 est beaucoup plus complet que le précédent, et a donc adopté le 3SA (pourquoi pas ?) pour le bicolore majeur, mais à votre stade, ne vous encombrez pas la mémoire, où alors, ayez un PARTENAIRE ATTITRE dans lequel vous avez toute confiance…
      Bien cordialement à vous,
      Olivier CHAILLEY

  17. Cher Monsieur,
    Sur une ouverture d’1♥, le répondant dit 1♠ et la redemande est 1SA. J’ai bien compris que le répondant qui aurait 5 cartes à ♠ et une force limitée à 10HL peut, et même doit répéter ses ♠ ayant la certitude d’un fit 7ème , voire 8ème avec un peu de chance… Mais si ses ♠ ne sont que 4èmes, et qu’il a 2 cartes à ♥, ne peut-il dire 2♥ et donc là aussi proposer un contrat à 2♥ ?
    Je suis allé voir dans le dictionnaire mais l’explication que vous donnez semble s’appliquer aux mains fittées ♥… et non à ce cas de figure.
    Merci de votre réponse.

    • Cher ami bridgeur,
      Votre solution a été jouée autrefois, mais abandonnée, car avec les ♥, on est sûr que le fit n’est que 7ème, alors qu’avec les ♠, il PEUT être 8ème. Voici ce que je dis dans le Dictionnaire (1♥-1♠-1SA) : Autrefois, pour la moitié des joueurs, 2♥ signifiait une main faible, plus faible que la séquence 1♥-2♥ (?), exemple : ♠R862 ♥D83 ♦86 ♣10974. Pour l’autre moitié des joueurs, la séquence était au contraire encourageante avec 11-12HLD, exemple : ♠RD832 ♥D86 ♦D95 ♣82. Aujourd’hui, avec une main de moins de 13HLD, on passe les ♠ sous silence (avec 6-10HLD : 2♥, avec 11-12HLD : 2SA fitté). 2♥ après mention des ♠ indique donc un fit ♥ de 13-14HLD exactement (avec 15-16HLD : 4♥, et avec 17HLD et + : 3♥, chelemisant). Vous devez adopter cette façon de faire moderne.
      Bien cordialement à vous,
      Olivier CHAILLEY

  18. Cher Monsieur,
    Suite à une compétition cet après midi, nous nous interrogeons sur la réponse à apporter : 1♦-1♥-P-P-1♠-P-?. L’ouvreur annonce 5 cartes à ♦ et 4 cartes à ♠ avec une belle main. Le répondant n’a aucune carte à ♠, 6 petites cartes à ♥ et une carte à ♦ et moins de 6H : que doit-il faire ? Merci d’avance pour votre réponse.
    SR

    • Chère amie bridgeuse,
      Le bridge est un jeu à risque et vous êtes tombée dans le pire des misfits. La main du répondant ressemble à ♠- ♥876532 ♦10 ♣RV8654. En effet, d’après votre description, le répondant est 6610 (0-6-1-6). Après la première réponse de passe après l’intervention à 1♥, l’ouvreur sait que le répondant a moins de 7 points H a priori. Que sait le répondant du jeu de l’ouvreur ? Il est au moins 5-5 ou 6-4 voire 6-5, car s’il était 5-4, comme vous le dites, l’ouvreur aurait privilégié le réveil par Contre plutôt qu’1♠ (il aurait en effet forcément au moins 3 cartes à ♣). Ceci dit, le répondant n’a le choix qu’entre deux attitudes, toutes deux risquées : 1°) 2♦, retour à la 1ère couleur, simple préférence misfittée, sur laquelle l’ouvreur ne peut que passer ; 2°) 2♣, signifiant un profond misfit avec au moins 6 cartes dans un jeu faible, avec le risque que l’ouvreur ne passe pas et continue à se décrire (en disant 2♠ par exemple), élevant d’un cran le niveau des enchères… Personnellement, j’aurai choisi cette dernière option, d’autant qu’il n’est pas impossible que l’ouvreur passe (avec 2 petits ♣) ou bien qu’il répète ses ♦, s’il est 6-4. Et alors le répondant passera, plus tranquille…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  19. Cher Monsieur Chailley,
    Auriez vous l’obligeance de me dire comment doivent se dérouler les enchères sachant que j’ouvre de 2♦ avec ♠ARV9654 ♥A8 ♦7 ♣RD6. Mon partenaire du jour me répond 3♣ avec ♠D72 ♥R97 ♦864 ♣AV75.
    Merci de vos conseils.

    • Cher ami bridgeur,
      Cette main ne pose aucune difficulté et ressemble fort à tout ce qui a été proposé dans les cours. Vos mains :
      ♠ARV9654 ♥A8 ♦7 ♣RD6
      ♠D72 ♥R97 ♦864 ♣AV75
      L’ouverture de 2♦ est bonne et la réponse 3♣ standard. Vous continuez par 3♠ et vous entendez (probablement) 4♠. Connaissant l’♣A et un fit de 3 cartes au moins à ♠ chez votre partenaire, vous comptez déjà onze levées vues de votre main. Vous pouvez au choix faire un Blackwood aux Rois en disant 4SA ou bien lui faire une proposition de chelem en nommant 5♠ (solution que j’aurais choisie, NON FORCING), qui signifie exactement : « Partenaire, je n’ai pas de problème d’As pour un chelem (vous m’avez cité votre As), avez-vous des cartes complémentaires intéressantes ? ». Avec la ♠D et le ♥R, le partenaire ne peut pas manquer de dire 6♠, contrat aisé à réaliser (il y a même plus un si vous n’avez pas l’entame à ♦).
      Autre possibilité : votre partenaire, avec cette main magnifique, au lieu de répondre 4♠ sur 3♠, dit 5♠, qui décrit une main forte (plus de 8 points) avec un fit et un As déjà nommé, enchère NON FORCING. Vous n’aurez alors aucune difficulté à dire vous-même 6♠ (vous savez qu’il y a un As dehors).
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  20. Cher Monsieur,
    N’y a-t-il pas une risque à annoncer 2SA en redemande après l’ouverture de 1 mineure et la réponse par 1SA ? Je comprends bien en effet que le répondant ayant dénié la présence dans sa main d’au moins une majeure 4ème, il peut donc se prévaloir d’au moins 7 cartes en mineures. Mais cela ne garantit pas, chez le répondant, une présence suffisante dans la mineure courte suggérée par l’ouvreur par sa redemande. Doit on faire abstraction de ce doute ?
    Je vous remercie de vos précieux conseils.

    • Cher ami bridgeur,
      N’ayez donc pas ce genre de scrupule. La redemande de l’ouvreur à 2SA garantit 16 à 17 points, main semi-régulière, non ouverte d’1SA (par exemple à cause d’un doubleton non gardé par la Dame), et est une proposition simple, non forcing : partenaire, êtes-vous maximum (9-10 points) ou minimum (6-8 points) ? Rappelons que cette demande de manche à SA est purement statistique (quoi d’autre avec 25-27 points sans fit ?) et qu’il n’y a aucun moyen de faire mieux. Et si vous chutez, tant pis !
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  21. Cher Monsieur,
    Sans doute n’ai je pas su, mais je ne trouve pas dans vos cours comment développer la séquence 1♠- 2♥ quand l’ouvreur veut faire une redemande qui donne le fit ♥ – j’ai rapproché le SEF 2018 de celui de 2012 mais j’ai du mal à en faire la synthèse – un collègue de club m’a dit avoir trouvé sur l’internet , une page référencée  » SEF  » (!!) qui préconise les enchères ci-après :
    1♠ – 2♥ 1♠ – 2♥ 1♠ – 2♥
    2♠ – 2SA ou 3♣/♦ 3♥ = fitté au moins 18HLD 4♥ = fitté 15/17HLD
    3♥ fitté 12/14HLD (ambition chelem )
    Qu’en pensez-vous ?
    J’ai consulté dans la bibliothèque la page 1♥ – 2♥ mais j’ai du mal là aussi – par exemple je ne comprends pas pourquoi la redemande par l’enchère de 3♥ implique un fit de 3 cartes ( 4 cartes ? ) d’ au moins 16HLD et surtout demande au répondant de déclencher les contrôles !! si le répondant est au mini de son changement de couleur au palier de 2, il ne peut que dire 4♥ . Est ce à dire alors qu’il appartient à l’ouvreur de relancer les enchères si sa main est forte de au moins 20HLD… Bref ! Je patauge… je patauge… et m’en remet à vous pour un bol d’oxygène. Merci.

  22. Cher Monsieur,
    Je constate que les lignes des enchères indiquées par mon collègue se sont un peu embrouillées. Je vous les réécris donc :
    1♠ – 2♥
    2♠ – 2SA ou 3♣/♦
    3♥ = main fittée de 13/14HLD

    1♠ – 2♥
    4♥ main fittée de 15/17HLD

    1♠ – 2♥
    3♥ main fittée de 18HLD++++
    Je vous prie de m’excuser…

    • Cher ami bridgeur,
      L’idée, bien développée dans le dictionnaire des enchères, est que la redemande de 2♠ de l’ouvreur est illimitée (car 2♥ est auto-forcing, et le répondant reparlera donc toujours). L’ouvreur peut donc, même fitté (rappel : 2♥ montre toujours mathématiquement 5 cartes à ♥), différer son fit (de 3 cartes) s’il est minimum. Donc, 2♠ suivi de 3♥ montre un fit avec 14-15HLD (12-13HLD chez l’ouvreur d’1♠ n’est pas possible), avec presque toujours 3 cartes seulement. Avec 15-16HLD et 4 cartes, la redemande de l’ouvreur, rare, est de 4♥ avec une main 5422 et sans contrôle extérieur. Dès que l’ouvreur possède 16HLD et plus, il répond directement 3♥ sur 2♥, le plus souvent avec trois cartes (avec 4 cartes, il ne le fera que s’il est 5422, car sinon, il dispose d’autres enchères : splinter, etc…). Là dessus, MEME MINIMUM, le répondant DOIT annoncer son premier contrôle (rappel : l’ouvreur PEUT posséder jusqu’à 23HL, donc parfois 25HLD !).
      Bref, l’ouvreur fitté a deux enchères s’il est minimum : 2♠ avec 3 cartes, 4♥ avec 4 cartes sans contrôle extérieur. Dans ce cas, évidemment, c’est le répondant qui prend le capitanat. Dans tous les autres cas, on explore le chelem (tentative parfois avortée, bien sûr).
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  23. Cher Monsieur,
    Je consulte régulièrement les questions que vous posent les internautes et, bien sûr, les réponses que vous nous apportez. C’est ainsi que j’apprends que tel ou tel cours a fait l’objet de votre part d’une mise à jour  » SEF 2018 « .
    Serait-il possible qu’une annotation soit mentionnée auprès des titres de pages que, pour reprendre votre expression, vous  » modernisez « .
    Merci encore pour votre travail.
    Bien cordialement

  24. Cher Monsieur,
    Voici les cartes que nous avions en main hier :
    Ma partenaire en Sud : ♠AD876 ♥- ♦RV108763 ♣7,
    et moi ♠4 ♥R109862 ♦D5 ♣10654.
    Elle ouvre d’1♠ et je réponds 1SA. Est contre et ma partenaire annonce 3♦, j’ai annoncé mes ♥ (3♥). Nos adversaires se sont envolés à 5♣.
    Voici ma question : Dans quelles conditions puis je annoncer une couleur longue après l’annonce d’1SA (poubelle) ? Dans votre fiche sur le « développement après des enchères à SA » vous écrivez que l’annonce d’une 3ème couleur est très dangereuse. Quand vaut il mieux passer ? Mon enchère au niveau de 3 promet sans doute une plus belle couleur ?
    Avez-vous préparé une fiche sur l’ouverture de 1SA avec une majeure 5ème et ses développements ? Peut être trop tôt pour moi…
    En vous remerciant pour toutes vos explications et toutes vos fiches que je consulte régulièrement et qui m’apportent à chaque fois une réponse claire et précise.
    Sophie (3ème Promo)

    • Chère amie bridgeuse,
      Je crois que vos enchères sont parties sur une très mauvaise base. Votre partenaire a fait deux fautes énormes. Elle n’a que 10 points d’honneurs, mais une « bombe », répartie 7-5-1, qui vaut, à l’ouverture, environ 15 points, et vaudra beaucoup plus en cas de fit… L’ouverture d’1♠ ne convient pas du tout ! Elle doit ouvrir d’1♦, puis répéter ses ♠ : elle décrira ainsi une main avec 5 cartes à ♠ et au moins 6 cartes à ♦ (avec un 5-5, elle aurait ouvert d’1♠). Ceci vous aurait permis 1°) d’annoncer vos ♥ au niveau de 1, et 2°) de trouver le fit ♦ au niveau de 5, sur le 5♣ de vos adversaires. Vous chuterez d’un ou deux, mais ils ont probablement 5♣. Deuxième faute : la deuxième enchère de Sud à 3♦, dans le silence adverse, est une enchère forcing de manche promettant au moins 20HL. Après contre adverse (c’est le cas ici), on admet qu’elle soit un peu plus faible (18+HL), encourageante, mais non forcing en cas de misfit total. Etant minimum et totalement misfittée, vous ne pouvez ici que passer, même avec vos six cartes à ♥ ! Car 3♥ serait forcing avec un jeu maximum (9-10HL).
      Vos questions : le cours sur l’annonce d’une couleur après 1SA poubelle est explicite, vous prendrez toujours un risque avec une 3ème couleur seulement 6ème, alors pesez votre enchère : qualité des atouts, main maximum… D’autre part, il n’y aura pas de fiche sur le développement après ouverture d’1SA avec une majeure 5ème, car les développements ne changent pas. On fait comme si la majeure était quatrième. Seul l’auteur d’1SA sait qu’elle est 5ème. Il s’agit d’une sorte de dérogation à l’ouverture de 1SA, que les champions jouent depuis toujours (ils savent anticiper les enchères). Je ne sais pas pourquoi l’Université du Bridge a cru bon d’introduire cette notion dans le SEF, brouillant l’esprit des débutants et des joueurs de club. Jouez comme vous l’avez toujours fait, vous vous en porterez mieux !
      Bien cordialement et bridgeusement vôtre,
      Olivier CHAILLEY

Répondre à Olivier CHAILLEY Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.