Les enchères propositionnelles (2)

Dans le dernier article, nous avions évoqué les enchères propositionnelles simples, qui emploient les enchères inutiles pour demander au partenaire un NIVEAU d’enchères.
Il existe de nombreuses façons d’interroger votre partenaire et de le lui demander de décider à votre place, parce que vous n’avez pas assez de renseignements pour décider.
Je voudrais seulement évoquer une autre situation : cette fois, vous connaissez le niveau d’enchères à atteindre, parce que vous savez posséder 27 points dans la ligne, par exemple. Mais vous ne savez pas encore s’il existe un FIT de 8 cartes ou plus.
Main 2Il faut donc pouvoir être sûr d’atteindre le niveau de contrat (ici la manche), mais vous ne pouvez pas décider, entre 3SA et 4♠, dans notre exemple (figure). L’ouverture de votre partenaire a été 1SA et vous avez 5 cartes à Pique avec 10 points d’honneurs. Vous devez donc absolument imposer la manche d’une façon ou d’une autre, mais vous ne savez pas s’il y a un fit, car l’ouvreur peut ne posséder que 2 cartes à Pique (d’après les enchères, il en a 2, 3 ou 4, jamais 1 ou 5 : cf. l’ouverture de 1SA). S’il en a 3 ou 4, pas de problème, vous jouerez à Pique. Mais s’il n’en a que 2, il faudra jouer 3SA. Vous ne pouvez donc pas conclure à 4♠. Que faire ? Vous savez qu’une enchère à la couleur au niveau de 2 est un arrêt absolu (débutants). Avec 5 cartes dans une couleur, on préfère jouer 2 dans la couleur, qui est moins voué à l’échec que 1SA, surtout si vous avez un jeu faible. Avec la main ci-dessus et l’As de Trèfle en moins, vous diriez 2♠ (arrêt). Avec la même répartition et 0 point d’honneurs, vous diriez encore plus 2♠, car si 2♠ est déjà difficile, 1SA devient infaisable… Il faut donc enchérir plus haut, mais attention : vous ne devez pas dépasser l’enchère de 3SA, qui est peut-être le contrat final. La solution : dites 3♠, enchère à saut qui dit exactement : « Partenaire, j’ai une main suffisante pour jouer la manche (9 à 15 points), mais je n’ai que 5 cartes à Pique. Choisis ta manche : 3SA si tu as 2 cartes à Pique, ou 4♠ avec 3 ou 4 cartes ».
Deux remarques intéressantes : 1°) Evidemment, avec une 6ème carte à Pique, étant certain du fit 8ème, vous auriez conclu directement à 4♠ (arrêt absolu des enchères) au lieu de faire une proposition.
2°) Votre enchère de 3♠ ressemble fort à l’enchère propositionnelle que nous avions vu dans l’article précédent, mais il n’en est rien. En effet, dans cette séquence, votre partenaire n’a pas le droit de passer. On dit que l’enchère de 3♠ est FORCING.

Résumons : – après la séquence 1♠ – 2♠ – ?, 3♠ (enchère sans saut de palier) est une proposition de manche, non forcing, sur laquelle le répondant minimum peut passer ou conclure à la manche.
– Après la séquence 1SA – 3♠ – ? (enchère avec saut sur 1SA), l’ouvreur ne peut pas passer (l’enchère de 3♠ est forcing) car il s’agit ici d’une recherche de fit avant de conclure. Il n’a le choix qu’entre 3SA et 4♠.

Version imprimable de cet article : cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.