N’oubliez pas d’alerter !

Combien de fois entend-on à la table « Le texas ne s’alerte pas ! » ou bien « le 2 faible ne s’alerte plus » ? Ces réflexions sont parfois vraies, mais le plus souvent inexactes, surtout dans leur compréhension. Il importe de revenir sur ce qu’est l’esprit de l’« alerte », et son utilité dans le cours des enchères. Je me suis inspiré dans cet article, à la fois de mon expérience à la table, et des explications détaillées que Michel Maître, arbitre national, a excellemment données dans la revue « Le Bridgeur » dans les années 1995. Des précisions supplémentaires ont été introduites en 2000 par la Fédération Française de Bridge (FFB). Lire la suite

Dénominations (premier tour d’enchères)

Je voudrais attirer votre attention aujourd’hui sur le vocabulaire qu’il convient de garder parfaitement à l’esprit pour espérer acquérir assez vite de bons réflexes d’enchères. Dans toute la littérature bridgeuse (bridgeux, euse : néologisme, cf. la rubrique Dictionnaire de bridge), la position des différents joueurs par rapport à l’ouvreur doit parfaitement être représentée dans l’esprit du lecteur, pour réduire au maximum les confusions qui peuvent naître : Lire la suite

Les hésitations

Entendu fréquemment en club pendant les enchères : “Votre partenaire a hésité, vous n’avez plus droit à la parole !”. Rien n’est plus faux ! Le plus simple, pour couper court à ce genre de réflexions, est de vous reproduire cet extrait du règlement du Bridge, qui concerne également le jeu de la carte :

Lire la suite