3S – Enchères à deux

Tandem

Enchérissez en tandem

Dès à présent, on arrive au sein du « vrai bridge », qui comporte un certain nombre de conventions*, dont certaines sont indispensables, certaines sont utiles mais plus rares et dont on peut se passer dans le bridge courant, et enfin d’autres doivent être mises au rang de « gadgets ». Certains de ces derniers, amusants à jouer, sont assez couramment utilisés et seront donc décrits. Nous garderons comme base le Système d’Enseignement Français (SEF), même si certains développements ne figurent pas expressément dans la « bible ». Nous avons décidé que cette « troisième année », ou 3ème série* commencerait par les ouvertures fortes, puis les variantes modernes des ouvertures au niveau de deux. Les cours sont en bleu, et ceux qui sont en fait des articles du Bridgeur ou de Bridgerama apparaissent en violet.

La notion de capitanat : Essentiel pour tous les développements d’enchères.
Réponses à l’ouverture d’1♣ : Avec 4 cartes à , priorité à la majeure.
Ouverture et redemande avec un unicolore mineur : Attention aux ouvertures fortes !

Stayman compléments (1) : Le Stayman faible (difficulté**), les soutiens limites.
Stayman compléments (2) : Chassé-croisé, transferts majeurs.
Le fit 4-4 à la couleur : Bien meilleur que le fit 5-3. Explication.
Bicolore majeur 5-5 sur 1SA (compléments) : Une nouvelle convention, 4.
Mineures après Texas majeurs (1) : Développements sur 1SA (suite en 2ème série).
Ouverture de 2 à la couleur (généralités) : Historique indispensable pour la suite…
Bicolores rappels utiles : A lire avant les ouvertures fortes… 
Ouverture de 2♣ Fort Indéterminé (1) : Attention, ne concerne pas les bicolores !
Ouverture de 2♣ Fort Indéterminé (2) : Après redemande de 2, 2♠, 2SA, 3 ou 3♠ Acol.
Ouverture de 2 Forcing de Manche (1) : Conditions, c’est un appel aux As.
Ouverture de 2 Forcing de Manche (2) : La redemande de l’ouvreur (difficulté ***).
Ouverture de 2 Forcing de Manche (3) : Réponses avec des mains fortes.
Le 2 faible (1) : Conditions d’emploi.
Le 2 faible (2) : Réponses et développements. Le 2SA relais.
Le « Roudi » : La séquence initiale, le Roudi classique, le Roudi moderne.
2SA fitté : Convention SEF à adopter. Développements : voir en « 2ème série ».
Enchères d’essai (1) : Essai de l’ouvreur, définition, réponses.
Enchères d’essai (2) : Essai du répondant, manche ?, chelem ?.
La 2ème enchère du répondant (1) : Après un changement de couleur 1 sur 1.

La 2ème enchère du répondant (2) : Rudiments à propos de la 4ème forcing.
La 2ème enchère du répondant (3)  : Après une réponse 2 sur 1.
Après répétition de l’ouverture (1) : Sur une réponse à SA.
Après répétition de l’ouverture (2) : Sur un changement de couleur 1 sur 1.

Chelems, notions de base : Statistiques, enchères à SA et à la couleur.

Dès maintenant, après que vous vous serez assuré de réussir les « exercices de 3ème série« , vous allez aborder le niveau suivant, intitulé « deuxième série, enchères à deux« . Vous y trouverez de nombreux perfectionnements.

N’oubliez pas que vous pouvez retrouver tous les cours dans l’Index-Dictionnaire.

Vous pouvez également retrouver de nombreuses séquences d’enchères dans le Dictionnaire des enchères, au chapitre Silence adverse

50 commentaires sur “3S – Enchères à deux

  1. Merci pour votre réponse mais ma question est un peu différente. Vous écrivez que l’ouverture de 2 faible en majeure nie la possession de 2 As. J’ai bien compris que 2 As extérieurs à la couleur d’ouverture ne sont pas permis pour les raisons expliquées dans votre cours. Mais si un As est dans la majeure d’ouverture, je crois comprendre qu’il est permis d’en avoir un second. Ce qui est interdit, c’est d’avoir 2 As extérieurs à la couleur d’ouverture. Est-ce correct ?

    • Cher ami bridgeur,
      Voici le texte exact du SEF (SEF 2018, p. 31) : « Les ouvertures de 2♥ et 2♠ montrent exactement 6 belles cartes dans la couleur annoncée et un jeu faible (5-10H). Elles dénient quatre cartes dans l’autre majeure, une mineure cinquième et la présence de deux gros honneurs (As ou Roi) en dehors de la couleur longue ». Pour compléter ce texte de base, le cours que je présente dans le site (le 2 faible, conditions d’emploi) insiste sur le fait qu’il n’y aura jamais deux As. Je maintiens cette recommandation, qui n’en est d’ailleurs pas une, mais presque une évidence. Si vous avez un As extérieur, la couleur majeure annoncée ne peut pas à la fois avoir un As et « être belle » (a fortiori si vous avez 2 As extérieurs !), ♥AD10xxx étant le maximum que vous puissiez avoir sans l’ouverture au niveau de 1. ♥RDV10xx est, en revanche, une très belle couleur avec le même nombre de points.
      Ceci est tellement vrai que Michel Bessis, dans son excellent livre « Deux faible et dépendances » rappelle ce que je dis dans mon cours, en amendant tout de même un peu, je cite : « – [Il est interdit d’avoir] deux As (pour ne pas détenir deux levées de défense), sauf à l’extrême rigueur AV10xxx et un autre As ». Et d’ailleurs en complément, pour les paires « fittées », en cas d’espoir de chelem, on utilise un Blackwood modifié, puisqu’on sait qu’il ne peut pas y avoir plus d’un As.
      Une tolérance est admise par tous, c’est un laxisme plus grand en troisième position, car maintenant vous savez qu’il n’y aura pas de manche, votre adversaire ayant passé. Votre ouverture de 2 en majeure devient donc maintenant un vrai barrage en sacrifice et non une ouverture descriptive.
      Voilà. Mais vous faites évidemment ce que vous voulez avec votre partenaire…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  2. Cher Monsieur,
    Je me suis procuré la version 2018 du SEF et suis perplexe page 35 du fascicule : ouverture de 2♣, défense après une intervention du n° 2… Est-ce à dire par exemple que la séquence : 2♣-2♦ (du N°2) se passe comme il est décrit (contre, surcontre et enchères naturelles) ? Je croyais qu’après le 2♦ adverse on passait quel que soit son nombre de points (puisque le but est que l’ouvreur reparle…) et qu’on voyait ensuite s’il redemande 2SA ou une couleur.
    Je m’interroge aussi sur la page 37 : ouverture de 2♦, défense après une intervention. « Il n’y a plus de réponse à l’As, voir après l’ouverture de 2♣ » ?
    Merci d’avance pour votre aide.

    • Cher ami bridgeur,
      Le SEF reprend tout simplement, en 2018, ce qui se fait depuis plusieurs décennies. Il est vrai que le SEF 2012 ne parlait pas de ces interventions du tout. Elles existaient néanmoins ! Et il convient de se défendre contre ces interventions, qui demeurent rarissimes, surtout en club. Il y a un cours sur la question dans ce site même, en 1ère série : Après une intervention sur 2♣. Et s’il est en 1ère série, c’est que vous ne devez pas vous encombrer la mémoire avec cette défense avant d’avoir parfaitement assimilé tout ce qui est avant, et qui est tellement plus important ! Lisez tout de même ce cours, à titre de curiosité. Il est (en gros) conforme au SEF.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  3. Cher ami bridgeur,
    Je crains qu’il n’y ait dans vote démarche beaucoup de confusion.
    1°) Vous avez dit 2♦ (Texas ♥) : rien à dire. Mais à partir de là, il y a bien à redire ! La transformation est obligatoire, le plus souvent 2♥ (parfois 3♥, avec un fit 4ème et une main maximum chez l’ouvreur). 2♥ de l’ouvreur n’exprime pas du tout un fit, même si vous avez ♥ARDVx. IL N’Y A PAS DE FIT DE 7 CARTES. Si l’on joue parfois à 7 atouts, c’est contraint et forcé parce qu’on a détecté un « trou » dans les arrêts à SA. Ici, il n’en est pas question !
    2°) Avec une main de chelem (et aussi de manche), vous devez chercher à savoir si votre partenaire possède TROIS (ou 4) cartes dans la couleur. Si vous avez les points de 3SA (10-15HL), vous dites normalement 3SA avec la répartition que vous avez, et il passe ou dit 4♥. Avec 16-17HL, dites 4SA, enchère QUANTITATIVE, sur laquelle votre partenaire additionnera et dira Passe, 5♥, 5SA (« j’ai 16HL et 2 cartes seulement à ♥ »), 6♥, ou 6SA.
    3°) Avec 18HL, vous irez de toute façon au chelem. Lequel : 6♥ ou 6SA ? Une façon simple de lui poser la question sur son nombre de ♥ est d’annoncer une mineure au niveau de 3, ici 3♣. S’il dit 3♥, il a 3 cartes au moins à ♥, on jouera 6♥. Sinon, on jouera 6SA. Rien de plus simple. Le problème du contrôle à ♠ peut se poser, mais la solution à adopter ici est un peu compliquée (voir les cours 2ème et 1ère série). Alors ne vous en encombrez pas et « plantez » la conclusion, car c’est vous le capitaine.
    4°) Vous vouliez dire 4♣, qui dans votre esprit indique un contrôle ♣. Ce n’est pas exact. Le SEF 2018 (ce n’était pas dans le SEF 2012) indique bien p. 27 que cette enchère est un Splinter (autosplinter), avec SIX cartes dans la couleur et une courte (singleton ou chicane) à ♣. Donc, 4♣ n’est en aucun cas un « fit implicite ».
    Conclusion : Vous auriez dû interroger votre partenaire sur son nombre de ♥, et conclure d’emblée au chelem.
    Bien cordialement,
    Olivier CHAILLEY

  4. Cher ami bridgeur,
    Je peux enfin vous répondre après une longue panne informatique.
    Je ne crois pas avoir jamais dit qu’on pouvait ouvrir une main 5-5 majeure 1♥ OU 1♠. On l’ouvre TOUJOURS d’1♠ (règle générale). Si vous vous êtes mis d’accord avec votre partenaire (et DANS CE CAS SEULEMENT !), vous pouvez adopter la nouvelle convention SEF, en réalité très ancienne, mais rajoutée seulement en 2018. ATTENTION ! Cette enchère est « casse-gueule »… Ce n’est pas tant qu’on ne pourra pas gagner de manche si le partenaire est nul (on gagnera tout de même plus d’une fois sur deux, comme n’importe quelle manche « tendue »), mais surtout que votre partenaire peut ne pas connaître cette enchère ! En effet, Michel Bessis préconisait, dans son livre de 2000, 2 faible et dépendances, éditions du Bridgeur : 3SA = super 3SA, mineure affranchie avec des arrêts un peu partout. le bicolore 5-5 était annoncé par 4♣ ou 4♦ (couleur du résidu). Tout ceci était considéré comme des « gadgets » plus ou moins inutiles. Le SEF 2018 est beaucoup plus complet que le précédent, et a donc adopté le 3SA (pourquoi pas ?) pour le bicolore majeur, mais à votre stade, ne vous encombrez pas la mémoire, où alors, ayez un PARTENAIRE ATTITRE dans lequel vous avez toute confiance…
    Bien cordialement à vous,
    Olivier CHAILLEY

  5. Cher ami bridgeur,
    Votre solution a été jouée autrefois, mais abandonnée, car avec les ♥, on est sûr que le fit n’est que 7ème, alors qu’avec les ♠, il PEUT être 8ème. Voici ce que je dis dans le Dictionnaire (1♥-1♠-1SA) : Autrefois, pour la moitié des joueurs, 2♥ signifiait une main faible, plus faible que la séquence 1♥-2♥ (?), exemple : ♠R862 ♥D83 ♦86 ♣10974. Pour l’autre moitié des joueurs, la séquence était au contraire encourageante avec 11-12HLD, exemple : ♠RD832 ♥D86 ♦D95 ♣82. Aujourd’hui, avec une main de moins de 13HLD, on passe les ♠ sous silence (avec 6-10HLD : 2♥, avec 11-12HLD : 2SA fitté). 2♥ après mention des ♠ indique donc un fit ♥ de 13-14HLD exactement (avec 15-16HLD : 4♥, et avec 17HLD et + : 3♥, chelemisant). Vous devez adopter cette façon de faire moderne.
    Bien cordialement à vous,
    Olivier CHAILLEY

  6. Cher Monsieur,
    Suite à une compétition cet après midi, nous nous interrogeons sur la réponse à apporter : 1♦-1♥-P-P-1♠-P-?. L’ouvreur annonce 5 cartes à ♦ et 4 cartes à ♠ avec une belle main. Le répondant n’a aucune carte à ♠, 6 petites cartes à ♥ et une carte à ♦ et moins de 6H : que doit-il faire ? Merci d’avance pour votre réponse.
    SR

    • Chère amie bridgeuse,
      Le bridge est un jeu à risque et vous êtes tombée dans le pire des misfits. La main du répondant ressemble à ♠- ♥876532 ♦10 ♣RV8654. En effet, d’après votre description, le répondant est 6610 (0-6-1-6). Après la première réponse de passe après l’intervention à 1♥, l’ouvreur sait que le répondant a moins de 7 points H a priori. Que sait le répondant du jeu de l’ouvreur ? Il est au moins 5-5 ou 6-4 voire 6-5, car s’il était 5-4, comme vous le dites, l’ouvreur aurait privilégié le réveil par Contre plutôt qu’1♠ (il aurait en effet forcément au moins 3 cartes à ♣). Ceci dit, le répondant n’a le choix qu’entre deux attitudes, toutes deux risquées : 1°) 2♦, retour à la 1ère couleur, simple préférence misfittée, sur laquelle l’ouvreur ne peut que passer ; 2°) 2♣, signifiant un profond misfit avec au moins 6 cartes dans un jeu faible, avec le risque que l’ouvreur ne passe pas et continue à se décrire (en disant 2♠ par exemple), élevant d’un cran le niveau des enchères… Personnellement, j’aurai choisi cette dernière option, d’autant qu’il n’est pas impossible que l’ouvreur passe (avec 2 petits ♣) ou bien qu’il répète ses ♦, s’il est 6-4. Et alors le répondant passera, plus tranquille…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  7. Cher Monsieur,
    Je constate que les lignes des enchères indiquées par mon collègue se sont un peu embrouillées. Je vous les réécris donc :
    1♠ – 2♥
    2♠ – 2SA ou 3♣/♦
    3♥ = main fittée de 13/14HLD

    1♠ – 2♥
    4♥ main fittée de 15/17HLD

    1♠ – 2♥
    3♥ main fittée de 18HLD++++
    Je vous prie de m’excuser…

    • Cher ami bridgeur,
      L’idée, bien développée dans le dictionnaire des enchères, est que la redemande de 2♠ de l’ouvreur est illimitée (car 2♥ est auto-forcing, et le répondant reparlera donc toujours). L’ouvreur peut donc, même fitté (rappel : 2♥ montre toujours mathématiquement 5 cartes à ♥), différer son fit (de 3 cartes) s’il est minimum. Donc, 2♠ suivi de 3♥ montre un fit avec 14-15HLD (12-13HLD chez l’ouvreur d’1♠ n’est pas possible), avec presque toujours 3 cartes seulement. Avec 15-16HLD et 4 cartes, la redemande de l’ouvreur, rare, est de 4♥ avec une main 5422 et sans contrôle extérieur. Dès que l’ouvreur possède 16HLD et plus, il répond directement 3♥ sur 2♥, le plus souvent avec trois cartes (avec 4 cartes, il ne le fera que s’il est 5422, car sinon, il dispose d’autres enchères : splinter, etc…). Là dessus, MEME MINIMUM, le répondant DOIT annoncer son premier contrôle (rappel : l’ouvreur PEUT posséder jusqu’à 23HL, donc parfois 25HLD !).
      Bref, l’ouvreur fitté a deux enchères s’il est minimum : 2♠ avec 3 cartes, 4♥ avec 4 cartes sans contrôle extérieur. Dans ce cas, évidemment, c’est le répondant qui prend le capitanat. Dans tous les autres cas, on explore le chelem (tentative parfois avortée, bien sûr).
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  8. Cher Monsieur,
    Voici les cartes que nous avions en main hier :
    Ma partenaire en Sud : ♠AD876 ♥- ♦RV108763 ♣7,
    et moi ♠4 ♥R109862 ♦D5 ♣10654.
    Elle ouvre d’1♠ et je réponds 1SA. Est contre et ma partenaire annonce 3♦, j’ai annoncé mes ♥ (3♥). Nos adversaires se sont envolés à 5♣.
    Voici ma question : Dans quelles conditions puis je annoncer une couleur longue après l’annonce d’1SA (poubelle) ? Dans votre fiche sur le « développement après des enchères à SA » vous écrivez que l’annonce d’une 3ème couleur est très dangereuse. Quand vaut il mieux passer ? Mon enchère au niveau de 3 promet sans doute une plus belle couleur ?
    Avez-vous préparé une fiche sur l’ouverture de 1SA avec une majeure 5ème et ses développements ? Peut être trop tôt pour moi…
    En vous remerciant pour toutes vos explications et toutes vos fiches que je consulte régulièrement et qui m’apportent à chaque fois une réponse claire et précise.
    Sophie (3ème Promo)

    • Chère amie bridgeuse,
      Je crois que vos enchères sont parties sur une très mauvaise base. Votre partenaire a fait deux fautes énormes. Elle n’a que 10 points d’honneurs, mais une « bombe », répartie 7-5-1, qui vaut, à l’ouverture, environ 15 points, et vaudra beaucoup plus en cas de fit… L’ouverture d’1♠ ne convient pas du tout ! Elle doit ouvrir d’1♦, puis répéter ses ♠ : elle décrira ainsi une main avec 5 cartes à ♠ et au moins 6 cartes à ♦ (avec un 5-5, elle aurait ouvert d’1♠). Ceci vous aurait permis 1°) d’annoncer vos ♥ au niveau de 1, et 2°) de trouver le fit ♦ au niveau de 5, sur le 5♣ de vos adversaires. Vous chuterez d’un ou deux, mais ils ont probablement 5♣. Deuxième faute : la deuxième enchère de Sud à 3♦, dans le silence adverse, est une enchère forcing de manche promettant au moins 20HL. Après contre adverse (c’est le cas ici), on admet qu’elle soit un peu plus faible (18+HL), encourageante, mais non forcing en cas de misfit total. Etant minimum et totalement misfittée, vous ne pouvez ici que passer, même avec vos six cartes à ♥ ! Car 3♥ serait forcing avec un jeu maximum (9-10HL).
      Vos questions : le cours sur l’annonce d’une couleur après 1SA poubelle est explicite, vous prendrez toujours un risque avec une 3ème couleur seulement 6ème, alors pesez votre enchère : qualité des atouts, main maximum… D’autre part, il n’y aura pas de fiche sur le développement après ouverture d’1SA avec une majeure 5ème, car les développements ne changent pas. On fait comme si la majeure était quatrième. Seul l’auteur d’1SA sait qu’elle est 5ème. Il s’agit d’une sorte de dérogation à l’ouverture de 1SA, que les champions jouent depuis toujours (ils savent anticiper les enchères). Je ne sais pas pourquoi l’Université du Bridge a cru bon d’introduire cette notion dans le SEF, brouillant l’esprit des débutants et des joueurs de club. Jouez comme vous l’avez toujours fait, vous vous en porterez mieux !
      Bien cordialement et bridgeusement vôtre,
      Olivier CHAILLEY

  9. Cher ami bridgeur,
    Votre main de 18HL est bien unicolore, avec une couleur suffisante pour annoncer 3♣ (le SEF parle de belle couleur et non de « très » belle couleur). Evidemment, on aurait préféré que le ♠V ait été remplacé par le ♣V, mais enfin c’est ainsi. En termes de levées de jeu, votre main vaut 6½ levées, ce qui est suffisant pour cette enchère (même vulnérable), sachant qu’après une réponse au niveau de 1, 3♣ n’est pas forcing. 6 levées de jeu serait un minimum.
    Bien cordialement,
    Olivier CHAILLEY

  10. Cher ami bridgeur,
    Vous avez dû faire une erreur d’énoncé : vous avez tous deux ♦Axxx ! De plus vous n’avez pas 18 points HLD mais 16. Je pense donc que vous deviez posséder plutôt ♦RDVx (pour faire 18HLD).
    Avant d’envisager le chelem, il faut être conscient qu’il y a beaucoup de points perdus à ♣ (♣RDVx en face d’une chicane n’est jamais bon), et qu’il faut dévaloriser le jeu d’au moins 3 ou 4 points. En fait, je pense que votre partenaire porte une part de responsabilité importante dans ce pataquès. Votre quatrième forcing à 2♣ est légitime, car vous êtes en effet trop fort et vous voulez explorer le chelem. Mais sa réponse ne peut pas être 3SA, qui indique un jeu régulier et 14 à 15HL. Il a 17HL et n’est pas régulier. Il avait une excellente réponse disponible : 3♣. Vous auriez su qu’il était 4441 ou 5440, et auriez compris que les ♣ représentaient un danger pour un chelem (en face d’une chicane, en dehors de l’As, ce sont des points perdus…, et de votre part, votre ♥D même 5ème a triste mine). Vous-même auriez tout de même fitté par 3♠, enchère chelemisante car votre fit est différé par une quatrième forcing. Et les contrôles vous auraient probablement mené au chelem quand même, à 6♠. Celui-ci gagne d’ailleurs souvent si les atouts sont 3-2, et les ♥ adverses au pire 4-2. Il gagne aussi si les atouts sont 4-1 avec l’♣A à gauche du déclarant. Avec l’♣A à droite ET entame ♣, il risque bien de perdre. Mais ce n’est donc pas un chelem ridicule (bien que difficile à jouer), sa réussite devant tourner autour de 50-60%.
    Bien cordialement,
    Olivier CHAILLEY

  11. Cher Monsieur,
    Sur l’entame de mon partenaire dans un contrat à Sans Atout, mon adversaire de droite me demande comment nous entamons. Je lui réponds « 4ème meilleure » puisque c’est là notre système. Est-il en droit de me demander des explications sur l’entame de mon partenaire qui, par exemple aurait entamé du Roi (demande le déblocage) ou bien encore d’une petite carte qui, pour moi n’est pas la 4ème meilleure en application de la règle des onze. Bref ! d’une façon générale dois-je et que puis-je répondre ?
    Grand merci de vos conseils.

    • Cher ami bridgeur,
      Vous ne devez répondre que la dénomination de votre système, et c’est tout. Vous n’avez absolument pas à le développer, l’analyse de la carte d’entame étant votre problème (et le sien aussi, d’ailleurs), il n’a pas à connaître vos raisonnements ! Le déblocage sur le Roi est une tactique, et non une règle. Il ne fait pas partie, stricto sensu, du « système ». La règle des onze sert justement, au sein du système, à savoir si l’entame est réellement une 4ème meilleure ou non (« top of nothing », « tête de séquence », ou les fausses entames font partie intégrante de la « quatrième meilleure »).
      Par ailleurs, votre adversaire de droite est mort, si c’est votre partenaire qui entame. Ce joueur mort n’a donc rien à demander, n’étant pas le déclarant. C’est une faute de bridge, puisque sa question peut éventuellement influencer son partenaire, qui n’a rien demandé ! Ceci, en compétition, demanderait un arbitrage, qui lui serait très défavorable…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  12. Cher Monsieur,
    Nous avons eu une donne très excentrée à notre dernière compétition et le résultat a été catastrophique… Nous sommes 4ème série mais avec des connaissances et nous progressons….
    Ma main : ♠- ♥RV10532 ♦- ♣ARD9763. Celle de mon partenaire : ♠AD642 ♥D6 ♦RV43 ♣82. Mon raisonnement : main très excentrée, les adversaires doivent avoir les mêmes dans les autres couleurs. Je sais qu’en principe les bicolores (grâce à vos cours…) ne s’ouvrent jamais d’une enchère artificielle mais là en voyant l’excentricité de la main j’ai choisi l’ouverture forcing de manche 2♦.
    Cela a donné : 2♦-2♠-3♥-3♠ (mon partenaire s’est dit : « Elle a 24HL donc on va au chelem, nous avons tous les As… ») et nous avons fini à 6SA. Et puis grosse bêtise de ma part : j’ai dit 7♣ en me disant on perdra moins de levées. En réfléchissant, je n’oublierai jamais cette donne…
    Est-ce que l’ouverture de 2♦ est si mauvaise ?
    Quelles sont les erreurs ?

    • Chère amie bridgeuse,
      Je crois que vous avez bien cherché cette catastrophe. La main est rarissime (une main similaire est décrite dans un journal Le Bridgeur récent), partagée 0-6-0-7. Vous avez bien appris le cours, semble-t-il, et vous avez tout de même ouvert de 2♦. Est-ce par défi ? Il y a deux raisons péremptoires de ne pas le faire : 1°) Vous n’avez pas 15 points d’honneurs (raison impérative : pas de levée de défense), et 2°) Vous êtes justement bicolore (on ne peut pas l’être davantage !). Comment voulez-vous décrire votre main en partant aussi haut que 2♦. La première fois que vous mentionnez vos ♥, c’est au niveau de 3 ! Et où est passée la description de vos ♣ ?
      Une telle main est facilement décrite si vous l’ouvrez d’1♣ (rassurez-vous, un Passe général est impossible avec une telle répartition chez vous !). Sur la réponse normale d’1♠, vous dites 2♥, bicolore cher, votre partenaire dit 2♠ (devant un bicolore cher, on répète sa couleur seulement 5ème), vous dites 3♥, montrant un 6-5 forcing. Votre partenaire freine à 3SA, mais vous insistez à 5♥, proposition de chelem, montrant alors que vous avez forcément 6 cartes à ♥ et 7 cartes à ♣ (puisque vous avez ouvert d’1♣, plus long par conséquent que les ♥). Votre partenaire maintenant peut choisir entre 6♥ et 6♣ (6♥ est meilleur en tournoi par paires, mais 6♣ est plus sûr, et serait choisi en match par quatre).
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  13. Cher ami bridgeur,
    Alors là, j’avoue que je ne comprends rien à la question que vous posez, qui paraît remettre en cause toute la progression (pourtant simple) affichée dans les cours que vous avez lus… Le « balayage » des couleurs à la recherche d’un fit n’est jamais aussi compliqué que vous semblez (je crois) le décrire. Je ne peux donc pas répondre à une question qui ne se pose pas, et que je ne me suis jamais posée en 60 ans de bridge… Je crois que vous vous fabriquez des problèmes là où il n’y en a aucun !
    Bien cordialement vôtre,
    Olivier CHAILLEY

  14. Cher Monsieur,
    J’ouvre de 1♠ avec ♠AR1087 ♥R753 ♦1084 ♣A. Mon partenaire me répond 2♦ avec ♠V653 ♥AD ♦AR952 ♣95. Sur ma redemande à 2♥ il me propose le chelem par l’enchère de 3♠. Sur mon contrôle ♣ il pose le Blackwood à 4SA et je répond par 5♣ (3 ou 0 clés). Son enchère est alors 5♠. Je passe, comprenant qu’il refuse le petit chelem. Résultat 5♠+1.
    Mon partenaire, mécontent, me dira que ne sachant pas si j’avais 3 ou 0 clés, son enchère de 5♠ était une proposition soit de passer si j’avais zéro clé, soit de déclarer le chelem si j’en avais 3. Quel devait être son raisonnement ? Je vous remercie et vous souhaite d’heureuses fêtes.

    • Cher ami bridgeur,
      Votre partenaire a raison : votre main pouvait présenter 0 clé. Exemple : si vous aviez eu ♠D10874 ♥RV53 ♦DV ♣RD, vos enchères auraient été les mêmes, et votre partenaire devait évidemment refuser le petit chelem (il n’y aurait même pas 5♠…). Inversement, votre partenaire pouvait-il lui-même posséder 0 clés et poser le Blackwood ? S’il avait 0 clé, même le niveau de 5 serait en danger sans clé chez vous ! Vous n’auriez même pas réussi 4♠ ! Votre partenaire avait donc au moins une clé, et même le plus souvent deux (pour pouvoir réussir 5♠). De votre côté, avec vos trois clés, vous étiez certain qu’il y en avait quatre AU MOINS. Et ceci est suffisant pour demander le chelem, puisque le Blackwood ne sert qu’à savoir s’il n’y a pas DEUX clés dehors. Vous deviez donc effectivement rectifier à 6♠. Il faut à l’avenir retenir cette règle générale : Quand votre partenaire peut croire que vous avez 0 clé, mais que vous avez 3, vous devez toujours rectifier son enchère au niveau de 5 et demander le chelem.
      Bonne fêtes à vous, bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  15. Cher Monsieur,
    Recevez mes meilleurs vœux de santé et de paix, ainsi que tous mes remerciements pour ce que vous apportez à vos lecteurs. Je souhaiterais votre conseil :
    Comment réagir quand mon partenaire ouvre de 1SA en 1ère position et que l’adversaire intervient par 3♠ (sur une intervention au niveau de 2, j’utilise le Rubensohl) ?
    Merci d’avance.
    (mon niveau = 3ème série ♣, et je joue peu)

    • Cher ami bridgeur,
      Je vous adresse à mon tour mes meilleurs vœux, surtout au bridge, bien entendu.
      Le principe des barrages étant de vous barrer, vous êtes bien sûr gêné au maximum par cette enchère de 3♠ et il est possible que vous « payiez » le barrage. Cependant, il faut essayer de se défendre. Vous connaissez 15 à 17 points en face. Si votre jeu comporte ou 8 ou 9 points, vous êtes très nettement majoritaire en points, mais vous n’êtes pas certain d’une manche dans votre ligne. Vous ne devez évidemment pas laisser l’adversaire jouer impunément : c’est le domaine idéal du Contre (même sans arrêt Pique). Votre partenaire ne doit l’enlever qu’avec un arrêt Pique certain et une main maximale. Sinon, vous jouez 3♠ contrés.
      Si vous avez 9+ points et un bon arrêt ♠, déclarez 3SA, surtout si vous êtes rouge contre vert (une manche à 600 vaut plus que 2 de chute contrés à 500). Sans arrêt Pique, et sans couleur 6ème (ou 5ème très belle) que vous pourriez annoncer naturellement, contrez aussi, et votre partenaire décidera…
      Tout est, finalement, une question de jugement…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  16. Cher Monsieur,
    Je relève dans un excellent manuel de bridge de vos confrères experts les enchères suivantes : 1♠-3♠ suivi de 4♣-4♦ et, seconde redemande de l’ouvreur, 5♠. Il est écrit que ce 5♠ est une question au contrôle ♥. Je raisonne de la façon suivante : si le répondant avait les contrôles ♦ et ♥, n’aurait-il pas posé le Blackwood et donc pris le capitanat : annoncer le contrôle ♦ sous entend à mes yeux qu’il laisse le capitanat à l’ouvreur et le soin de dire 4SA avec contrôle ♥, ou de clore à 4♠ sans ce contrôle. Où est mon erreur ?

  17. Cher Monsieur,
    Voici la donne qui me fait réfléchir sur les barrages. Je suis en Sud. Voici les mains Nord-Sud :
    ♠V7 ♥D1098762 ♦DV7 ♣3
    ♠ARD ♥- ♦R109832 ♣ARD6
    Mon partenaire Nord ouvre de 3♥, je lui réponds 4♦ et il termine à 4♥ (chuté) me reprochant de ne pas avoir dit 3SA. Je lui ai envoyé vos fiches sur les réponses aux ouvertures de barrage :pour dire 3SA il faut au moins 2 cartes dans sa couleur pour aller chercher ses cartes ! Mais s’il avait passé, il y avait un chelem à ♦ ! Comment le trouver ?
    J’ai relu les conditions pour ouvrir d’un barrage au niveau de 3. Une main de 5 levées et pas plus d’une levée de défense. C’est quoi ? ARD dans une autre couleur ? Avant j’aimais bien cette enchère qui rendait la vie difficile aux adversaires, mais depuis cette donne j’hésite beaucoup !
    En vous remerciant pour vos bons conseils!
    Bien amicalement
    Sophie, 3°pr

    • Chère amie bridgeuse,
      Quel pataquès, alors qu’il y a 6♦ « à pousser les cartes » ! Vote partenaire Nord n’aurait jamais dû ouvrir de 3♥ ! Une main pareille ne s’ouvre pas en barrage, sauf en 3ème position. Pourquoi ? Parce que c’est le meilleur moyen de barrer… son partenaire ! Et le barrage, normalement, sert plutôt à barrer les adversaires. Quand on veut ouvrir en barrage en premier ou en second, il doit impérativement être descriptif, pour que le partenaire connaisse tout votre jeu tout de suite. La couleur doit être belle (SEF), ce qui n’est pas le cas ici ! A la rigueur, avec ♥DV10xxxx (deux perdantes), mais pas avec D10xxxxx. Bien sûr, en troisième, pas de problème pour ouvrir de 3♥, puisque l’ouvreur (ou l’intervenant) sait qu’il n’y a pas l’ouverture en face. Ici, vous auriez ouvert d’1♦ (attention : 1♦ seulement, dans l’idée d’annoncer un bicolore à saut). Sur la réponse d’1♥, vous sautez à 3♣ (21+HL) et vous entendez maintenant 3♦ ou 3♥. Sur 3♥, vous répéteriez vos ♦ aux niveau de 4♦, indiquant une main 6-4, puis sur 5♦ en réponse vous rajoutez le 6ème (il n’y a manifestement qu’une seule perdante). Si on vous dit 3♦, annoncez 3♠ (contrôle), réponse 4♣ (contrôle), et soit vous concluez à 6♦, soit vous pensez à 7♦ (s’il y avait ♦ADx en face) et, de façon un peu téméraire, vous faites un Blackwood d’exclusion à 5♥. Attention : pas de Blackwood à 4SA avec une chicane ! Dans tous les cas, vous aboutissez sans aucun problème à 6♦.
      Mais tout de même, lorsqu’après son ouverture de 3♥ Nord répète ses ♥ (4♥) sur votre réponse forcing de 4♦, comment avez-vous pu passer ? Vous savez qu’il a sept cartes à ♥, et qu’il n’a pas 4 cartes à ♠. Il a donc au moins 3 cartes mineures, et donc un fit probable dans vos couleurs ! Vous pouviez au moins dire 5♣ pour lui laisser le choix, ou mieux 4SA, qui aurait décrit une main 6-4 ♦-♣. Vous auriez au moins joué 5♦, ce qui aurait été un moindre mal. Evidemment, avec une chicane ♥ dans la couleur de votre partenaire, 3SA n’est même pas coté (comment iriez-vous chercher ses ♥, qui du coup, ne servent plus à rien ?). Bien sûr, ici, cela gagnera, mais cela ne change rien (mettez la ♠D à la place de la ♦D chez votre partenaire, et 3SA chutent irrémédiablement), car on ne peut pas, au bridge, jouer la politique du résultat. Alors, au total, vos torts sont un peu partagés : 70% pour votre partenaire, mais peut-être 30% de torts chez vous…
      Bien cordialement vôtre,
      Olivier CHAILLEY

  18. Cher Monsieur,
    Voici la donne que nous avons jouée hier. Nos jeux :
    ♠A92 ♥A2 ♦D752 ♣AV83 (ma partenaire)
    ♠5 ♥109764 ♦ARV1094 ♣2 (moi). Nos enchères dans le silence adverse :
    1SA-3♣
    3♦-3♥ (singleton ♠)
    3SA-passe
    Pour une mauvaise note, car il y a 6♦. Pouvez-vous nous conseiller sur les enchères ? D’autres tables ont commencé par le Texas ♥…
    En vous remerciant. Restez au frais !
    Bien amicalement,
    Sophie (2ème ♣…)

    • Chère amie bridgeuse,
      En règle générale, efforcez-vous de ne pas jouer Sans-Atout avec un 6-5-1-1, surtout avec 8H et 15-17 points HLD (vous êtes forcément fittées dans une de vos deux couleurs). J’aurai commencé ici par un Texas ♥ (2♦), car si j’entends 3♥, la cause est entendue, on va au chelem à ♥. Et surtout, après la réponse de 2♥, la plus probable, vous pouvez répéter vos ♦ : sur 2♥, vous direz bien sûr 3♦. Vous entendrez probablement 3SA, indiquant l’absence de fit ♥, et donc au-moins 3 cartes à ♦ chez l’ouvreur, avec en plus des arrêts ♠ et ♣. Vous dites 4♦, bicolore forcing, répétant vos ♦, refus de Sans-Atout et proposition de chelem. Votre partenaire ouvreur dira 4♥, premier contrôle agréant la couleur ♦. Ensuite, Blackwood (vous connaissez tous les contrôles) et chelem. Et si la réponse au Blackwood était 5♣ ou 5♦, vous pouvez vous arrêter en disant 5♦ ou en passant. Donc, aucun risque…
      Ce n’était pas une bonne idée, avec un tel bicolore, de jouer sur la théorie du singleton. Si l’ouvreur avait eu 3 cartes à ♥, comment auriez-vous pu trouver le fit (main de l’ouvreur : A92 ♥A52 ♦D72 ♣AV83) ? Ici, le bon contrat aurait été 4♥ (et non 3SA, même si vous avez 9 levées de tête : qui garantit que vous avez les 4 As ?).
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  19. Cher Monsieur Chailley,
    A propos de l’ouverture de 2 faible, il me semble que dans la page 2♠-? du dictionnaire des enchères (silence adverse), les couleurs ♥ et ♠ sont interverties à partir de la réponse 4♥, ou alors quelque chose m’a échappé…
    Ce qui ne retire rien à l’extraordinaire qualité pédagogique de votre site. Encore merci !

    • Cher ami bridgeur,
      Vous avez parfaitement raison, l’erreur était due aux aléas du copié-collé ! J’ai donc corrigé la fiche, tout en vérifiant sa conformité avec le SEF 2018…
      Merci de votre vigilance !
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY
      PS : Attention de faire vos commentaires sur une case « vierge » et non après la réponse à une autre question. Ainsi, votre question apparaît comme une réponse à un commentaire du 23 août 2018 !

  20. Cher Monsieur,
    J’ai joué aujourd’hui un contrat de 6♦ fait, mais nos enchères ne sont pas très « catholiques » ! Pourriez-vous, s’il vous plaît, me dire comment annoncer ce contrat correctement ? Voici les mains :
    Nord : ♠D64 ♥- ♦AD742 ♣ADV103
    Sud ♠AR8 ♥R92 ♦RV963 ♣54
    N – S
    1♦ – 2♣
    3♣ – 3SA
    4SA – 6♦
    Merci d’avance pour votre retour.

    • Cher ami bridgeur,
      Bravo pour votre rétablissement dans vos enchères en effet un peu bancales ! Le début de votre séquence est incontestable : la réponse de 2♣ de Sud est probablement la meilleure, le fit à ♦ étant trop beau pour un soutien direct et un saut en majeure étant impossible. De plus, vous ne jouez pas le SMI (soutien mineur inversé), qui n’est pas SEF. La redemande de l’ouvreur à 3♣ est évidente, mais a été mal interprétée par Sud. En effet, 3♣ est FORCING DE MANCHE, dans une main illimitée (car un bicolore franc s’ouvre toujours au niveau de 1, même avec 22 points d’honneurs), et surtout montre une main irrégulière au minimum 5431, 5521, ou 5530, à l’extrême 6610, ici 3-0-5-5.
      On a donc largement le temps de se décrire et notamment de donner (tout de même, c’est ici une priorité !) le FIT à ♦ (et surtout pas 3SA, avec un ♥R « en l’air », peut-être en face d’une chicane !). Vous avez peut-être cru que Nord pouvait vous laisser tomber sur 3♦, mais pas du tout, puisque 3♣ est forcing de manche. 3♦ dit exactement : « partenaire, j’ai différé le fit ♦ par 2♣ pour être forcing, mais c’est ♦ notre couleur ». Sud, qui n’a pas encore limité du tout sa main, est bien sûr ici le capitaine. 3SA en NORD deviendrait maintenant freinateur, non forcing, pour les jouer éventuellement (arrêt à ♥ et à ♠).
      Mais dans le cas présent vous entendez évidemment 4♣, indiquant un franc bicolore 5-5 (plus rarement 5-4) AVEC un contrôle ♣ (4♠ aurait signifié un contrôle ♠). Vous confirmez 4♦ (toujours forcing), et entendez 4♥, contrôle (évidemment par une courte ou un As). Vous pouvez poser le Blackwood à 4SA (votre partenaire ne pourrait pas, lui, le faire, ayant une chicane). La réponse de 5SA vous indique 2 clés (ou 4 clés…) et une chicane supposée utile. Que cette chicane soit à ♠ ou à ♥, peu importe, 6♦ deviennent évidents. Voici donc ma séquence :
      N – S
      1♦ – 2♣
      3♣ – 3♦ (forcing)
      4♣ – 4♦ (4♣ encore forcing, sans contrôle ♠ : Nord aurait dit 3♠)
      4♥ – 4SA (4♥ = contrôle ♥ de Nord, 4SA Blackwood à l’atout ♦)
      5SA – 6♦ (5SA = Nord a 2 clés et une chicane utile)
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY
      PS : Vous pouvez trouver les premières enchères de la séquence dans le Dictionnaire des enchères (silence adverse), dans la fiche 1♦-2♣-3♣-?.

      • Cher Monsieur Chailley,
        Merci encore de votre réponse détaillée et précise. J’en suis très reconnaissante.
        J’ai un problème avec les contrôles. 1/ Est-ce qu’ils commencent au niveau de 3 en contrat Majeur et au niveau de 4 en contrat Mineur ? 2/ Au lieu de 4♣, j’aurais dit d’abord 4♥ pour annoncer dans l’ordre mon contrôle à ♥ ? J’ai du mal à comprendre l’ordre dans lequel on annonce ses contrôles (qu’ils soient un Honneur ou un singleton ou une chicane)?
        Cordialement,
        Fanny

        • Chère amie bridgeuse,
          La réponse est dans les cours sur les contrôles , qu’il faut apprendre soigneusement, par exemple « Les enchères de contrôle ». Il y a bien des exemples dans les cours sur les chelems.
          Ceci dit, ce que vous pouvez retenir facilement, c’est qu’il n’y a pas de contrôle avant 3♠ (et même 4♣ si le fit est mineur). Attention, à votre niveau, retenez aussi que l’on dit TOUJOURS le contrôle le plus économique, et que le fait de sauter un contrôle nie son existence… Des systèmes plus sophistiqués existent et certains joueurs vous diront que ce que je viens de vous annoncer n’est pas vrai. Tant que vous n’êtes pas en 1ère série, ne les écoutez pas ! Vous vous en sortirez très bien dans 99% des cas…
          Bien cordialement,
          Olivier CHAILLEY

  21. Cher Monsieur Chailley,
    J’ai une question sur le bicolore 5-5 chelemisant après une ouverture 1SA du partenaire. Exemple :
    Main de Nord ♠V753 ♥A3 ♦AD108 ♣RDV
    Main de Sud ♠ARD98 ♥RD1087 ♦3 ♣75
    Sud dit 2♥ puis 3♥, et on aboutit à 6♠.
    Les enchères sont les suivantes :
    N — S
    1SA– 2♥
    2♠ – 3♥
    3♠ – 4♦
    4SA– 5♦
    6♠
    Le 4♦ de S est un contrôle à ♦ (pas de contrôle à ♣). L’atout agréé est ♠. Sur le Blackwood, S devrait répondre 5♠ (2 clés avec la Dame d’atout, ♠AR + ♠D) et non 5♦ ?

    • Cher ami bridgeur,
      Vous avez évidemment raison. Il fallait dire 5♠ sur le Blackwood. Petite remarque : Nord possède 17 points et 4 atouts. Sur la réponse de 2♥, il aurait par conséquent dû sauter directement à 3♠, et Sud n’aurait pas eu l’occasion de mentionner son bicolore majeur ! Les enchères auraient donc été :
      N — S –
      1SA– 2♥
      3♠ – 3SA (3SA= demande de contrôle ♣)
      4♣ – 4SA (le Blackwood est ici meilleur, dans les mains du capitaine)
      5♥ – 6♠
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  22. Cher Monsieur
    J’ouvre de 1♥ avec une très belle main de 18HL. Mon partenaire me répond 4♣, Splinter qui montre un fit 4ème force 13-15HLD et singleton ♣. Ma main réévaluée à 20HLD m’autorise à envisager le chelem (♠RV ♥ARVxx ♦Vx ♣Axxx). Ne contrôlant pas les ♦, pouvais-je déclarer le contrôle ♠ et donc dépasser le palier de la manche à ♥ ? Je vous remercie de vos conseils

    • Cher ami bridgeur,
      Une enchère existe qui venait immédiatement à votre secours, ce que l’on appelle en compétition une interrogative. Voici le texte que l’on trouve dans l’Index-Dictionnaire à la rubrique « interrogative » : Dans la recherche d’un chelem à la couleur, […] l’interrogative se fait le plus souvent par un saut (ou sans saut, mais en franchissant délibérément la manche) dans une couleur « incongrue » et indique alors l’existence de deux perdantes dans la couleur. Si le partenaire a également deux perdantes, il conclut au niveau de 5. Avec une seule perdante au contraire, il annonce le chelem ». On peut aussi se mettre d’accord avec son partenaire sur une réponse par paliers : 1er palier, pas de contrôle ; 2ème palier, contrôle du 2ème tour (Roi ou singleton) ;·3ème palier, contrôle du 1er tour (As ou chicane).
      Utilisez les interrogatives lorsque votre problème se situe dans une seule couleur, comme ici. Ce peut être après une ouverture de barrage, un soutien direct à la manche, après un splinter, etc… Ici, par exemple, après la séquence 1♥-4♣, 4♦ serait un contrôle en vue d’un Blackwood, 4♠ est aussi un contrôle indiquant un désir de chelem avec un contrôle manquant (forcément ♦). Mais dans le cas présent, avec les points nécessaires pour le chelem, vous voyez que votre seul problème est votre doubleton ♦. La meilleure enchère est donc 5♦ (enchère dépassant délibérément la manche, ici avec saut). Si votre partenaire a déjà entendu parler des interrogatives, il ne peut guère se tromper sur la signification de cette enchère. Sa réponse à 5♥ nierait tout contrôle et on s’arrête là. 5♠ indiquerait un contrôle en second (2ème palier) et 5SA (3ème palier) un contrôle du premier tour.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

      • Cher Monsieur Chailley,
        Dans ce contexte, j’interpréterais l’enchère de 5♦ comme un Blackwood d’exclusion mais je peux bien entendu me tromper.
        Bien cordialement,
        Jean Bréfort

        • Cher ami bridgeur,
          Non, vous ne vous trompez pas. Il est certain que les « interrogatives » sont plutôt réservées en réponse aux enchères de barrage, ce qui n’est pas le cas ici. Comme quoi, le bridge est une question de travail avec son partenaire !
          Je vois que vous êtes toujours aussi vigilant !
          Bien cordialement,
          Olivier CHAILLEY

  23. Cher Monsieur Chailley,
    Fidèle et assidu lecteur de vos passionnantes fiches, je suis en train d’étudier le Stayman faible dit « misère dorée ». Je reprends les termes de votre fiche car j’aimerais une petite précision sur l’expression jackpot (4♥). Principe : se joue avec 5 cartes dans une majeure et 8-9HL exactement. Avec 5 cartes dans une majeure et 8-9HL, vous avez une main « limite ». Principe : Avec 5 cartes à ♥/♠ et 8-9HL, on fait un Stayman et on nomme sa majeure au niveau de 2 : 2♥ ou 2♠. Sur la réponse de l’ouvreur à 2♥, si votre couleur 5ème est ♥ : jackpot (4♥) ; sinon dites 2♠.
    Les autres développements sur les réponses de 2♥/♠ : Le soutien au niveau de 3 est non forcing : Il s’agit d’enchères « limites ». L’ouvreur minimum passe ; maximum : 4♥/♠. Principe : Après une réponse de 2♥/♠ au Stayman, les mains « limites » se disent 3♥/3♠. Exemple : 1SA-2♣-2♥-3♥. N’aurait il pas fallu inscrire : jackpot (3♥) ?
    Cordialement
    Yves Fortrie 4NVL

    • Cher ami bridgeur,
      Rappel : un jackpot est une heureuse surprise, espérée mais inattendue. Sans doute n’avez-vous pas compris POURQUOI on ne fait pas de Texas avec 8-9HL, mais qu’on « triche » en faisant un FAUX Stayman. La raison : parce qu’on ne saurait pas quoi faire après une transformation simple du Texas : 1SA-2♦-2♥ (enchère obligatoire). Que faire avec vos 5 cartes à ♥ qui n’ont peut-être pas de fit et 7-8H ? Dire 3♥ ou 2SA qui chutent si l’ouvreur est minimum ? Rater une manche s’il est fitté par 3 cartes et maximum ? La « misère dorée » est une technique (que j’ai intégré à la 3ème série car c’est difficile pour un joueur de 4ème série) qui permet de s’en sortir au mieux. L’ouvreur CROIT que vous n’avez que 4 cartes en majeure (obligatoire pour un Stayman) et répond normalement 2♦ avec 2 ou 3 cartes dans votre majeure. Maintenant, au 2ème tour, vous lui REVELEZ que vous avez « triché » avec une misère dorée et que vous avez en fait 5 cartes et non 4, en disant 2♥/♠, seule façon de rester à un niveau de jeu jouable s’il est minimum.
      Si l’ouvreur vous répond 2 DANS VOTRE MAJEURE (rare), vous connaissez maintenant un fit 9ème qui est une très heureuse surprise (= jackpot), car votre jeu est revalorisé d’au moins 3 points (le 9ème atout et votre doubleton) et vous avez MAINTENANT 11+HLD et non plus 8-9HL. On peut donc MAINTENANT aller à la manche même si l’ouvreur est minimum…
      Le paragraphe suivant (mains limites) concerne les Stayman NORMAUX (= sans triche) qui n’ont que 4 cartes dans la majeure (cas général et obligatoire). Il ne peut donc y avoir de revalorisation inespérée, et donc pas de jackpot. Je crois que vous avez laissé déteindre le Stayman faible sur le paragraphe suivant qui ne le concernait plus. Ici, vous devez faire une simple proposition banale, ce n’est plus une subtile manœuvre pour ne pas monter trop haut.
      Remarque : les joueurs de club jouent très rarement la « misère dorée » car la plupart ne connaissent pas cette notion (souvent, ils croient qu’il faut avoir l’autre majeure 4ème, par exemple). Alors, ne vous étonnez pas, si vous vous trompez, de vous faire « attraper » par votre partenaire plus ignorant que vous !
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY
      PS : Que signifie votre classement 4NVL ?

      • Merci pour votre réponse.
        Grace à vos explications, je comprends mieux votre fiche.

        4NVL = 4ème série nouveau licencié Indice de Valeur = 20
        Tout en bas de l’échelle, mais il y a un début à tout.
        Et grâce à vous, je n’en resterai pas là. 🙂

        Merci encore
        Y. Fortrie

  24. Cher Monsieur,
    Hier j’ai eu une donne qui m’a laissée perplexe quant aux choix de mes enchères : ♠AR ♥AR103 ♦R8 ♣RD1085 – J’avais le choix entre un bicolore cher ou une ouverture de 2♣ (mon professeur m’a parlé de l’ouverture de 2♣ pour une main bicolore de 22H dixit le SEF). J’ai souvent entendu parler de ne jamais ouvrir un bicolore d’un 2 fort ! (Levy).
    Donc j’ai ouvert d’1♣ suivi de 2♥ après la réponse de mon partenaire à 1SA. Mais après j’ai du jouer 2♥ (sans fit) quand les autres tables avaient ouvert d’un 2♣ et ont terminé à 3SA réalisable. Le résultat a été 0%. …. Je me tourne vers vous pour des conseils avisés comme vous savez nous les donner !
    La main de mon partenaire : ♠V82 ♥DV5♦ V754 ♣643
    Cordialement,
    Sophie

    • Chère amie bridgeuse,
      Vous avez 23HL. Vos principes sont excellents, on n’ouvre pas un bicolore de 2♣. Le bridge, cependant, est une affaire de jugement. Votre idée, ici, est qu’avec une majeure 4ème, une mineure 5ème et des points nombreux ailleurs (♠AR et ♦R), on se tournera (anticipation) probablement vers SA, surtout que vous avez un ♦R à protéger à l’entame. C’est donc vous qui devez jouer SA. D’autre part, on admet que les mains fortes semi-régulières dont les deux doubletons sont protégés par au moins des Dames peuvent être ouvertes à SA. Ici, la séquence pourrait être donc 2♣-2♦-2SA et se terminer à 3SA.
      Vous avez choisi d’ouvrir d’1♣, ce qui n’est pas du tout une faute (avec 23HL, le risque est évidemment le passe général…). Mais la suite me surprend vraiment ! Aujourd’hui, le SEF dit bien que jusqu’à 5HL, on PASSE. Votre partenaire aurait donc dû PASSER. Il a choisi de parler, tant mieux pour vous dans le cas présent. Mais alors, l’enchère de 2♥ (bicolore cher « impossible » sur 1SA) est 100% forcing, avec un jeu de 18 à 23HL. Comment a-t-il pu se taire, surtout sans fit ? Si vous aviez entendu 2SA (réponse normale), vous auriez mis le 3ème, évidemment.
      Conclusion : votre main est effectivement bicolore, mais elle est aussi « semi-régulière », alors pensez-y dans l’avenir…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY
      PS : Jai supprimé votre premier message, qui présentait une main de 12 cartes, ainsi que la rectification que demandait donc un autre lecteur.

    • Chère amie bridgeuse,
      Vous avez 23HL. Vos principes sont excellents, on n’ouvre pas un bicolore de 2♣. Le bridge, cependant, est une affaire de jugement. Votre idée, ici, est qu’avec une majeure 4ème, une mineure 5ème et des points nombreux ailleurs (♠AR et ♦R), on se tournera (anticipation) probablement vers SA, surtout que vous avez un ♦R à protéger à l’entame. C’est donc vous qui devez jouer SA. D’autre part, on admet que les mains fortes semi-régulières dont les deux doubletons sont protégés par au moins des Dames peuvent être ouvertes à SA. Ici, la séquence pourrait être donc 2♣-2♦-2SA et se terminer à 3SA.
      Vous avez choisi d’ouvrir d’1♣, ce qui n’est pas du tout une faute (avec 23HL, le risque est évidemment le passe général…). Mais la suite me surprend vraiment ! Aujourd’hui, le SEF dit bien que jusqu’à 5HL, on PASSE. Votre partenaire aurait donc dû PASSER. Il a choisi de parler, tant mieux pour vous dans le cas présent. Mais alors, l’enchère de 2♥ (bicolore cher « impossible » sur 1SA) est 100% forcing, avec un jeu de 18 à 23HL. Comment a-t-il pu se taire, surtout sans fit ? Si vous aviez entendu 2SA (réponse normale), vous auriez mis le 3ème, évidemment.
      Conclusion : votre main est effectivement bicolore, mais elle est aussi « semi-régulière », alors pensez-y dans l’avenir…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY
      PS : Jai supprimé votre premier message, qui présentait une main de 12 cartes, ainsi que la rectification que demandait donc un autre lecteur (Jean Bréfort).

  25. Cher Monsieur Chailley
    La situation sanitaire nous pousse à jouer sur Internet et à rencontrer d’autres partenaires avec qui il est difficile de voir toutes nos enchères et de nous mettre d’accord avant le tournoi et parfois après… Mais dans un sens cela a du bon car nous jouons plus souvent et nous rencontrons de charmants partenaires, le plus souvent, et on fait le tour de la France entre la matinée et l’après midi !
    Aujourd’hui les mains étaient :
    N :♠ARV53 ♥AD105 ♦- ♣AR32
    S : ♠1096 ♥2 ♦ARD975 ♣865
    Les enchères : 2♣-2♦-3SA
    En Sud, j’ai passé en pensant qu’il avait un unicolore comportant une seule perdante. Depuis ma dernière question, à laquelle vous avez répondu avec précision et je vous en remercie, je sais que l’on peut ouvrir de 2♣ avec un bicolore fort, mais là je me suis dit qu’il aurait annoncé ses couleurs comme ceci par exemple :
    2♣-2♦
    2♠-3♦
    3♠-4♠ ou plus vu ma main ….
    Quelles auraient été les bonnes enchères? Pour ma part, à sa place, j’aurais fait un bicolore à saut pour bien montrer ma main. Nous n’avons pas su nous mettre d’accord… Mais comme j’aime bien les conseils et les vôtres en particulier, j’attends votre réponse avec impatience.
    Merci d’avance
    Sophie

    • Chère amie bridgeuse,
      Bien entendu, il fallait jouer 6♠ dans cette donne, que vous gagnerez souvent (si vous avez l’entame atout, tant mieux, et sinon, il suffit de couper 2 ♥ au mort, en espérant les atouts 3-2 et les ♦ 4-3. J’avoue que j’ai eu du mal à démêler vos enchères.
      1°) Que veut dire la séquence 2♣-2♦-3SA ? Autrefois, pour Michel Bessis, dans les années 2000, 3SA était un « super-3SA » indiquant une couleur 7ème affranchie (pourquoi parlez-vous d’une perdante ?), trop fort pour l’ouverture de 3SA, avec des arrêts un peu partout. Aujourd’hui, SEF 2018 (p. 34), cette séquence indique un bicolore 5♠-5♥ de trois perdantes (c’est ce qu’a voulu exprimer, je pense, votre partenaire). Etiez-vous d’accord sur sa signification ? Non, évidemment, et dans ce cas, il NE FAUT PAS employer des conventions que son partenaire risque de ne pas connaître (ou auxquelles il peut donner un autre sens).
      2°) La main de Nord correspond-elle à la définition de cette séquence 2♣-2♦-3SA ? NON. Il y a bien trois perdantes seulement, mais ce n’est pas un 5-5 majeur. Ce n’est même pas un bicolore, car c’est un tricolore ! Imaginez que votre main ait été aussi laide que ♠D7 ♥R94 ♦82 ♣D108654, et vous avez 7♣ sans même réfléchir, avec seulement 7 points d’honneurs dans votre main… Il faut donc impérativement tenter, en Nord, d’annoncer les TROIS couleurs du tricolore, d’autant qu’on a de l’espace, puisqu’on est fort. Mais pour cela, il faut commencer au niveau de 1, bien entendu, comme vous le faites d’ailleurs remarquer. L’ouverture obligatoire est ici 1♠ (les chances que tout le monde passe sont infimes, étant donné la distribution).
      3°) Vous remarquerez que vos points, très beaux à ♦, ne rapportent « que » trois levées, alors que si en face il n’y avait pas de chicane, mais deux petites cartes par exemple, vous feriez le plus souvent 5 ou 6 levées avec la couleur. Une chicane en face d’une couleur forte est TOUJOURS un problème, et il faut dévaluer son jeu fortement. C’est même pourquoi on ne compte plus jamais les chicanes comme points D à l’ouverture, et même plus tard, fittés, si l’on sait qu’elle est en face de points perdus…
      4°) Ma séquence :
      1♠-2♦ (vous avez 13HLD à ♠ et vous pouvez donc différer votre soutien)
      3♣-3♠
      6♠-fin :
      3♣ = 18 (voire 17) à 23HL, bicolore cher, en annonçant la moins chère avec un 4♥-4♣, vous mettant dans la zone POSSIBLE du chelem. Nord attend éventuellement du ♥ de la part du partenaire, en 4ème couleur, mais il entend avec plaisir 3♠, fit différé. Pas la peine d’hésiter : 25 points HLD (en fait 22HLD, car on ne doit pas compter la chicane…) en face de 12 au minimum = au moins 34HLD… N’oubliez pas que l’enchère de 2♦ sur 1♠ est une très mauvaise nouvelle (si vous aviez fait un Blackwood, Nord ne doit surtout pas annoncer sa chicane, qui n’est pas une « chicane utile »)…
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

Répondre à Redslob Sophie Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.