L’évaluation des mains (1)

Ma longue expérience du bridge en club m’a permis de repérer de gros défauts chez de très nombreux joueurs, même quelquefois déjà bien classés. Il me paraît donc à propos de revenir sur quelques principes qui ont été très bien énoncés par l’Université du Bridge, et qui sont rappelés dans le SEF (Système d’Enseignement Français).
On ne peut pas annoncer correctement si l’on n’analyse pas sa main parfaitement, d’abord avant d’ouvrir ou de répondre, bien sûr, mais aussi tout au long des enchères. Une main presque nulle Main 1peut devenir magnifique en défense,  par exemple. Regardez la main ci-contre, qui à première vue semble horrible. On peut dès le premier coup d’oeil se dire : 1°) Je n’ai que 4 points d’honneurs. Déduction : A eux trois, les autres ont 36 points d’honneurs. Donc, un, deux ou même les trois ont l’ouverture ! Écoutons attentivement les enchères…  2°) Tiens, les adversaires aboutissent à l’enchère de 4♥ ! Je connais 8 atouts Cœur chez eux, mon partenaire a donc une chicane à Cœur ! Mon jeu devient bigrement intéressant, car les adversaires auront bien du mal à “faire tomber les atouts” et/ou à m’empêcher de couper les Carreaux ! 3°) Autre exemple : cette fois c’est mon partenaire qui annonce les Cœurs : nous avons donc un formidable fit. Dois-je revaloriser ma main ? Evidemment ! 4°) Exemple a contrario : mon partenaire annonce les Carreaux. Cette fois, nous avons au contraire un horrible misfit ! Dois-je lui proposer mes Cœurs, ou est-ce trop risqué ? Réponse dans les cours…

La première étape, et la plus souvent oubliée (!) est de décrire la répartition  de sa main et donc de la classer dans une des catégories suivantes :
– Main régulière (permettant de nommer Sans-Atout,) : 4-3-3-3, 4-4-3-2 ou 5-3-3-2.
– Main unicolore, avec une couleur au moins 6ème et pas de couleur 4ème. Ex. : 6-3-3-1.
– Les mains bicolores comportent une couleur au moins 5ème et une autre au moins 4ème :
 5-4-2-2, 5-4-3-1, 5-5-2-1, 5-5-3-0, 6-5-1-1, etc.
– Main tricolore : deux répartitions seulement : 4-4-4-1 et 5-4-4-0. Il faut le plus souvent traiter ces mains comme des mains bicolores.
Faites très attention à ces répartitions, que vous devez garder en tête jusqu’à la fin de la donne : elles conditionnent toute la suite des enchères. La main de l’exemple, par exemple, est bien bicolore : elle comporte en effet 5 cartes à Coeur et 4 à Trèfle.

J’insiste, car combien de fois, en un seul tournoi de 28 donnes, voit-on ouvrir d’1SA avec une répartition 5-4-3-1, qui contrindique formellement cette ouverture, ou bien des séquences d’enchères où on aurait pu annoncer son bicolore mais où on ne l’a pas fait, laissant ainsi échapper un fit gagnant ?

L’ouverture peut et doit être très précise, et le SEF couvre tous les cas…

La suite au prochain numéro… Nous verrons comment on évalue sa main en points d’évaluation.

Version imprimable de cet article : cliquez ici.

5 commentaires sur “L’évaluation des mains (1)

  1. Monsieur,
    Vous indiquez dans un de vos PDF (“L’évaluation des mains (2)”) que la littérature ancienne parle encore de points DH et que les points S ont disparu. Or, je trouve encore cette façon de compter dans “L’as de trèfle” et d’autres ouvrages encore récents (tels la dernière “Majeure cinquième” de Michel Lebel).
    Qu’en est-il donc de cette méthode d’évaluation ? Concorde-t-elle avec le SEF et peut-on indépendamment choisir l’une ou l’autre ? J’avoue être régulièrement perdu lorsque je lis des articles parlant en DH.
    Merci de m’éclairer et encore merci pour vos articles toujours aussi pertinents.
    Pierre (4e carreau).

    • Cher ami bridgeur, la tendance de l’Université du Bridge, responsable du SEF, est de compter MAINTENANT en HLD. Certains auteurs, dont Michel Lebel, ont du mal à se défaire des anciennes évaluations, et continuent de parler en DH (et S). Cela rend les choses un peu confuses pour les débutants. Il faut considérer que nous sommes en période de transition… De toute façon, cela ne changera pas grand-chose à votre évolution bridgeuse. Comptez plutôt en HLD si vous voulez être (comme moi) en conformité avec le SEF (que je vous recommande de posséder, car c’est la base : 10€). Cordialement, Olivier CHAILLEY

  2. Cher Monsieur,
    Nous avons étudié un cas dans mon club et je n’arrive pas leur faire entendre votre manière de compter les points de longueur (L) lorsque ceci se confondent avec les points donnés pour le 9ème et 10ème atout. J’aimerais avoir une confirmation sur l’évaluation de cette main de Nord :
    ♠4 ♥AR108752 ♦RD10 ♣R3.
    Je compte 15H + 3L à ♥. Mon partenaire me confirme qu’il est fitté à ♥.
    Je garde le compte de point HL , je rajoute les points Distribution et les points d’atout supérieur à 8. 1 singleton=2, 1 doubleton = 1, c’est ici que les divergences entrent en jeu : 9ème atout = 2, 10ème atout = 1 ce qui fait 6 points de D à rajouter au 18HL = 24HLD.
    Mes contradicteurs disent qu’on surévalue les mains et que pour la couleur d’atout on décompte les points de longueur.

  3. Cher ami bridgeur,
    Contrairement à ce que pensent vos détracteurs, je crois (comme Philippe Cronier) qu’il y a plus souvent sous-évaluation que surévaluation. Vous avez parfaitement compté vos points. Ceci dit, tout peut mal se passer après avoir déclaré la manche, ce qui ici est inévitable : pas d’As en face, ♣A mal placé ainsi que le ♦V, ♥D 3ème mal placée avec les ♥ 3/0, etc… Au contraire, avec le seul ♣A (ou l’♦A) en face (4H seulement et une main 4333), 4♥ est increvable ! N’empêche qu’après un fit (6+HLD en face), personne au monde ne peut deviner le devenir de cette main à la carte. On ne peut qu’amorcer un calcul de probabilités (voir plus bas). Peut-être qu’une enchère d’essai à 3♦ aurait pu vous « freiner » ?
    Nous atteignons ici les limites du possible avec l’évaluation en points. Une main très irrégulière comme celle-ci doit d’ailleurs plutôt faire l’objet d’une évaluation en levées. Avec un fit ♥, 7 levées probables à ♥ ; votre partenaire apportera « théoriquement » 2 levées (comme le rappelait le « Professeur » Claude Delmouly, 3H = 1 levée), et vous-même en trouverez une ou deux. Au total, 10 ou 11 levées. Il faut donc sans aucun doute déclarer la manche, même si votre partenaire est strictement minimum ! Et si ça se passe mal (moins d’une chance sur trois), tant pis !
    Bien cordialement vôtre,
    Olivier CHAILLEY

  4. Je vous remercie pour ces précisions.
    Je n’avais pas détaillé car je voulais avoir le compte que l’on doit faire en toutes circonstances.
    Voici les jeux qui étaient ce soir là :
    Nord ♠ 4 ♡ A R 10 8 7 5 2 ♢ R D 10 ♣ R 3
    Sud ♠ D 10 8 2 ♡ D 6 3 ♢ A V 9 8 ♣ A V
    et les enchères proposées par notre dirigeant
    Sud Nord
    1 K 1 C
    1 P 2 T
    2 C 4 SA
    5 C 6 C
    et ses explications (j’ai rectifié le compte de point vu que lui il minimisait de 3 points le compte)
    — 2 T : C’est ce qu’on appelle « la 4ème couleur forcing » = « Je suis dans l’embarras ; précise-moi ton jeu, je cherche un renseignement ; tu es obligé de reparler ; j’ai au moins 5 cartes dans la 1ère couleur annoncée » (ici, C).
    Ne pas annoncer les C une deuxième fois, car quel que soit le niveau choisi le partenaire va s’arrêter.
    — 2 C : « Puisque tu as 5 cartes à Coeur (au moins), j’en ai 3, l’atout est trouvé. Voilà pour le renseignement que tu demandais ».
    — Nord compte ses points : 15 H – 18 HL –singleton P=2, doubleton T=1 , 9ème atout=2, 10ème atout=1 => 18+6 = 24 HLD maintenant qu’on est fittés à C.
    24 + 12 minimum en face = 36 = petit chelem plus que probable !
     Vérifions les As/les clés : « 4 SA » . Ce « 4 SA » dit « Blackwood » du nom de l’inventeur, auquel on répond en 30/41 :
    5 T = 0 clé, ou 3 clés (‘30’)
    5 K = 1 ou 4 clés (‘41’)
    5 C = 2 clés
    Note : Il existe une réponse supplémentaire : 5 P = 2 clés + la Dame d’atout. Pour ceux qui connaissent cette réponse, elle s’appliquait ici.
    — 6 C : Du point de vue de Nord, même s’il manque un As, ce sera presque sûrement la seule levée à perdre.

    Encore merci pour vos cours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *