Accueil

Le bridge est un jeu à 4 joueurs qui se joue avec 52 cartes. La  règle du jeu  de bridge est extraordinairement simple (plus simple que celle des tarots ou de la belote). La difficulté n’est pas de jouer au bridge, mais de bien jouer. Si vous n’avez jamais joué au bridge, une initiation est proposée par la  Fédération Française de Bridge (FFB) (cliquez) : il convient de s’inscrire (procédure assez compliquée…). Mais vous pouvez parfaitement vous contenter du présent site.

Ce dernier est destiné à faire comprendre les mécanismes du raisonnement. Apprendre le bridge est impossible pour un esprit normal, alors que tout le monde peut jouer au bridge. L’auteur met ici à la disposition des lecteurs les cours qui ont été dispensés aux élèves pendant dix ans, proposés au format PDF imprimable, en bleu (cliquez sur l’intitulé du cours).

Remarque importante : Le système d’enchères proposé est le plus répandu en France, permettant de s’asseoir honorablement à n’importe quelle table de bridge. Il s’agit du SEF (Système d’Enseignement Français). Les autres « systèmes » ne sont pas, ou très peu, abordés ici.

« Le simple est toujours faux. Ce qui ne l’est pas est inutilisable. » Paul Valéry, 1942.

DERNIERS ARTICLES : En haut de la colonne de droite. Les articles  sont des réflexions sur des sujets divers, et n’ont pas vocation à devenir des cours. Les plus anciens sont indexés dans Archives et/ou Catégories.

DERNIERS COURS et EXERCICES : En bas de cette page d’accueil. Les cours sont le fonds permanent du site et classés dans le menu principal. Seuls les deux derniers publiés de votre niveau et dans chaque catégorie se trouvent ici. Abonnez-vous ! Inscrivez votre adresse de courriel en bas à droite. C’est gratuit. Vous serez prévenus en cas de nouvel article (mais non de nouveau cours). 

COURS D’INITIATION ET DE PERFECTIONNEMENT : Vous trouverez plus de 250 cours (menu principal), dans un ordre logique d’enseignement. Voir aussi l’Index-Dictionnaire (mots-clés, classement alphabétique) et le Dictionnaire des enchères.

Derniers cours et exercices intégrés (tous les autres dans le menu en haut de page) : les rubriques qui apparaissent en violet sont en réalité des articles du Bridgeur ou de Bridgerama. Les cours sont en bleu

ENCHERES
Niveau débutants :
  – Débutez en enchères : Redemande de l’ouvreur de 1 à la couleurAprès réponse ou redemande à SA.
Niveau 4ème série :
  – Silence adverse :  
Bicolore cher (2)4SA Blackwood.
  – CompétitivesRéveils de l’ ouvreurRéponse à l’intervenant au palier de 1 (3).
Niveau 3ème série :
  – Page d’accueilEvaluation des mains : compléments.
  – Silence adverse :
Bicolore majeur 5-5 sur 1SA (compléments), Ouverture et redemande avec un unicolore mineur.
  – Compétitives : Défense contre les barrages au niveau de 3, Les Contres de l’ouvreur.
Niveau 2ème série :
  – Silence adverse : Soutien différé de l’ouvreur après 1SA, Enchères après passe.
  – Compétitives : Réponse à l’intervention après enchère du n°3, Changement de couleur 2 sur 1 après intervention.
Niveau 1ère série :
  – Silence adverse :
Soutien mineur inversé
, 3♠ et 3SA relais contrôles.
  – Enchères de défense : Défense contre l’ouverture de 2 multi, Défense contre l’ouverture de 4-4♠.
  – Enchères d’attaqueLe CachalotLe Landik.
  – Enchères compétitives : L’enchère de 2 SA en situation compétitives, Le Surcontre.

JEU DE LA CARTE
Débutants :
  – Maniements de couleur : 
Maniements de couleurs (2)Maniements de couleurs (3).
Niveau 4ème série :
  – Maniements de couleurProbabilités de placements.
  Jeu du déclarant : L’expasseBaiser à la Reine, baiser au Roi.
  Jeu de la défense : Entame à SA (2), Tableau des entames à la couleur.
Niveau 3ème série :
  – Maniements de couleur
Coup de BathBlocage – déblocage.
  – Jeu du déclarant : Perdante sur perdante, La révérence.
  – Jeu de la défense : 
Signalisation, exemples.
Niveau 2ème série :
  – Maniements de couleur :
Notions de probabilités, Loi des places vacantes et principe du moindre choix.
  – Jeu du déclarant : Mise en main (1)Mise en main (2).
  – Jeu de la défense
Blocage et flancsDestruction de rentrées.
Niveau 1ère série :
 Jeu du déclarant :
 Coup du ciseauCoup du dentiste.
  Jeu de la défense :
 Quand jouer en coupe et défausse ?, Défense contre le coup du ciseau.

EXERCICES
4ème série :
 Réponses aux interventionsOuvertures et réponses, exercices.
3ème série : Plan de jeu à SA (2)Exercices réponses en attaque.
2ème série : Forcing ou non forcingManiement manque Roi Valet.
1ère série : Réponses au contre après que le n°3 a parléOuverture 3SA.

Remarque : vous pouvez ouvrir les derniers cours directement à partir de la présente page : cliquez dessus (si vous préférez : « Ouvrir dans un nouvel onglet », clic droit).

J.-S. Bach (1685-1750) : L’Art de la Fugue, 1742-1750

Avertissement à tous les lecteurs fidèles : Depuis la crise de la Covid-19, votre moniteur de bridge a publié un essai :  » Le virus de la peur « , que l’on peut trouver chez Bookelis, FNAC, Amazon, ou que l’on peut commander dans n’importe quelle librairie francophone.

80 commentaires sur “Accueil

  1. Je voulais revenir sur cette affaire de 1♠-2♥ avec 5 cartes à ♥. Est-ce que le répondant ne peut pas annoncer une force (11H+) par un changement de couleur 2♥ sur 1, auquel cas, il peut être amené à différer un fit à ♠ (donc au moins 3 cartes à ♠), et ne posséder alors que 4 cartes à ♥. C’est d’ailleurs ce qu’indique le BF2 en page 190…
    Bien cordialement,
    Claude Delannoy

    • Cher ami bridgeur,
      Bien entendu, vous jouez ce que vous voulez et si vous voulez jouer la page 190 du BF2 (au passage : qu’est-ce que c’est que le BF2 ?), personne ne vous en empêche. Mais ce n’est pas le SEF.
      Je vous renvoie à l’introduction de la fiche 1♠-2♥-? du Dictionnaire des enchères, qui est très explicite : 1♠ a été ouvert en 1ère ou 2ème position, avec au minimum l’ouverture et 5 cartes. 2♥ est un « 2 sur 1 » particulier (le moins économe en paliers) qui promet (mathématiquement) 5 cartes. Même pour différer un fit à ♠, on n’utilise pas la couleur ♥ 4ème pour le faire. Exemple : avec ♠R532 ♥RV109 ♦AD8 ♣V3, après l’ouverture d’1♠, Nord dira 2♦ (et non 2♥), suivis de 3♠ (un ouvreur avec 4 cartes à ♥ aura toujours la possibilité d’annoncer son bicolore par 2♥, le fit 4-4 à ♥ n’échappera donc pas). 2♥ de Nord montre donc toujours 11+HL et 5 cartes, est une enchère auto-forcing qui peut masquer différentes mains : 1°) un fit ♠, zone de manche ou de chelem, mais toujours avec 5 cartes à ♥ ; 2°) un unicolore ♥ ; 3°) un bicolore à base de ♥ et d’une mineure. Cette façon de faire est celle du SEF, que je défends ici.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  2. Merci pour votre réponse convaincante et pour votre patience. Pour info, j’appelle BF2 le tome 2 des 3 ouvrages « Le Bridge Français » de l’université du bridge.
    N.B. Cette réponse sera peut-être mal positionnée par rapport aux échanges car, dans votre dernière réponse, je n’ai plus de bouton « répondre »…

  3. Cher M. Chailley,
    Nous nous sommes trouvés face à une main que je trouve difficile à enchérir :
    Nord (donneur) : ♠RD1053 ♥DV9 ♦D2 ♣AV8
    Sud : ♠A2 ♥84 ♦ARV1087 ♣R64
    Sans intervention, ouverture 1♠. Et c’est ici que, après coup, nous nous posons la question : Sud doit-il enchérir simplement de 2♦ (auto-forcing) ou montrer le bel unicolore à ♦ avec 3♦ ? 2♦ ne montre pas la belle main mais laisse plus de place à l’ouvreur pour se décrire mais… en quelque sorte, ce n’est pas la règle. Sud pouvait-il anticiper la difficulté de Nord sur l’enchère de 3♦ ? (On termine toujours par un contrat à 5♦ alors 3SA aurait été plus lucratif).
    Outre cet exemple particulier, face à l’ouverture Majeure et une belle unicolore mineure, quels sont vos conseils ?
    Merci d’avance.
    PhR

    • Cher ami bridgeur,
      En l’occurrence, il suffit de suivre ici la règle générale, sans se laisser obnubiler par les ♦ de Sud, qui sont, il est vrai, très beaux, et qui entrent dans les critères d’un saut à la couleur (pas plus d’une perdante, en face d’un petit singleton). Le problème est seulement qu’il manque un point. Il vaut mieux en effet ne pas faire de saut dans une mineure avant 18HL (SEF), surtout que la main ne comporte pas de singleton, cela me paraît essentiel. Sud ne peut donc pas se considérer comme auto-fitté. En règle générale, le saut dans une mineure, dangereux sur une ouverture majeure (surtout si vous avez deux cartes dans l’ouverture, qui peut être 6ème), doit être bien pesé et faire songer d’entrée à un chelem. C’est pourquoi, en face d’une ouverture qui peut être minimale, il faut au moins 18HL.
      La réponse est donc plutôt, ici, 2♦. Et, sur la redemande de 2SA (15 à 17 points), Sud fera une redemande à 3♦, qui sera alors très encourageante pour un chelem à ♦. La recherche des contrôles montrant l’absence de contrôle ♥ vous fait aboutir, comme vous le soulignez, à 5♦, contrat final. Le seul moyen de jouer SA aurait été d’être pusillanime, de ne pas songer au chelem avec 33 à 35 points HL dans la ligne. Et si vous y avez songé, il faut, sur 2SA, annoncer directement 6SA, qui ne chutera « que » sur entame ♥ (au moins une chance sur deux).
      Vous êtes ici dans un cas « limite » qui est en fait un coup de poker. En match par 4, il faut bien sûr tenter le chelem à ♦. En match par paires, prendrez-vous le risque de 6SA pour éventuellement moins 1 ?
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

      • Proposer de faire un « coup de poker » sur votre site est…. amusant… Mais votre réponse est formidable. Complète, claire. Merci !

  4. Cher Monsieur,
    J’utilise ici, très certainement, un moyen détourné pour vous contacter. Le débutant que je suis a été interloqué de trouver le commentaire suivant sur le site WBridge5 (donne 1 du 13 août 2020)
    Contre le contrat de 1 Sans-Atout (Bridgeur n°716 mars 1999 – A. Lévy les entames) : la technique générale est de chercher à ne pas donner de levée, il faut donc privilégier les entames neutres, en particulier éviter d’entamer sous un Honneur 4ème. Sans Honneur, il est recommandé d’entamer de la deuxième meilleure dans une couleur de quatre cartes. Qu’en pensez-vous ?
    Merci d’avance pour vos éventuels commentaires.

    • Cher ami bridgeur,
      Ces propositions, à peu près universellement jouées par les bons joueurs, doivent recevoir l’assentiment de votre partenaire, qui pourrait ne pas comprendre pourquoi on ne joue pas tous les contrats à SA de la même façon. D’ailleurs, si vous êtes débutant, ne changez surtout rien à vos habitudes !
      Le principe général est que pour les contrats de 1SA (et aussi 6SA), le déclarant découvre souvent, lorsque le mort s’étale, 6 levées de tête (ou 11 levées) et qu’il ne lui en manque donc qu’une. Lui donner cette unique levée manquante à l’entame serait une aubaine pour le déclarant. C’est pourquoi il vaut mieux entamer neutre contre 1SA (et 6SA). Rappel : contre 3SA, le problème est complètement différent : on peut « donner pour reprendre », avec l’espoir d’un affranchissement et donc de la chute, même si l’on a donné une levée à l’entame (on gagne un « temps »).
      Quant à l’entame de la deuxième meilleure avec quatre cartes sans honneur, elle vaut pour tous les contrats à SA (même 3SA) quand vous avez choisi cette couleur d’entame. Elle signifie seulement que votre couleur n’est pas prometteuse.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  5. Cher Monsieur Chailley,
    Je bute sur un problème que je n’arrive pas à résoudre, le voici décrit : Je possède 4 ♦, 4 ♥, 4 ♣ et 1 ♠, avec 18-23 HL. J’ouvre d’1♦, mon partenaire annonce 1♠. Je ne peux annoncer 2♥, bicolore cher, ni 2♣ bicolore économique, car il me faudrait 5 cartes à ♦. Je ne peux annoncer 1SA 12-14H et surtout NF, et je ne peux répéter ma couleur. Ce serait dommage de passer avec au minimum 24 points dans la ligne. Pouvez-vous m’aider ?
    Sincères salutations
    Philippe

    • Cher ami bridgeur,
      Ce problème est soulevé dans les cours, disant bien que les mains 4441 ne sont pas faciles à traiter. Il faut se souvenir que vous êtes obligé d’appliquer dans ce cas ce que l’on appelle « le moins mauvais mensonge ». Allez-vous dire SA en redemande, comme si vous étiez 4432 ? Allez-vous « inventer » un faux bicolore ? Bien évidemment, cela dépend de la qualité de vos couleurs. Un ♠R sec pourrait vous inciter à dire SA (pas un ♠A, car il sauterait à l’entame, laisser-passer impossible), un ♠A sec ou un singleton plus petit à ♠ vous obligera à annoncer un bicolore : 2♣ avec moins de 18HL, 2♥ à partir de 18HL. Bien sûr, votre partenaire croira que vous avez 5 cartes à ♦, mais vous savez qu’il est très rare dans ce cas que l’on termine à 5♦ (voire 6♦). Vous aurez pris un risque, mais n’est-ce pas ce que l’on fait tout le temps au bridge ?
      Bien cordialement à vous,
      Olivier CHAILLEY

  6. Cher Monsieur Chailley,
    Votre site pour moi est La référence et votre dictionnaire des enchères un travail énorme mais très instructif. Voilà mon problème : deux séquences différentes avec les mêmes mains Nord-Sud.
    Main de Sud : ♠843 ♥A53 ♦AD10 ♣ARV1
    Main de Nord : ♠A72 ♥9762 ♦6542 ♣108.
    Après ouverture d’1♣ et deux passe, Est réveille par X. A une table, Sud surcontre, à l’autre, il parle à 1SA. A la première table, où l’ouvreur a surcontré, Ouest dit 1♠ et Nord 2♣ (?), fin des enchères. A l’autre, redemande à 1SA, après 2 passe Est dit 2♦ (fin des enchères).
    Sud a 18 points. Le surcontre indique 18 pts, 1SA aussi , le jeu est régulier mais il manque l’arrêt à pique. Je ne comprends pas pourquoi Ouest dit 1♠ XX et rien sur 1SA. Il a 4 cartes à ♠ piques par RD. D’autre part, Nord avec 4 points était il obligé de répondre ?
    Merci beaucoup de votre réponse
    Cordialement,
    lise2

    • Chère amie bridgeuse,
      J’avoue que je ne comprends pas bien au moins une de vos séquences. Vous êtes sûre de la position des joueurs ? Je vais tout de même tenter de répondre. D’abord, aujourd’hui, on admet que même avec un As, si l’on n’a pas 5 points HL en réponse, on peut passer (autrefois, avant le SEF 2018), il aurait fallu répondre 1♥ ! Nord donc passe, et Est contre. Sud, avec 18 points reparle. Mais il n’est pas question de dire autre chose que 1SA (=18 ou 19 points), avec cette main régulière. Cela n’a jamais promis un arrêt dans toutes les couleurs ! Contre est réservé aux mains qui n’ont pas d’enchère naturelle, et qui sont donc en général irrégulières. Alors, après 1SA, passe, passe, Les enchères se terminent normalement par 2♦ en Est. Remarque : il est absolument normal qu’après 1SA, Ouest, qui n’a que 4 cartes à ♠, ne les mentionnent pas. Si Est recontre, il saura qu’Est est très fort, avec au moins une belle ouverture, et il dira alors ses ♠.
      Après le surcontre, Ouest se manifeste normalement par 1♠, enchère qu’il aurait produite si l’ouvreur avait passé, mais cette fois avec 8 à 12 points H (avec 0 à 7H, il pouvait en effet profiter du XX pour passer, car le réveilleur a de nouveau la parole). Ce que je ne comprends pas, c’est le 2♣ de Nord ! En fait, vous avez dû vous tromper, Nord passe, et 2♣ est une enchère d’Est ? Mettons que ce 2♣ vienne d’Est. Après 1♠ d’Ouest, il s’agit maintenant d’un cue-bid fort qui demande à Ouest de continuer à se décrire, et les enchères continuent, l’ouvreur n’ayant plus rien à dire… Rien de sorcier là dedans.
      Bien cordialement,
      Olivier CHAILLEY

  7. Cher Monsieur Chailley,
    Jouant sur BBO, j’ai fait hier une enchère qui n’a été comprise par personne à la table. Ni ma partenaire, ni les adversaires ne l’ont admise. Pourtant, lorsque ma main correspond à cette enchère, je la fais avec mon partenaire habituel au club et elle semble comprise par tout le monde. C’est la réponse, dans le silence adverse, d’un changement de couleur à saut, promettant 16H ou 18DH, (ou plus) et une couleur 6ème comportant deux gros honneurs. Le SEF 2018 a-t-il modifié cette enchère et est-ce devenu un barrage ?
    Merci pour votre réponse

    • Cher ami bridgeur,
      Le SEF n’a pas changé du tout, et les changements de couleur à SIMPLE SAUT sont toujours des réponses fortes, 18HL ou plus avec un bel unicolore. Les réponses à DOUBLE SAUT, comme toujours, sont des barrages faibles (plus faibles qu’à l’ouverture). Si les autres joueurs ne l’ont pas admis, de deux choses l’une : 1°) Personne ne jouait le SEF à votre table, ou bien 2°) par mégarde, vous avez fait un double saut au lieu d’un simple. Remarque : vous dites « 18DH », vous voulez peut-être plutôt dire « 18HL » ?
      Bien cordialement à vous,
      Olivier CHAILLEY

      • Merci Monsieur,
        Non, je n’ai pas fait un double saut. Les enchères, dans le silence adverse : 1♣-2♠-fin. J’ai fait 2♠ + 5 ! Ma partenaire s’est excusée mais les adversaires ont ironisé : Pourquoi sauter des paliers, il y a d’autres moyens de monter sa force, tes livres datent d’avant la guerre d’ Algérie, etc., etc. Pourtant selon moi j’avais la main idéale pour faire cette enchère : ♠AD8742 ♥RD10 ♦- ♣AV72.
        Bon, je vais pouvoir leur dire que Mr CHAILLEY m’a donné raison. Ca va leur clouer le bec. Je ne fais pas trop la différence entre HL et DH. Je vais regarder ça de près.
        Merci encore, cordialement.

        • Cher ami bridgeur,
          Vos adversaires ont eu tort, bien évidemment. Cela met tout de même le doigt sur un élément fondamental au bridge : vous étiez-vous entendu avec votre partenaire AVANT le tournoi ? Dans les années 1980-2000, plus de la moitié des joueurs de club jouaient en effet (contre l’avis du SEF), le saut simple faible. J’en ai moi-même été victime une fois, à Rambouillet, tombant des nues, comme vous ! Autre remarque, votre couleur ♠ n’est pas tout à fait assez belle : le critère que vous devez retenir, c’est UNE SEULE PERDANTE en face d’un petit singleton. Ici, vous pouvez en compter une avec beaucoup de chance, beaucoup plus souvent deux ou même quelquefois trois. L’enchère d’1♠, suivie d’enchères forcing jusqu’au chelem aurait été meilleure, d’autant que ce chelem aurait pu être à l’atout ♣, couleur de l’ouverture, où vous avez un fit de 4 cartes. Après 1♣-2♠, qui IMPOSE l’atout, retrouver ♣ pouvait s’avérer difficile (main possible en face : ♠- ♥V952 ♦ADV6 ♣RD952).
          Enfin, DH n’existe plus (sauf chez Michel Lebel). Revoyez l’évaluation des mains, cours débutants…
          Bien cordialement,
          Olivier CHAILLEY

          • Cher Mr Chailley,
            Merci pour votre réponse très enrichissante. Si vous me le permettez, je voudrais vous faire part d’un autre litige que j’ai eu avec une paire sur BBO. Il s’agit du « cachalot ». Je ne le pratique pas et je le connais peu, mais assez cependant pour savoir que c’est une espèce de « Spoutnik » associé au « Texas ». Donc, partant de là, pour moi, il ne peut se pratiquer après un X en intervention, deux couleurs devant être annoncées. Les enchères : Sud ouvre d’1♦, je contre, Nord répond 1♠, et les enchères s’arrêtent là, après trois passe. On joue 1♠… Nord avait deux petits ♠. Je n’ai pas entamé ♠ qui faisait chuter et quand j’ai vu le jeu de Nord, j’ai râlé (par l’intermédiaire du chat)… Ca s’est un peu envenimé, mais bon… Là n’est pas le problème. Qu’en pensez vous ????? Avais-je raison ????
            Merci d’avance pour votre réponse. Très bon week-end.